Barack Obama fait ses adieux : "L'Amérique est plus forte aujourd'hui"

Barack Obama a délivré mardi soir un vibrant discours à Chicago, le dernier de sa présidence. Le chef de l'État américain, parfois très ému, a vanté le bilan de ses deux mandats et prononcé un long plaidoyer pour la démocratie.


Dans un discours d'adieu émouvant, Barack Obama a remercié mardi 10 janvier à Chicago les Américains pour leur soutien, assurant que l'Amérique était aujourd'hui "meilleure et plus forte" que lorsqu'il est arrivé au pouvoir il y a huit ans. "Yes we did" ("Oui, nous l'avons fait"), a lancé le président sortant sous un tonnerre d'applaudissements, allusion à son célébrissime slogan de campagne en 2008, "Yes we can" ("Oui, nous le pouvons"). "Il sait qu’une bonne partie de son legs est dans la balance, mais lui estime qu’il laisse des avancées", analyse Gallagher Fenwick, correspondant de France 24 à Washington.

Tout en reconnaissant que la question raciale est toujours un sujet "qui divise" en Amérique, Barack Obama a insisté, lors de son dernier discours en tant que président, sur les progrès accomplisdurant ses deux mandats. Citant les créations d'emplois, la couverture santé ou encore la mort d'Oussama Ben Laden, le démocrate de 55 ans, qui s'apprête à céder la place au républicain Donald Trump, 70 ans, a prononcé un long plaidoyer pour la démocratie. "Notre démocratie est menacée à chaque fois que nous la considérons comme acquise", a-t-il lancé, vêtu d'un costume sombre et d'une cravate bleue, la couleur démocrate. "Tous ensemble, quel que soit notre parti, nous devrions nous attacher à reconstruire nos institutions démocratiques", a-t-il martelé, insistant sur "le pouvoir des Américains ordinaires comme acteurs du changement".
Dans ce discours, "il était énormément question d’unité mais aussi de démocratie : c’est probablement le mot qu'il a le plus prononcé lors de cette allocution, pour dire que si elle n’est pas respectée, célébrée, pratiquée, elle devient très fragile, et que ceux qui la considèrent comme acquise la menacent par cette attitude", explique Gallagher Fenwick.
"Lorsque les taux de participation sont parmi les plus bas des démocraties modernes, nous devrions rendre le vote plus facile, pas plus difficile", a-t-il ajouté depuis le "McCormick Place", au cœur de son fief de l'Illinois. "Notre Constitution est un remarquable cadeau (...) mais elle n'a pas de pouvoir en tant que telle", a-t-il martelé.
Pour une transition pacifique
Le président sortant ne pouvait pas faire ses adieux sans dire quelques mots au sujet de Donald Trump. S'il n'a jamais cité le nom de celui qui lui succèdera le 20 janvier dans le Bureau ovale, il a lancé quelques mises en garde à son attention, en particulier sur le réchauffement climatique. "Nous pouvons, et devons, débattre de la meilleure approche pour s'attaquer à ce problème", a-t-il affirmé.
"Lorsque les taux de participation sont parmi les plus bas des démocraties modernes, nous devrions rendre le vote plus facile, pas plus difficile", a-t-il ajouté depuis le "McCormick Place", au cœur de son fief de l'Illinois. "Notre Constitution est un remarquable cadeau (...) mais elle n'a pas de pouvoir en tant que telle", a-t-il martelé.
Pour une transition pacifique
Le président sortant ne pouvait pas faire ses adieux sans dire quelques mots au sujet de Donald Trump. S'il n'a jamais cité le nom de celui qui lui succèdera le 20 janvier dans le Bureau ovale, il a lancé quelques mises en garde à son attention, en particulier sur le réchauffement climatique. "Nous pouvons, et devons, débattre de la meilleure approche pour s'attaquer à ce problème", a-t-il affirmé.

Nouveau commentaire :
Facebook

ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | International | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Astuce | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh





Macky Sall : "Les découvertes pétrolières devraient nous permettre d’atteindre l’émergence avant 2035"

Fin de semaine chahutée pour François Fillon

La BAD financera à 46% le projet de pont de Rosso

Après le chef du gang ayant attaqué la Station EDK OIL de Thiès, Korka Maodo KA alias ‘’ Alla Indé KA’’, un de ses acolytes arrêté

Manifestation de Paris, la présidence de la République dément: il n’a ainsi jamais été question d’évacuation, encore moins de celle du président de la République

Macky Sall sur sa fortune: « J’ai bénéficié de privilèges relatifs à ma position d’ancien Premier ministre… »

Attentat terroriste de Londres : Une Gambienne détenue puis libérée sous caution

[ 25 Mars 1957-25 Mars 2017 ] Seydi Khalifa Ababacar Sy : Le Mythe et le Mystique

Seydou Guèye : «L'opposition n'est préoccupée que par sa faiblesse»

Législatives : Mamadou Sy Tounkara se lance



( 22 Photos ) Mbatio Ndiaye sexy comme d’habitude, montre ses cuisses sous sa robe

Arrêt sur image! Le célèbre Lahat Ndiaye, exilé à Paris, posant ici avec sa maman

NIKE va lancer une tenue de sport pour les femmes qui portent le Hijab

Titi: « Ce que Ngoné et Youssou Ndour représentent pour moi… »

Une ex animatrice de Sen Tv impliquée dans une sextape

Kouthia rend Hommage à Al Makhtoum Khalife Général des Tidianes rappeler a Dieu

Après le fameux mariage de Louga, cette mariée Kaolackoise a cassé la baraque

Pour avoir reçu une voiture et 3. 000.000 cfa de Youssou Ndour, Poté ravale son vomi

Crépuscule des dinosaures – Après Hayatou, à quand le tour de Paul Biya, Denis Sassou Nguesso et Teodoro Obiang Nguema ?

Souriez, mesdames et messieurs!