LE MATCH SÉNÉGAL NIGER ET LA PROLONGATION DU RÉFÉRENDUM DU 20 MARS EN EXERGUE

Samedi 26 Mars 2016
PEOPLE & BUZZ

LE MATCH SÉNÉGAL NIGER ET LA PROLONGATION DU RÉFÉRENDUM DU 20 MARS EN EXERGUE
Le match du Sénégal contre le Niger au stade Léopold Sédar Senghor ce soir à 19h dans le cadre de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017 et la prolongation du référendum du 20 mars sont au menu des journaux reçus samedi à l’APS.
 
‘’Les Lions pour le carton plein’’, écrit le Quotidien du sport Stades. ‘’Les Lions visent la passe de trois’’, écrit de son côté le Soleil. ’’La bataille de trois’’, mentionne le Quotidien. ‘’Gagner et prendre le large ‘’ et ‘’Les Lions pour prendre le large’ ’ relatent Enquête et Le Témoin.
 
L’entraîneur des Lions Aliou Cissé sait déjà ‘’le prix qu’il faut payer pour battre le Niger’’ souligne le Quotidien du sport Stades. Le coach de l’équipe du Sénégal estime qu’’’il faudra vendre cher sa peau pour battre le Niger qui ne viendra pas en victime expiatoire’’, relève ce journal.
 
Dans le quotidien national, Aliou Cissé déclare qu’il faut gagner pour se rapprocher de la phase finale de la CAN , Gabon 2017.Cependant, ce ne sera pas un match facile contrairement à ce beaucoup pensent, a-t-il averti dans le Soleil.
 
‘’Nous ne sommes pas là pour perdre du temps. Nous avons beaucoup de travail à fournir (…) On sera là pour jouer’’, déclare le coach des lions dont les propos ont été repris par Le Populaire.
 
Premier du groupe K avec six points, les Lions ont la chance de creuser l’écart face à leur adversaire direct le Niger (2e, 3 points) pour le compte de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2017, écrit Le Quotidien.
 
Pour Enquête, ‘’c’est une période très décisive que vont aborder les Lions dans ces éliminatoires de la CAN 2017’’. La publication indique que le Sénégal devra bien négocier cette double confrontation.
 
S’ils gagnent ces deux sorties contre le Niger, le sélectionneur Aliou Cissé et ses protégés seront quasiment qualifiés pour la messe continentale prévue au Gabon, analyse encore Enquête.
 
Le coach du Mena rétorque dans Stades qu’ils ne sont pas venus au Sénégal en touristes’’. ‘’Nous allons de notre côté essayer de produire un bon match de football et de voir ce que donne la vérité du terrain. S’ils sont meilleurs, que le meilleur gagne, seulement nous voulons produire du bon football’’ clame l’ancien international et sélectionneur de la Côte d’Ivoire, dans le Quotidien du sport.
 
Le référendum du 20 mars continue d’alimenter la polémique dans la classe politique sénégalaise. Me Djibril War, membre de l’Alliance pour la République (APR, pouvoir) dans une tribune intitulée ‘’L’après référendum’’ repris par Le Populaire s’attaquent aux leaders du front du Non défaits dans leurs fiefs lors de l’élection référendaire.
 
‘’On ne se moque pas éperdument et impunément de la République et des Sénégalais’’, a lancé à leur endroit Me War, par ailleurs directeur de l’école du parti présidentiel dans ce journal.
 
Walf quotidien revient de son côté sur la publication des résultats du référendum par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Abdoulaye Daouda Diallo. 
 
Selon ce journal, en publiant les résultats à la place de la commission nationale de recensement des votes, il a remis en cause un acquis démocratique de taille arrachée à la suite d’une longue lutte menée par l’opposition avec comme chef de file Abdoulaye Wade.
 
En effet, le code électoral consensuel du 7 février 1992 que le président Abdou Diouf avait adopté sans en changer une virgule, avait mis fin aux publications par les ministres de l’intérieur des résultats des élections, écrit Walf quotidien.
 
Sud quotidien est revenu sur l’appel au dialogue politique lancé par le chef de l’Etat Macky Sall après le vote en faveur de la réforme constitutionnelle du 20 mars. ‘’Pouvoir et opposition sur la corde raide ‘’ écrit le journal ajoutant ‘’dialogue politique, dialogue de sourds !’’. 
 
‘’Entre Macky Sall et la classe politique, surtout l’opposition, il semble en vérité subsister une sorte de rejet, de défiance et/ou d’adversité qui fausse le véritable jeu démocratique invitant de temps à autre à des consensus forts entre acteurs politiques’’, constate Sud quotidien.
 
Le Soleil a fait part de la signature d’un prêt de la Banque Ouest africaine de développement (BOAD au Sénégal d’un montant de plus de 33 milliards de francs CFA pour la réalisation d’infrastructures routières et électriques.
 
Le quotidien national a aussi évoqué la fin du Carême, en relatant les 14 étapes du Chemin de croix revisité par des fidèles pour revivre la passion du Christ.

Nouveau commentaire :
Facebook

International | ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh