La Brigade de lutte contre la Piraterie et la Contrefaçon serait elle une officine de Canal Plus Sénégal?


La question mérite d'être posée et requiert plus d'éclairage car l'on ne saurait justifier le traitement subi par les Cablos Distributeurs.
À force de subir le diktat de Canal Plus Sénégal par le biais des services de police,alors que ces jeunes n'utilisent plus le bouquet de cette multinationale l'on risque d'assister à une autre forme de résistance tant la destruction de leurs matériels, les arrestations font légion.
Et pourtant ces Cablos Distributeurs ne demandent qu'à être organisé pour exercer de plein droit leurs activités qui a fini de résoudre un pan important de l'emploi des jeunes, talon d’Achille de nos gouvernants.
Traqués de tous bords, dakarposte.com est en mesure de révéler que ces derniers ont entrepris depuis 2011 les démarches en vue de se conformer à la législation d'où l'obtention de l'arrêté ministériel N°02107/MICOMTELTIC/TIC du 05 Septembre 2011 et les conventions signées avec certaines collectivités locales.
Malgré cet état de fait, les éléments des services de police cités leurs mènent la vie difficile car non seulement leur matériel est saisi et eux déférés devant le Procureur,mais ce sont des agents de Canal Plus en compagnie de nervis qui sous le regard complice des policiers détruisent le matériel acquis à la suite de prêts contractés dans les institutions de la place.
Plus grave,  il ressort des confidences faites par des cablo distributeurs que  "le matériel saisi qui n'est pas la propriété de Canal Plus Sénégal est remis gracieusement à cette société s'il n'est pas vendu à des tiers en toute illégalité".  Et quand à l'issue de jugement qui leur est favorable,il est fait mention de la restitution du matériel saisi,ces jeunes font face à l’ostracisme des responsables des services de police qui vont jusqu'à utiliser l'arme du chantage pour les faire reculer.
Et pourtant, lors des opérations de démantèlement des installations,les policiers se font accompagner par des techniciens de Canal et des lutteurs qui opèrent en toute illégalité devant les forces de l'ordre.
"Il est arrivé que ces lutteurs nous violentent et saisissent d'autres matériels qui n'ont rien à voir avec l'objet de leur déplacement" peste M. G. avant de renchérir:"Quand une plainte est introduite contre Canal Plus ou les services de police, c'est la croix et la bannière pour se faire auditionner renvoyés qu'ils sont au point de laisser tomber pour vaquer à leurs occupations quotidiennes.Mais la récente saisine du Procureur de la République pour mettre fin à cette persécution devrait nous permettre de souffler en attendant que l'Etat statue sur notre cas".

Notre interlocuteur très amer nous confie que l'ensemble de son matériel saisi lors de son interpellation a été retrouvé entre les mains d'un concurrent établi à Yarakh et il espère que l’enquête lui permettra de récupérer ce qui lui revient et surtout de sanctionner ceux là qui ont délibérément cédé son outil de travail à un tiers sans aucune forme de procès.
"Il urge de sonner la fin de la récréation car Canal même soutenu par centaines personnalités actionnaires ne saurait être le régulateur de ce secteur" glisse t'il.

Les jurisprudences Issakha Ba Cablo Distributeur à St Louis  devant la Cour d'Appel contre Canal Plus prouvent que ce dernier non content d'appliquer des tarifs au dessus des moyens des Sénégalais voudrait s'ériger en gendarmes pouvant exploiter tout en interdisant aux autres l'accès à ce milieu.
La récente sortie de BeIN Sport sur l'utilisation de ces images au Sénégal est assez édifiant car la chaîne sports déclarait ceci : "Ne payant aucune taxe au Sénégal car n'y exerçant aucune aucune activité, l'on ne pourrait interdire ou autoriser la diffusion de nos images par qui que ça soit et que ceux qui ont acquis nos décodeurs ailleurs tout en les exploitant sur le sol Sénégalais n'ont commis aucun délit contre les intérêts de BeIN Sports".

Nouveau commentaire :
Facebook

International | ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh





La CDC sponsorise le grand bal de Bercy: Aliou Sall signe son premier scandale

L’imam de Léona Niassène menace de porter plainte contre Abdoulaye Wade.

Bougane Gueye Dani sur la vente des migrants : « Sommes-nous maudits nous les Africains ? »

En Gambie, un groupe de jeunes veut manifester contre les délestages

Italie : funérailles pour 26 migrantes noyées

Parc Lambaye : Aly Ngouille Ndiaye annonce des mesures d'urgence

Le président Macky Sall attendu mercredi à Tivaouane

Voici le Plan de délestage tournant de la Sénélec

Manifestations Contre L’esclavage En Libye

Me Madické Niang sur l'incendie de Parc Lambaye: «la direction de la protection civile n'a pas fait son travail »



Katy Perry bannie par la Chine à cause de cette robe

Me Wade dans les locaux du groupe de presse Walfadjri

"Si tu n'arrêtes pas de toucher les filles, je vais venir te défoncer"

Bougane Guèye Dani a rendu visite à son ancien patron, Sidy Lamine Niasse

La photo osée de Nicki Minaj qui promet de "casser" l'internet

L'homme "le plus sexy de l'année", c'est lui

Cette danse sensuelle de la sénégalaise va vous fracasser les yeux, Regardez!!!

Vidéo – Victoire des Lions : scène de liesse à la Place de l’Obélisque

Vidéo : Kara Mbodji chante Mame Bamba à la Place de l’Obélisque

BOOBA :J'ai Quitté Ma Femme Parce Qu'elle A Couché avec....