Dakarposte.com - Le Site des Exclusivités

La série Wiiri Wiiri fait un drame à Touba : Fatou Ndaw tue son mari qui se sentait visé par les louanges dont elle couvre Jojo

Lundi 20 Juin 2016

Leral

PEOPLE & BUZZ

La série Wiiri Wiiri fait un drame à Touba : Fatou Ndaw tue son mari qui se sentait visé par les louanges dont elle couvre Jojo
Fatou Ndao, âgée de 35 ans, ménagère habitant à Touba Darou Tanzil, a tué, hier dimanche, son mari à l’aide d’un couteau, suite à une banale dispute sur le comportement de Jojo avec Soumboulou dans le téléfilm « Wiiri Wiiri ». 

Tout est parti d’un échange de propos aigres-doux autour du téléfilm « Wiiri Wiiri ». Comme à son habitude, renseigne « L’Observateur », après avoir regardé le film, la dame est partie rejoindre son mari pour lui rapporter le comportement de Jojo vis-à-vis de « sa femme », Soumboulou. « Vraiment Jojo est le mari idéal que toute femme au foyer rêve d’avoir à ses côtés. La manière dont elle cajole sa femme, Soumboulou, est unique en son genre et appréciée de tous ». 

Ces propos ont eu l’heur de déplaire à son mari, Assane Guèye, qui s’est senti visé. Il entre dans une colère noire et balance à son épouse : « de la manière dont tu me racontes Jojo, il ne te reste qu’à aller coucher avec lui. Vas-y, tu peux le faire ». 

Une dispute éclate et le mari administre à son épouse un violent coup de poing à la figure. Selon la dame, son mari l’a poursuivie et lui a donné un autre coup. Elle ramasse alors un couteau qu’elle plante dans le bas ventre de son mari. Assane Guèye s’affale et commence à se vider de son sang. Prise de peur, la dame alerte les voisins. Le mari est acheminé dare-dare à l’hôpital Matlaboul Fawzeyni où il est décédé. 

La dame a été placée en garde à vue. Elle a eu avec son mari un garçon de 2 ans.
Auteur : Dakarposte.com

Nouveau commentaire :
Facebook

ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | International | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh