Dakarposte.com - Le Site des Exclusivités

Les bouillons cubes tuent les sénégalais à feu doux

Au 17ème siècle, donner le bouillon signifiait empoisonner. Quelques siècles plus tard en Afrique, l’expression n’a tristement pas évolué. Explication sur un phénomène économique actuel dramatique.


Les bouillons cubes tuent les sénégalais à feu doux
Loin, très loin des plats traditionnels sénégalais, mais pourtant avec un goût très proche de ce qu’elles ont connu. Voilà le dilemme des sénégalaises contemporaines. Les bouillons, ces additifs culinaires qui donnent du goût, sont utilisés avec outrance dans toutes leurs recettes.
 
Le résultat est désastreux pour la santé, avec un appauvrissement des valeurs nutritives au profit des sels et calories. Les exhausteurs de goût utilisés avec parcimonie sont sans danger pour l’homme (il paraît). Mais un problème financier pousse peu à peu ces cuisinières à privilégier l’illusion du goût avec des bouillons de toutes sortes, vendus sur les marchés.
 
De plus en plus de maladies chroniques voient le jour au Sénégal, à cause du trop plein de sel dans l’alimentation. L’espérance de vie au Sénégal devient fragile, le diabète et l’hypertension artérielle montent en flèche. Et les premiers mis en cause sont les bouillons cubes : Tem Tem, Khadija, Adja, Jongué, Tak, Mami, Dior, Dolli, Magi Nokoss, Jumbo, etc. 
 
Les solutions doivent passer par une rééducation des sénégalais pour leur apprendre à manger sainement. Mais quand le budget n’est pas au rendez-vous pendant les courses hebdomadaires, la ménagère fait face à une équation compliquée. Elle doit se creuser la tête pour remplir au mieux l’assiette de toute la famille et éviter de payer une addition trop… salée.  
 

Auteur: Mathieu Oudot - 7detable.com - Webnews



1.Posté par REPLI le 09/09/2016 21:28 (depuis mobile)
Ces industries criminelles doivent être sanctionnées par l'état et prix fort et des normes strictes définies et contrôlées dans aucune complaisance.

2.Posté par Lorou le 09/09/2016 23:46
Manger sainemnt n'est pas toujours une question de budget. Bien au contraire ! Faire de la bouillie de mail entier ou mais entier, râper les légumes et servir sur les riz au lieu de les bouillir bec, manger de la patate douce ou manioc a la place du riz à gogo et j'en passe est plutôt affaire de conscience, de révolution.... Très compliqué.... Mais bravo d'avoir lancé l'idée du nécessaire changement....

Nouveau commentaire :
Facebook

ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | International | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh





«Qu’ils préparent toutes les prisons du pays… », (pro-Khalifa Sall)

Sonacos SA risque de disparaître pour une dette de 2 milliards à la BOA

Grand Yoff – Les 7 jeunes pro-khalifa enfin libres

«La Solution» en banlieue

Ahmed Khalifa Niasse aux Mourides: « vous êtes loin d’émerveiller Serigne Touba »

Al Makhtoum a précédé Serigne Moustapha Cissé de 99 jours seulement

Le portrait-robot de la « mule » présumée de Karim Wade

Législatives – Idy : « ces partis qui ne méritent pas de rester sur la scène politique »

1ères pluies : Déjà des morts et des dégâts

Vol de 1,6 milliards à la CBAO: les deux cerveaux identifiés



You, roi du Mbalaax serait-il en train de regrouper sa famille ?

Sa relation avec Serigne Ngagne, Rouba Séye s’explique

Kya Aidara en toute complicité avec Marianne Siva Diop…

Bercy 2017 # C’est le 18 Novembre

Alioune Mbaye, comédien: « Mon secret avec Mariéme Faye Sall »

‎Arrêt sur image! Le défunt Kader Mbacké en compagnie de l'artiste interplanétaire Akon

Ngoné Ndour : ’’La musique sénégalaise s’ouvre de plus en plus"

(6 photos) Les époustouflantes images de la promenade de Guigui au Milan

Les images de la présentation de condoléances du Chef de l’Etat à Cheikh Amar

Eumeu Sene entrain de caresser le lion du parc de hann