Dakarposte.com - Le Site des Exclusivités

Les vérités d'Elhaj Doudou Diagne Diecko: " Le ministre des sports Matar Bâ et le Pr du Cng Alioune Sarr ont manoeuvré pour que je ne sois pas invité à la pose de la première pierre de l'arène de lutte (...) Ce que le Pr Macky Sall doit savoir (...)"

Dimanche 10 Avril 2016

Ayant constaté son absence sur le site du Technopole à Pikine lors de la cérémonie de pose de première pierre de l'arène nationale, dakarposte a joint le Pr d'honnheur des amateurs de lutte Sénégalaise.
Et, Elhaj Doudou Diagne Diecko, puisqu'il s'agit de lui, d'étayer les raisons de son absence assez remarquée ce 7 avril lors de ces moments de retrouvailles du monde de notre "sport national" .
Dans son légendaire langage cru, il égratigne le ministre des sports et le Pr du CNG de lutte. Explications !

PEOPLE & BUZZ

Les vérités d'Elhaj Doudou Diagne Diecko: " Le ministre des sports Matar Bâ et le Pr du Cng Alioune Sarr ont manoeuvré pour que je ne sois pas invité à la pose de la première pierre de l'arène de lutte (...) Ce que le Pr Macky Sall doit savoir (...)"
"Je tiens tout d'abord à remercier du fond du coeur M. le Président de la République Macky Sall . Certes, c'est une vieille doléance du monde de la lutte , mais Dieu, l'Omniscient qui a voulu qu'il soit Président de notre République, a  fait que c'est sous magistère que ce projet, qui tient tant au monde de la lutte, voit  enfin le jour.
Je n'ai pas été invité et, je vous dis, vous n'êtes pas les seuls à  remarquer mon absence. J'ai été interpelé par N personnes  sur le fait que je brille par mon absence.
En vérité, c'est le ministre de tutelle, je parle du ministre des sports Matar Bâ et le Président du CNG (nldr: le Dr Alioune Sarr) qui n'ont pas voulu que je prenne part à cette cérémonie. Au moment où d'autres personnes ont reçu leur carton, ce duo d'activistes me zappe de leur liste. La raison est toute simple, ces deux  personnes dont je fais allusion ont fini de trier ceux qui sont à leur solde. A quelques exceptions près, le duo a juste invité ceux qui mangent sur leur râtelier, ceux-là qui caressent dans le sens du poil. Certes, tous ceux ou celles invités ne sont pas leur béni-oui-oui.
 J'ai cependant appris par ouï dire qu'Alioune Sarr a fait des pieds et des mains pour avoir le contact téléphonique de mon prédécesseur à la tête de l'association des amateurs de lutte (ndlr: Ibra Diop); aux fins de lui remettre sa carte d'invitation à cette solennité.
Pour votre information et celle de vos lecteurs, ce duo (nldr: il parle du ministre des sports et du Pr du CNG de lutte) n'a absolument rien fait pour la concrétisation de ce projet d'arène nationale. Je sais  bien ce que je dis parce que j'ai été le Pr de la commission ad-hoc,  montée à l'époque pour que le projet prévu sous Wade sur le site en question puisse se réaliser. Je parle sous le contrôle de votre confrère Mbaye Jacques Diop, et d'un certain Nidouga Dia. Ils ne me démentiront pas car ils étaient au coeur de cette affaire.
Le mérite revient à l'ancien ministre des sports, en l'occurrence Mbagnick Ndiaye. Ce dernier a fait des pieds et des mains pour que ce projet  se réalise.  D'aucuns s'empresseront de dire que l'Etat, c'est une continuité, mais la jugeote voudrait que Mbagnick soit au moins remercié pour "services rendus" par rapport à ce projet.
Encore une fois, je le répète, c'est le ministre Mbagnick Ndiaye qui a été au coeur de cette arène; c'est lui qui pilotait tout; il lui arrivait de convoquer des réunions et autres négociations à n'en plus  finir  notamment avec les riverains et autres pourfendeurs; cela juste  pour que le monde de la lutte  ait enfin son arène.Le mérite lui revient donc et je saisis l'opportunité pour lui tirer chapeau bas.  Le monde de la lutte lui en sera éternellement redevable.
Cela dit, le bon sens voudrait que le ministre de tutelle invite  au moins les anciens ministres des sports. Je parle de Daouda Faye,  Youssou Ndiaye, Abdoulaye Makhtar Diop, Faustin Diatta, Mamadou Lamine Keîta... Car, ces ministres des sports ont chacun en ce qui le concerne jouer sa partition . Mais, le destin a voulu que les choses se déroulent autrement; c'est à dire que Matar Bâ en engrange des points, bref en  gagne les retombées..."
a t'il laissé entendre.


Aux yeux de ce féru de lutte, le ministre et son ami de maire gagneraient, pendant qu'il est encore temps de choisir cette devise de Lucien Morin; lequel soutenait : " Le destin des hommes se mesure à ce qu'ils font"... 
Autrement dit, le "duo" pour le reprendre,  devrait donc choisir de faire, sans compter, un peu pour eux et surtout beaucoup pour les autres. "Mais, ils sont très égoïstes, ils ne pensent  qu'à eux" rajoute t'il, dissimulant péniblement cette sorte d'explosion de sensibilité qui fait de lui, apparemment, un homme capable d’aimer profondément, sincèrement, bref il ne semble  pas adepte des demi-mesures. D’un naturel certes calme, mais  caustique, de temps en temps ironique, Elhadj Doudou Diagne va droit à la source du problème en s’exprimant sans détour.

Aussi, dira t'il que le Pr Macky Sall devrait veiller à ce que des jeunes banlieusards, particulièrement ceux de Pikine puissent bénéficier, comme annoncé, de la main d'oeuvre du chantier. "Car, tel que je connais ce duo, ils sont capable de prioriser leurs parents, sympathisants et autres proches" conclut -il.


 

Nouveau commentaire :
Facebook

ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | International | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh