Dakarposte.com - Le Site des Exclusivités

Paris : fausse alerte, vraie panique

Un appel à la police, une église et finalement une fausse alerte: des rumeurs de prise d'otages ont conduit samedi après-midi à une vaste opération des forces de l'ordre dans le centre de Paris, sur fond de menaces d'attentats en France.


“C'est bien une fausse alerte qui a entraîné l'intervention des forces de l'ordre cet après-midi dans une église de la rue Saint-Denis à Paris”, a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve dans un communiqué.
C'est l'église Saint-Leu, située rue Saint-Denis non loin de la place du Châtelet, en plein centre de la capitale, qui s'est trouvée au cœur de cette intervention à la suite d'un appel aux services de police.

Peu après cet appel, les policiers de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) se sont rendus sur place. Dans ce quartier commerçant et touristique, particulièrement fréquenté le samedi, le secteur a été bouclé, des habitants évacués ou confinés.
Aux alentours de 16H30, la préfecture de police avait annoncé sur Twitter une “intervention en cours” et appelé à “éviter le secteur”, sans préciser le motif de cette opération. 

Via l'application pour smartphone SAIP (Système d'alerte et d'information aux populations), les autorités avaient délivré un message “église - alerte attentat”. Pour certains, cela a contribué à nourrir les inquiétudes, alors que sur les réseaux sociaux des internautes évoquaient - pêle-mêle et avec ou sans conditionnel - “attentat” ou “prise d'otages”.

A 16h45, la préfecture de police confirmait la fin de l’opération sur Twitter et précisait qu’il n’y avait “aucun danger à signaler".

Bernard Cazeneuve a salué “la grande réactivité des forces de l'ordre et leur très grand professionnalisme en toutes circonstances, au service de la sécurité des Français”.
 Cette fausse alerte intervient alors que, selon le Premier ministre Manuel Valls, la menace terroriste est “maximale” en France, touchée depuis 2015 par une série d'attentats, qui ont fait 238 morts.

Le 26 juillet dernier, un prêtre, le père Hamel, avait été assassiné en pleine messe par deux jeunes jihadistes dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen.

Une certitude ce soir. La tension, et l'inquiétude sont toujours palpables en France. 

Nouveau commentaire :
Facebook

ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | International | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh





«Qu’ils préparent toutes les prisons du pays… », (pro-Khalifa Sall)

Sonacos SA risque de disparaître pour une dette de 2 milliards à la BOA

Grand Yoff – Les 7 jeunes pro-khalifa enfin libres

«La Solution» en banlieue

Ahmed Khalifa Niasse aux Mourides: « vous êtes loin d’émerveiller Serigne Touba »

Al Makhtoum a précédé Serigne Moustapha Cissé de 99 jours seulement

Le portrait-robot de la « mule » présumée de Karim Wade

Législatives – Idy : « ces partis qui ne méritent pas de rester sur la scène politique »

1ères pluies : Déjà des morts et des dégâts

Vol de 1,6 milliards à la CBAO: les deux cerveaux identifiés



You, roi du Mbalaax serait-il en train de regrouper sa famille ?

Sa relation avec Serigne Ngagne, Rouba Séye s’explique

Kya Aidara en toute complicité avec Marianne Siva Diop…

Bercy 2017 # C’est le 18 Novembre

Alioune Mbaye, comédien: « Mon secret avec Mariéme Faye Sall »

‎Arrêt sur image! Le défunt Kader Mbacké en compagnie de l'artiste interplanétaire Akon

Ngoné Ndour : ’’La musique sénégalaise s’ouvre de plus en plus"

(6 photos) Les époustouflantes images de la promenade de Guigui au Milan

Les images de la présentation de condoléances du Chef de l’Etat à Cheikh Amar

Eumeu Sene entrain de caresser le lion du parc de hann