Tanor répond à Babacar Diop : « Ce ne sont pas les pétitions qui réglementent un parti politique »


Tanor répond à Babacar Diop : « Ce ne sont pas les pétitions qui réglementent un parti politique »
Que les responsables des Jeunesses pour la démocratie et le socialisme (Jds) se le tiennent pour dit. La pétition qu’ils ont lancée pour obtenir le départ des ministres socialistes du Gouvernement a peu de chance d’aboutir, rapporte L’As, si l'on en croit les déclarations d’Ousmane Tanor Dieng en marge de la conférence de la Sagam. « Ce ne sont pas les pétitions qui réglementent le fonctionnement d’un parti politique. Ceux qui ont été élus l’ont été par un congrès. Quand un congrès sera organisé, ceux qui voudront se présenter le feront sans problème », a déclaré le Secrétaire général du Ps. Poursuivant son propos, il ajoute : « Nous avons l’habitude de ces conflits et confrontation. Il est arrivé dans notre parti qu’il y ait des divisions et des retrouvailles. Nous retomberons sur nos pieds. Il faut les régler, c’est mon rôle et j’y arriverai ». 
Auteur : Dakarposte.com

Nouveau commentaire :
Facebook

ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | International | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Astuce | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh





Le Conseil des Ministres du 22 février 2017

Khalifa Sall et co bombardés de grenades lacrymogénes

Seydi Gassama demande à la famille de Elimane Touré d’engager des poursuites judiciaires

Barthélémy Dias: « C’est un règlement des comptes»

Kemtiyu reçoit le prix du meilleur documentaire au Panafrican Film Festival de Los Angeles

Rapport annuel: Amnesty dévoile la face sombre du régime

Pour se rendre à son audition, Khalifa Sall a préféré marcher pour tester sa popularité et...

Alttercation entre Me Elhaj Diouf et les enquêteurs de la BAG- Ce qui s'est réellement passé

Tenn Modjou 2019, ce que l'on sait de ce mouvement de soutien crée par un proche du ministre de l'Intérieur

Assises de l’entreprise : Baïdy Agne vide son sac devant le premier ministre