"Wiiri Wiiri" doit éviter de tomber dans le syndrome « Un Café avec… »

Vendredi 30 Septembre 2016
PEOPLE & BUZZ

"Wiiri Wiiri" doit éviter de tomber dans le syndrome « Un Café avec… »
Depuis quelque temps, les téléspectateurs de la télévision futurs médias amoureux de la série ‘’wiri wiri’’ sont brutalement sevrés. Sans annonce, la première saison se serait terminée. Il ne pouvait y avoir en fait d’annonce puisqu’il n’était pas prévu de faire plus qu’une saison. C’est Cheikh Ndiaye aka Jojo, metteur en scène de la série, himself, qui l’avait confié à EnQuête dans un entretien. ‘’Nous ne sommes pas dans l’esprit de faire des saisons. On s’en tient à une seule saison. On n’a pas que Wiri wiri. On a plein de choses à montrer aux Sénégalais’’, disait-il dans l’enregistrement que nous détenons encore. Seulement, leur projet a changé entre-temps. 
Le succès de la série en est-il pour quelque chose ? Car en plus des nombreuses vues sur youtube, Wiri wiri est au cœur des discussions, très souvent dans les transports en commun et sur les réseaux sociaux. Conséquence : il y a plus d’annonceurs qui s’intéressent à ce produit. Le business commence ainsi à être lucratif. Ce qui serait un argument pour faire durer la série et gagner plus. Pour se remplir les poches, les comédiens de ce feuilleton à la Sénégalaise ne s’en tiennent pas à cela. Une rentrée en grande pompe est annoncée sur les réseaux sociaux pour ce 1er octobre 2016 avec des entrées payantes à 5000 F pour les enfants et 1000 F pour les adultes. Les deux premiers épisodes de la saison 2 y seront projetés, annonce-t-on. Mais la grande interrogation reste à savoir comment le scénario va être ‘’réaménagé’’ pour tenir sur deux saisons. Déjà qu’il y a beaucoup de faux raccords dans la première, la seconde peut s’avérer plus difficile. 
Quoi qu’il en soit, rallonger ‘’Wiri wiri’’ serait une énorme erreur car les téléspectateurs en avaient déjà assez qu’on continue à tourner autour du pot. Certains jugeaient qu’il était temps d’arriver enfin à ‘’Ndary’’. 
L’une des options qui s’offrent au scénariste Aladji Gora Niane dit Cheikhouna, est de créer une autre histoire autour des retrouvailles entre le fils perdu et son père. Quoi qu’il en soit, la suite devra être aussi intéressante et attractive que le début. En outre, mieux vaut avoir une saison à succès que deux saisons avec une médiocre. Bref, ‘’Wiri wiri doit éviter de tomber dans le syndrome « un café avec… ». On commence par une émission avant d’en faire un film et de vouloir enchaîner des saisons. C’est aller de mal en pis dans le scénario parce que rien n’était bien défini au début. La troupe Soleil levant risque aussi de se retrouver ainsi à force de ne voir que le business. Car comme le dit l’adage : qui trop embrasse mal étreint’’, croit savoir un metteur en scène. A bon entendeur…! 
enqueteplus.com 
Auteur : Dakarposte.com

Nouveau commentaire :
Facebook

ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | International | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Astuce | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh