​ Dr Ibrahima MENDY sur l'échec de BATHILY :« Ce n’est pas une défaite de Macky, mais celle de la CEDEAO »

Mercredi 1 Février 2017
POLITIQUE




Ça tire dans tous les sens depuis la défaite du professeur Abdoulaye Bathily à la présidence de la Commission de l’Union Africaine. Le responsible APR de Ziguinchor et président du mouvement « Macky 17-19 »,  le Dr Ibrahima Mendy, pense plutôt que cette défaite est celle de CEDEAO et non celle de son mentor Macky Sall. 
  
« La non élection du professeur Abdoulaye Bathily à la présidence de l’Union africaine n’est aucunement une défaite du Président de la République Macky Sall, ni de la diplomatie sénégalaise » a-t-il précisé dans un premier temps, avant d’expliquer juridiquement les raisons de la candidature du professeur Abdoulaye Bathily.« Au sein de l’espace CEDEAO il y avait plusieurs candidatures. La candidature du Pr Bathily a été retenue et soutenue par cette institution sous régionale. » 

Toutefois, Dr Ibrahima Mendy dénonce le double langage de certains pays de la sous région. « Ce qui s’est réellement passé, c’est que la CEDEAO est forte de 15 pays. Ceux qui ont voté pour Bathily au premier tour ne sont que de 10.Et les 5 autres pays ? Et au second tour, la trahison a continué, il n’y a eu que 08 voix. Il y a eu une trahison de certains Etats de la CEDEAO qui a contribué à la défaite de Bathily. Il faut considérer cet échec comme celui de la CEDEAO et non un échec de la diplomatie Sénégalaise, à plus forte raison que celui du Président Macky Sall », insiste le Dr Mendy, par ailleurs patron de la Direction de l’analyse, de la prévision et des statistiques agricoles (Dapsa). 
  
A la question sur la crédibilité de la CEDEAO après cette défaite, Ibrahima Mendy prévient que  « cette défection n’est pas bonne pour l’image de la CEDEAO. Certains chefs d’Etats n’ont pas respecté la notion de l’intégration qui est l’entraide. Parfois, l’intégration que nous prenons est celle des mots seulement. Il était normal que tous les 15 pays membres de cette instruction sous régionale votent pour le candidat originaire du Sénégal, cela renforcerait son leadership sur le continent. Donc, cette défaite est celle de la CEDEAO. »  Sur cette défaite, certains Sénégalais n’ont pas manqué d’afficher leur sourire. Pour Dr Mendy, « cela relève de la méchanceté.  Au Sénégal, on veut tout politiser », regrette-t-il.

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Gallo Tall, membre du Comité directeur du Pds : « Ces départs ne peuvent pas affaiblir le parti »

19/03/2019

Opérations financières frauduleuses sur l’axe Abidjan-Dakar : Gbagbo, le prétexte pour blanchir 7 milliards à Dakar

19/03/2019

COMMUNIQUE DES JEUNESSES DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE

19/03/2019

Mort d’Henri Diatta : La version de son frère David

19/03/2019

Nécrologie – Gendarmerie : Le Général Cheikh Sène en deuil

19/03/2019

Annoncé comme mort: Moussa Gning de Fass parle et menace de porter plainte

19/03/2019

Affaire Versus Bank : Le blanchiment de 7 milliards, la libération de Gbagbo et…

19/03/2019

Algérie : Bouteflika confirme qu'il restera président après le 28 avril

19/03/2019

Mort d'Henri Ndiaye : Trois enseignants arrêtés pour…

19/03/2019

Ziguinchor : Disparition mystérieuse de Vieux Sonko de la pharmacie Néma qui a reconnu le gendarme dans l’affaire Ousmane Sonko

19/03/2019