​Candidat à l’élection présidentielle – Ousmane Sonko démasqué par... Madiambal Diagne ?

Mercredi 9 Janvier 2019
ACTUALITÉ


Il avait promis de tenir une conférence de presse pour répondre aux graves accusations du journaliste Madiambal Diagne, lequel, lors d’une émission sur une radio de la place avait révélé, entre autres, qu’en tant que fonctionnaire du fisc Ousmane Sonko avait créé un cabinet d’expertise fiscale. Alors que les journalistes l’attendaient pour avoir des explications claires sur ces graves accusations, Ousmane Sonko a préféré envoyer un second couteau pour leur faire face. Naturellement ce dernier n’aura apporté aucun argument convaincant pour le laver, se contentant de lancer des invectives contre l’accusateur afin de jeter l’opprobre sur lui et le présenter comme un affabulateur. Mais les faits révélés par celui-ci sont suffisamment graves pour mériter, de la part d’un candidat à la présidentielle des réponses claires et satisfaisantes pour laver son honneur et se présenter comme un homme crédible, au-dessus de tout  soupçon. Qu’il ne se soit pas présenté personnellement à la conférence de presse peut être interprété comme une fuite, un aveu…

Très précisément, les Sénégalais auraient souhaité savoir s’il est vrai que le Sonko dont il est question sur la transaction concernant le titre foncier de la famille Dial de Rufisque n’est autre que lui-même. Il devra édifier les électeurs sur la nature de cette transaction, sa légalité et son opportunité car, à l’époque il était encore en fonction à la Direction des impôts. Or, comme rappelé par Madiambal Diagne, la loi 61-33 du 15 juin 1961, portant statut général des fonctionnaires souligne clairement : «Il est interdit à tout fonctionnaire d’exercer, à titre professionnel, une activité privée lucrative de quelque nature que ce soit. Il peut être exceptionnellement dérogé à cette interdiction dans les conditions qui seront fixées par décret réglementant le cumul (.)…

Il est interdit à tout fonctionnaire, quelle que soit sa position, d’avoir soit par lui-même, soit par personne interposée, et sous quelque dénomination que ce soit, dans une entreprise soumise au contrôle de son administration ou service, ou en relation avec son administration ou service, des intérêts de nature à compromettre son indépendance».

Fonctionnaire et syndicaliste, Sonko connaissait parfaitement ces dispositions légales mais il semble qu’il n’en avait cure. Peut-être ignorait-il que d’autres personnes étaient au courant de cette transaction illégale ? Toujours est-il que sa posture de donneur de leçon est remise en question car il n’est pas aussi propre qu’il veut le laisser croire.

Est-il vrai également qu’il a bénéficié de plusieurs attributions de terrains et, ces affectations foncières étaient-elles légales ? Quelles étaient ses relations avec Tahibou Ndiaye et pourquoi a-t-il tenté, par voie de presse à défendre ce dernier bec et ongles lors de son procès par l’intermédiaire du syndicat dont il est le fondateur ?

Pour éclairer les électeurs, il aurait dû se présenter à cette conférence de presse afin de répondre aux nombreuses interpellations  des journalistes.

Dakarposte y reviendra plus en détail notamment en publiant ce document d'un bail attribué à Ousmane Sonko, mais, qui ne figure pas dans sa déclaration de patrimoine! 
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Remaniement : Le cas des 7 ministres indéboulonnables

22/03/2019

Marché Thiaroye : Un porteur de bagages poignardé à mort

22/03/2019

Vélingara : Un marabout et ses disciples surpris en train de…

22/03/2019

Affaire des 5 milliards : Wade retire sa plainte contre Cheikh Amar

22/03/2019

Incendie d'un bus scolaire : La tragique histoire du Sénégalais Ousseynou Sy, alias Paolo, en Italie

21/03/2019

"Maîtresse d’un homme marié": L’association des critiques de cinéma répond à Jamra

21/03/2019

Composition du nouveau gouvernement, dans la tête du Président ... (Par Papa Ibrahima Diassé)

21/03/2019

Présidentielle 2024 : Thierno Birahim Thiobane accuse Wade d’avoir travaillé pour Macky Sall

21/03/2019

Le Magal de Porokhane célébré ce 29 mars

21/03/2019

Dédommagement des sinistrés, construction de nouveaux bâtiments : L'État engage la réforme des marchés

21/03/2019