NÉCROLOGIE
Rewmi – Idrissa Seck en deuil
Idrissa Seck, président du parti Rewmi est en deuil. En effet, actunet a appris qu’il vient de perdre Mme Adama Sy Cissokho qui n’est autre que l’épouse d’Ibrahima Cissokho, coordonnateur de Rewmi dans la commune de Pikine-Ouest. Actunet présente à M. Seck ainsi qu’à la famille de la défunte, ses condoélances les plus attristées.
 
 
 

Rappel à Dieu du Khalife de Léona Niassène : le Chef de l’Etat à Kaolack, ce samedi
Le Président de la République du Sénégal, Macky Sall, sera demain, samedi, à Kaolack, pour présenter ses condoléances à la Communauté de Léona Niassène. Ce, suite à la disparition de son Khalife, El Hadji Ibrahima Niasse.

Lé défunt homme religieux a été rappelé à Dieu dans la nuit de ce jeudi, à Kaolack, des suites d’une maladie, et va d’ailleurs, être inhumé, cette après-midi, après la prière du vendredi.

DÉCÈS DU KHALIFE DE LÉONA NIASSÈNE, CE JEUDI
Dakar, 9 nov (APS) - Le khalife de Léona Niassène, El hadji Ibrahima Niasse est rappelé à Dieu, jeudi vers 23 heures, à son domicile de Kaolack des suites d’une longue maladie, a appris l’APS de sa famille. 


El hadji Ibrahima Niasse qui avait remplacé en septembre 2009 à la tête de la communauté Niassène de Léona, El hadji Oumar Niasse est décédé à l’âge de 82 ans. 

Le défunt qui a été pendant des années l’imam de la grande mosquée de Léona a supervisé les travaux de sa rénovation et de construction de l’esplanade qui entrent dans le cadre du programme de modernisation des cités religieuse. 

Le guide religieux sera inhumé vendredi après la prière de 14h, annonce la famille. 

Quelque 300 éléments du Groupement mobile d’intervention seront déployés dans la cité religieuse qui attend une nombreuse foule pour accompagner le défunt à sa dernière demeure, a-t-on appris des autorités sécuritaires. 
TBF/PON
 
 

Avis de Souvenir(s) : CHEIKH OUSMANE DIAGNE

                                     CHEIKH OUSMANE DIAGNE 22 MARS 1936 – 14 OCTOBRE 2016                                         

                                        Un an que disparaissait notre Cher et Bien-aimé Epoux et Papa.                                        
Un an est passé et le vide que tu as laissé ne se comble pas.   

Ton épouse Adjaratou Pénéré NIANE ses enfants et ses petit-enfants, 

les descendants de Cheikhna Cheikh Saadibou AIDARA, la communauté Khadre, 
ta famille et tes amis, te disent que leurs pensées et prières ne te quitteront jamais.      

Nous te confions au Tout Puissant et L’implorons de t’elever au plus haut de Son Paradis Éternel 

11 Lihlass

Décès de Laye Seck – Un «Bamba» de la parole s’en va (Portrait)

Très bien connu au Sénégal comme à l’étranger, Abdoulaye Bamba Seck est un artiste de grande dimension. En effet, pleinement investi dans le monde de la culture, il a su marquer son territoire. C’est dire qu’au fil des années, Laye Bamba s’est fait un nom et est très respecté par ses pairs. Mais, aussi et surtout par les plus hautes autorités du pays comme les Présidents Senghor et Abdou Diouf. Dans la foulée, cet homme au grand sourire était perçu par ses amis artistes comme une perle rare qu’il fallait bien garder pour ne pas dire aduler.

Et pour cause, il était ce que le Sénégal perd de plus en plus : Un maître de la parole. Celui-là qui savait composer des mélodies et des rythmes à partir de la voix et accompagnés par des décibels qui font voyager tout le monde. D’ailleurs, il faut le rappeler. Si sa fille Coumba Gawlo Seck a été révélée à la face du Sénégal, c’est grâce à lui. En effet, Laye, le «Bamba» de la parole était l’auteur du célèbre tube «Soweto» qui a lancé la carrière nationale et internationale qui celle qui est aujourd’hui appelée ‘’la diva de la musique sénégalaise’’.

Au-delà d’avoir composé d’autres titres qui ont marqué la vie musicale de plusieurs autres artistes, Laye Bamba Seck était également au cœur et au centre du lancement du groupe «Seck sisters». Ses filles et petites sœurs de Coumba Gawlo, vont jouer leur partition en étant des artistes complètes. Joueuses d’instruments musicaux (guitare, batterie, clavier, trompette…), elles étaient aussi des chanteuses confirmées sous la dictée de leur père, le «Bamba» de la parole. Il ne faut pas oublier qu’il était scénariste pour avoir tourné une série d’enquête policière dénommée «Les cents missions de l’inspecteur Rahn Diop». C’est cet homme que le Sénégal vient de perdre. Il part rejoindre d’autres sommités qui ont fait la fierté de ce pays pour avoir été des ambassadeurs affirmés et confirmés.

 

 

 

1 2 3 4 5 » ... 14
















Vidéos & images



Les News