Dakarposte.com - Le site des scoops

Cambriolage : Le fils du juge Taifour Diop bénéficie d'une réduction de peine

FAITS DIVERS

Cambriolage : Le fils du juge Taifour Diop bénéficie d'une réduction de peine
Abdou Aziz Diop, fils du juge Taïfour Diop, et ses deux présumés complices, Joachim A. Monteiro et Mass Sakho, ont été jugés à nouveau par la chambre criminelle d'appel.
Déclarés coupables de vol en réunion, commis la nuit, avec effraction, usage d’armes, de violences et de véhicule, ils avaient été condamnés en première instance à 10 ans de travaux forcés. Leurs avocats avaient interjeté appel de la décision.
La chambre criminelle d'appel de Dakar a finalement réduit la peine d'Abdoul Aziz Diop et Joachim A. Monteiro de 10 à 5 ans. Quant à Mass Sakho, il a été acquitté.
Les faits pour lesquels ils étaient jugés remontent à la nuit du samedi 14 au dimanche 15 juillet 2012, vers 3 h du matin. Le gang composé d’Abdou A. Diop, fils du juge Taïfour Diop, Charles Rinaldo, Joachim Monteiro, Admilson R. Borges et Patrick Sémédo, plus connu sous le nom d’Alex (différend d'Alassane Sy, Alex, de la bande à Ino), avait fait irruption dans la maison de François Mathieu sise aux Maristes, avant de défoncer la porte. Une fois à l’intérieur de la maison, Abdou Aziz Diop et ses acolytes avaient mis en joue le propriétaire des lieux qui avait été réveillé par le bruit. Sous la menace d’armes, le propriétaire de la maison avait été contraint à composer le code secret de son coffre-fort. Ils ont alors emporté les 3 millions de F CFA qui étaient dans le coffre, deux ordinateurs portables, deux téléphones portables, ainsi qu’une chaine et une bague en or.
Au moment où ils s’apprêtaient à quitter les lieux, le vigile, un moment assoupi, s’était réveillé avant d'alerter le voisinage. Abdou Aziz Diop avait finalement été appréhendé après une course-poursuite. Joachim A. Monteiro et Mass Sakho ont par la suite été arrêtés.
Devant la barre, le fils du juge a nié détenir une arme. «Nous étions juste allés pour soutirer de l’argent. Mais personne n’a brandi une arme», se défend-il.
Quant à Masse Sakho, étudiant inscrit à Liverpool en Angleterre en Master 3 de droit des affaires au moment des faits, il soutient qu'il n'était pas présent sur les lieux. "J’étais chez moi le jour des faits. Je ne suis pour rien dans cette histoire», dit-il.
Mais l’avocat général, représentant le ministère public, a soutenu que les faits reprochés aux mis en cause sont établis. Il a ainsi requis la confirmation du premier verdict qui est de 10 ans de travaux forcés.
Les avocats de la défense ont, pour leur part, demandé la clémence du juge et de ses assesseurs, soutenant qu'ils ont commis une erreur de jeunesse, mais ne sont pas des délinquants notoires. Ils ont demandé au juge de leur tendre la perche. "Ce sont des enfants gâtés qui ont commis une seule infraction», a soutenu l'un des avocats de la défense, Me Ndiogou Ndiaye.
Après délibération, Abdoul Aziz Diop et Joachim A. Monteiro ont obtenu une réduction de leur  peine qui est passée de 10 à 5 ans. Quant à Masse Sakho, il a été acquitté.
Mamadou Salif Dieng

Auteur:  Seneweb.com

Nouveau commentaire :




Enquêtes et révélations

Au Liban, nouveaux affrontements entre manifestants et policiers

15/12/2019

ALSAR À SALY / Racine Sy réussit le pari de la mobilisation... Ses partisans réaffirment leur engagement à cheminer avec lui aux côtés du Président Macky Sall.

15/12/2019

Notre confrère Pape Ibrahima Diassé s'est enfin marié!

15/12/2019

Malick Noël Seck sur son ralliement à l’Apr : «Seuls les imbéciles ne changent pas»

15/12/2019

Enseignement Supérieur : Les Très Nombreux Vacataires Des Universités Grognent

15/12/2019

Détournement de semences et d’engrais : les solutions de Farba Senghor

15/12/2019

Momar Diongue : « La gouvernance sobre et vertueuse vendue aux Sénégalais n’est que du pipeau »

15/12/2019

COP25 de Madrid : accord a minima sur le climat, les divergences persistent

15/12/2019

Guédiawaye : Bataille rangée entre partisans d'Ahmed Aïdara et ceux d'Aliou Sall

15/12/2019

3ème mandat présidentiel : « c’est un débat hors saison », selon Malick Noël Seck

15/12/2019