Dakarposte.com - Le site des scoops

Décès d’Ibrahima Baldé à la brigade de Médina Yoro Foulah : l’autopsie accable le gendarme

FAITS DIVERS

Décès d’Ibrahima Baldé à la brigade de Médina Yoro Foulah : l’autopsie accable le gendarme
Le gendarme Niang accusé du meurtre de Ibrahima Baldé à la Brigade de gendarmerie de Médina Yoro Foulah est dans de sales draps. Contrairement à ses allégations selon lesquelles la victime est arrivée avec des blessures à la brigade, le rapport de l’autopsie renseigne que Ibrahima baldé est mort suite à une hémorragie interne occasionnée par des coups d’objet contondant. Le procureur de Kolda qui a livré la teneur du rapport de l’autopsie soutient que le dossier sera désormais géré par Dakar parce qu’il s’agit d’une procédure de justice militaire.

 La lumière va bientôt jaillir sur les circonstances de la mort du jeune Ibrahima Baldé dans les locaux de la Brigade de gendarmerie de Médina Yoro Foulah. Le procureur de la République près du Tribunal de Grande instance de Kolda, Yero Moussa Diallo a révélé, hier, le rapport de l’autopsie du médecin légiste de l’hôpital Aristide Le Dantec.

Les éléments du rapport enfoncent le gendarme Niang accusé par les populations d’être le meurtrier de Ibrahima Baldé, alors soupçonné de vol de cheval. En effet, le rapport du médecin légiste écarte la thèse de la bagarre entre Ibrahima Baldé et son frère qui, dit-on, lui avait donné des coups de couteaux.

 Selon le procureur de Kolda, Yéro Moussa Diallo, l’autopsie effectuée à l’hôpital régional de Kolda n’a pas donné tous les éléments du décès ju jeune homme. C’est la raison pour laquelle, le procureur avait ordonné le transfèrement du corps à Dakar pour une autopsie complète. Le rapport du médecin légiste de Dakar renseigne que Ibrahima Baldé est décédé à la suite d’une hémorragie interne occasionnée par des coups d’un objet contondant. 

Selon le procureur, Ibrahima Baldé, était certes blessé avant d’arriver à la Brigade, mais il n’est pas décédé de ces blessures. En tout cas, toutes les pistes accablent le gendarme qui avait nié d’être le meurtrier de Ibrahima Baldé. D’autant que des témoins corroborent le rapport de l’autopsie. Selon le procureur de Kolda, des témoins qui ont été auditionnés affirment avoir vu le gendarme avec un gourdin.

 Maintenant, l’enquête va se poursuivre à Dakar. Parce que c’est le procureur de la République qui a hérité de l’affaire.  Selon le parquet de Kolda, l’affaire est transférée à Dakar parce qu’il s’agit d’une procédure de justice militaire.

 Interpellé sur la détention du mis en cause, le procureur dit ignorer si le gendarme est aux arrêts. Toutefois, fait-il savoir, dès le lendemain du décès de Ibrahima Baldé, l’inspection générale de la gendarmerie avait mené son enquête. Mais, précise-t-il, il s’agit d’une procédure interne à l’armée.

 (L'AS)

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Arrêt sur image ! Un jeune manifestant Guinéen reçoit une balle et meurt

23/10/2020

Le message du Pr Alpha Condé au peuple Guinéen

23/10/2020

Décision des Evêques du Sénégal: l'Eglise rouvre ses portes à partir du 1er novembre!

23/10/2020

La tension monte en Guinée Conackry... Encore cinq morts...

23/10/2020

La réaction de l'ONU sur la situation en Guinée

23/10/2020

Décès soudain du Ministre Sidiki Diakité

23/10/2020

Banque agricole de Keur Massar : La caissière A. Nd. et son ami charlatan accusés d'avoir pompé 94 millions de FCfa des caisses.

23/10/2020

Guinée- Un train contenant du fioul attaqué

23/10/2020

LES LAYÈNES APPELLENT A CELEBRER LE GAMOU EN FAMILLE

23/10/2020

Arrestation en Espagne d’un présumé recruteur de l’organisation terroriste Daech

23/10/2020