De Qatar, Karim Wade câble Khalifa Sall: alliance en vue!

POLITIQUE

De Qatar, Karim Wade câble Khalifa Sall: alliance en vue!
Du Qatar où il vit en exil, Karim Wade a eu un entretien téléphonique avec Khalifa Sall le 25 février 2017. C’est «La Lettre du Continent » qui donne l’information dans son édition N°748 du 01/03/2017. A en croire le canard repris par L'as dans sa livraison du jeudi, l’entretien entre les deux hommes politiques a porté sur l’instrumentalisation de la justice par le pouvoir sénégalais. Cet appel fait suite à celui de Wade-père qui, comme l’a relaté «L’As» la semaine dernière, avait joint l’édile de la capitale pour lui manifester sa solidarité. Ce, au deuxième jour de l’audition de Khalifa Sall à la Dic dans le cadre de l’enquête sur la gestion de la Caisse d’avance de la Ville de Dakar. «La Lettre du Continent» révèle également que le candidat du Pds à la prochaine présidentielle peaufine sa stratégie de retour et qu’il s’entretient aussi régulièrement au téléphone avec les plus farouches adversaires du Président Macky Sall comme que Idrissa Seck, Mamadou Diop Decroix, Pape Diop et Malick Gakou.

Khalifa Sall semble sortir de cette convocation à la Dic plus fort et renforcé. Il est en train de réunifier l’opposition autour de sa personne. Tout au moins, c’est l’allié que tout le monde cherche, en vue des prochaines échéances électorales. En tout cas, le Pds a fait le premier pas et se rapproche de plus en plus du maire socialiste. Les libéraux n’ont pas manqué d’envoyer une délégation, vendredi dernier à la Médina pour lui manifester leur soutien. Dans le camp du maire de Dakar, on n’exclut pas une alliance avec le Pds. L’un de ses proches collaborateurs, en l’occurrence son conseiller politique, Moussa Taye annonçait récemment dans «L’As»  qu’ils comptaient participer aux prochaines législatives sous une bannière arc-en-ciel. «Une bannière qui part du socle socialiste, mais également ouverte à toutes les forces sociales et de progrès», avait-il confié. Moussa Taye soutient que s’ils ont des convergences de vue avec les libéraux, ils n’excluent pas de s’allier avec eux. Ce qui est sûr, c’est que le leader du Grand parti (GP), Malick Gakou, s’est déjà montré favorable pour une alliance avec Khalifa Sall en vue des prochaines échéances électorales. Quid d’une alliance à trois !


1.Posté par DOMOU DAROU le 02/03/2017 22:35



Référence multimedia du sénégal
.

Edito : Khalifa Sall, le « boulanger de Dakar » perdu par sa boulimie et ses micmacs avec les Libanais
Il avait réussi à devenir Ministre et Maire de Grand-Yoff sous le magistère finissant du Président Diouf, il y a de cela plus de 27 ans. Il fait partie des premiers à abuser des Sénégalais et de leurs biens. Khalifa fut élevé à cette station grâce à ses méthodes brutales, pour l’exercice desquelles il avait monté une milice logée dans la mairie qu’il avait arrachée par un forcing des urnes. Il était le sergent recruteur des nervis, qu’il cachait sous le vocale de « Comité de vigilance » du Ps. Pour dégager sa trajectoire politique, il avait fait des pieds et des poings pour épouser une des filles de Mamadou Diop, qui était le puissant maître incontesté de Dakar et son maire. Mais, après la perte de pouvoir des socialistes Khalifa Sall, qui avait pu obtenir de vastes domaines dans les Niayes, répudiera, sans scrupule la fille de « Diop le maire », dont il était pourtant le premier larbin. Il est devenu maire de Dakar grâce à la répulsion que les populations avaient fini par éprouver à l’endroit du régime de Me Wade. Il avait su rempiler en 2014 du fait de l’aversion suscitée par le nouveau régime. Maintenant les carottes sont cuites pour lui, puisque son masque de « boulanger de Dakar » vient de tomber. Et Khalifa ne s’est pas seulement trahi avec l’affaire du Gie Tabaar, dont il s’est servi cyniquement pour se taper plus de 3 milliards sur le dos des Sénégalais ; tandis que le président de cette structure, ignorant la rapine, sillonnait les artères de Dakar, gamelles remplies de café Touba aux mains, pour avoir de quoi envoyer à sa famille, obligée de retourner dans son Niakhar natal, et payer la location de sa petite chambre. Khalifa Sall s’est révélé aussi être un vrai « boulanger ». Parce qu’aussi il a roulé dans la farine les Dakarois, en se servant des taxes et impôts qu’ils payent pour s’enrichir en accointance avec des Libano-syriens. Ce sont les recettes qu’il leur remet pour blanchiment d’argent qui ont permis à son « ami » Momo et Cie d’avoir le monopole sur les boulangeries, pâtisseries et surfaces de ventes de la capitale sénégalaise. Ils en ont tout près de la Mairie, à Castors, Grand Yoff, Yoff, Ngor, Yoff, etc. C’est Khalifa qui leur a permis d’être « d’attaque ». Une pratique que « le boulanger » avait expérimentée depuis le temps du règne des socialistes. C’est avec ses « amis » qu’il avait pu blanchir, comme de la farine, les deniers détournés, quand il était ministre et maire. Ce qui lui avait permis de traverser le désert de 2000 à 2009 et de fructifier un trésor de guerre, pour se lancer à la conquête de Dakar, il y a sept ans. Sa déclaration de patrimoine ne peut se justifier, pour quelqu’un qui n’était que professeur de collège, qui ne doit pas avoir tiré les leçons d’Histoire-Géographie, qu’il enseignait. Car, de sources certaines, les enquêteurs qui se sont orientés après les 3 milliards, sur le dos du vendeur de café, du côté de son réseau libano-syriens se dirigent vers le jackpot couvert sous des opérations comme « le lait à l’école ».

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Le célèbre Lahat Ndiaye a été reçu par le Pr Macky Sall

05/06/2016

Distinction - Serigne Diagne, Dirpub de dakaractu cité parmi les 50 jeunes qui font bouger le Sénégal

16/05/2019

[Enquête express] Les non-dits de la grâce présidentielle

15/05/2019

L'usage de Facebook Live restreint

15/05/2019

Affaire de son passeport diplomatique saisi à l'aéroport : Lamine Faye dit ce qui s'est "réellement" passé

12/05/2019

Comment Karim Wade manipule son père

11/05/2019

Bilan de l'incendie de Sandaga : Une personne incommodée par les fumées évacuée... Une vingtaine de cantines calcinées

11/05/2019

​L’entrée en matière très... Saleh de Mahmoud

11/05/2019

Khazri, Pépé et Sarr finalistes du Prix Marc-Vivien Foé 2019

11/05/2019

Voyage du 14 mai : le président Macky Sall ralliera Paris à bord d’un vol régulier d’Air Sénégal

11/05/2019