Détention de Khalifa Sall: "Ses droits seront respectés", dixit Ismaël Madior Fall

POLITIQUE

Le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a affirmé que les droits humains du maire de Dakar seront respectés.

Les droits du maire de Dakar Khalifa Sall seront strictement respectés. L’assurance a été donnée par le nouveau Garde des Sceaux, Ismaëla Madior Fall. Il  s’exprimait lors de l’atelier sur les droits humains initié par Amnesty International Sénégal. ‘’Nous sommes dans un Etat de droit qui respecte les règles et  la Justice fera en sorte que les droits de Khalifa Sall soient préservés’’, a-t-il souligné.

Le Ministre de la Justice a par ailleurs invité les défenseurs des droits humains à être outillés pour faire face aux nouveaux défis. «Vu l’importance du rôle qu’il doit assumer, le défenseur des droits de l’homme doit être suffisamment protégé. Mais, il doit être de plus en plus outillé pour faire face à sa mission qui, à notre avis, requiert dorénavant des compétences pointues, parfois spécialisées, face à la complexification croissante des nouveaux enjeux en la matière», a-t-il soutenu. Il ajoute : «la mission de défense des droits humains ne saurait donc se réduire à la simple dénonciation des violations perpétrées par les pouvoirs publics, mais implique la maîtrise de matières de plus en plus complexes.

Nous pensons particulièrement à la délinquance financière, aux blanchiments de capitaux, à côté de la criminalité transfrontalière, aux droits extractifs, le droit des mines et de l’énergie. Parce que, de plus en plus, la plupart des constitutions du monde en général, les constitutions africaines en particulier, proclament que les ressources naturelles appartiennent au peuple, que les organisations de la société civile et les communautés doivent contribuer à exercer un contrôle sur la gouvernance des ressources naturelles, mais il faut évidemment avoir les compétences pour le faire». A en croire Ismaïla Madior Fall, le principal défi pour les défenseurs des droits humains, après celui de la protection, demeure celui de la formation. Car, soutient-il, «les pouvoirs publics ont réellement besoin de leur expertise».

Sous ce rapport, le Ministre de la Justice a encouragé les membres de la coalition sénégalaise des défenseurs des droits humains «à renforcer le volet formation» dans leurs activités. Parce que, pour lui, «la société civile aide les Etats à garantir le plein respect des droits de l’homme, des libertés fondamentales, de la démocratie et de la primauté». Selon le ministre, l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies de réduction de la pauvreté, des stratégies de conception du développement des politiques publiques, «requiert la participation des acteurs et du contrôle citoyen, avec des rôles et responsabilités clairement identifiés».
Dakarmatin.com

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

​Comment Bineta Camara a été atrocement tué par Pape Alioune Fall, un proche de son père...La défunte sera enterrée ce mardi à 10 heures...

20/05/2019

Le célèbre Lahat Ndiaye a été reçu par le Pr Macky Sall

05/06/2016

Incroyable, mais vrai! Le chanteur Waly Seck partage l'avion avec le...Super Etoile

20/05/2019

Distinction - Serigne Diagne, Dirpub de dakaractu cité parmi les 50 jeunes qui font bouger le Sénégal

16/05/2019

L'usage de Facebook Live restreint

15/05/2019

[Enquête express] Les non-dits de la grâce présidentielle

15/05/2019

Affaire de son passeport diplomatique saisi à l'aéroport : Lamine Faye dit ce qui s'est "réellement" passé

12/05/2019

Comment Karim Wade manipule son père

11/05/2019

Bilan de l'incendie de Sandaga : Une personne incommodée par les fumées évacuée... Une vingtaine de cantines calcinées

11/05/2019

​L’entrée en matière très... Saleh de Mahmoud

11/05/2019