Détention de Khalifa Sall: "Ses droits seront respectés", dixit Ismaël Madior Fall

Mercredi 4 Octobre 2017
POLITIQUE

Le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a affirmé que les droits humains du maire de Dakar seront respectés.

Les droits du maire de Dakar Khalifa Sall seront strictement respectés. L’assurance a été donnée par le nouveau Garde des Sceaux, Ismaëla Madior Fall. Il  s’exprimait lors de l’atelier sur les droits humains initié par Amnesty International Sénégal. ‘’Nous sommes dans un Etat de droit qui respecte les règles et  la Justice fera en sorte que les droits de Khalifa Sall soient préservés’’, a-t-il souligné.

Le Ministre de la Justice a par ailleurs invité les défenseurs des droits humains à être outillés pour faire face aux nouveaux défis. «Vu l’importance du rôle qu’il doit assumer, le défenseur des droits de l’homme doit être suffisamment protégé. Mais, il doit être de plus en plus outillé pour faire face à sa mission qui, à notre avis, requiert dorénavant des compétences pointues, parfois spécialisées, face à la complexification croissante des nouveaux enjeux en la matière», a-t-il soutenu. Il ajoute : «la mission de défense des droits humains ne saurait donc se réduire à la simple dénonciation des violations perpétrées par les pouvoirs publics, mais implique la maîtrise de matières de plus en plus complexes.

Nous pensons particulièrement à la délinquance financière, aux blanchiments de capitaux, à côté de la criminalité transfrontalière, aux droits extractifs, le droit des mines et de l’énergie. Parce que, de plus en plus, la plupart des constitutions du monde en général, les constitutions africaines en particulier, proclament que les ressources naturelles appartiennent au peuple, que les organisations de la société civile et les communautés doivent contribuer à exercer un contrôle sur la gouvernance des ressources naturelles, mais il faut évidemment avoir les compétences pour le faire». A en croire Ismaïla Madior Fall, le principal défi pour les défenseurs des droits humains, après celui de la protection, demeure celui de la formation. Car, soutient-il, «les pouvoirs publics ont réellement besoin de leur expertise».

Sous ce rapport, le Ministre de la Justice a encouragé les membres de la coalition sénégalaise des défenseurs des droits humains «à renforcer le volet formation» dans leurs activités. Parce que, pour lui, «la société civile aide les Etats à garantir le plein respect des droits de l’homme, des libertés fondamentales, de la démocratie et de la primauté». Selon le ministre, l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies de réduction de la pauvreté, des stratégies de conception du développement des politiques publiques, «requiert la participation des acteurs et du contrôle citoyen, avec des rôles et responsabilités clairement identifiés».
Dakarmatin.com

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Gallo Tall, membre du Comité directeur du Pds : « Ces départs ne peuvent pas affaiblir le parti »

19/03/2019

Opérations financières frauduleuses sur l’axe Abidjan-Dakar : Gbagbo, le prétexte pour blanchir 7 milliards à Dakar

19/03/2019

COMMUNIQUE DES JEUNESSES DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE

19/03/2019

Mort d’Henri Diatta : La version de son frère David

19/03/2019

Nécrologie – Gendarmerie : Le Général Cheikh Sène en deuil

19/03/2019

Annoncé comme mort: Moussa Gning de Fass parle et menace de porter plainte

19/03/2019

Affaire Versus Bank : Le blanchiment de 7 milliards, la libération de Gbagbo et…

19/03/2019

Algérie : Bouteflika confirme qu'il restera président après le 28 avril

19/03/2019

Mort d'Henri Ndiaye : Trois enseignants arrêtés pour…

19/03/2019

Ziguinchor : Disparition mystérieuse de Vieux Sonko de la pharmacie Néma qui a reconnu le gendarme dans l’affaire Ousmane Sonko

19/03/2019