Dakarposte.com - Le site des scoops et des exclusivités

Dialogue-Ousmane Sonko : «Le profil d’Aly Ngouille Ndiaye est plus rejetable que… »

Le dialogue auquel le président de la République et son ministre de l’Intérieur ont appelé l’opposition se fera, s’il se concrétise, sans Ousmane Sonko. Le leader du parti Pastef est d’avis que cet appel est une provocation, d’autant plus qu’Aly Ngouille Ndiaye qui doit la conduire a un «profil beaucoup plus rejetable que celui d’Abdoulaye Daouda Diallo».

POLITIQUE

Ousmane Sonko rejette d’emblée l’idée de dialoguer avec le pouvoir ce, alors que son parti n’est pas encore saisi officiellement. Et pour cause, le leader du parti Pastef s’est dit convaincu qu’un face-à-face avec le pouvoir ne peut pas avoir un impact important d’autant plus que l’ouverture attendue du chef de l’Etat n’est pas intervenue avec la nomination d’un autre de ses partisans, Aly Ngouille Ndiaye à la tête du ministère de l’Intérieur. 
 
«Le Président Macky Sall doit un peu plus de respect à son opposition, aux acteurs politiques de manière générale. Personnellement, je n’accorde aucun crédit à ce dialogue pour quelques rasions», a-t-il déclaré. 
 
M. Sonko qui était l’invité ce matin de l’émission «Objection» de la Sud fm de poursuivre : «La première raison c’est qu’on ne peut dialoguer que lorsque les acteurs sont sincères. Or, que vaut aujourd’hui la parole du Président Macky Sall dans ce pays après autant de parjures sur son mandat…? 
 
Selon lui, les promesses non tenues par le Président Sall n’encouragent pas à nouer des discussions dont les résultats risquent de connaître le même sort. 
 
L’ancien inspecteur des Impôts et Domaines de d’ajouter que le format aussi rendait sceptique car, explique-t-il, «les gens avaient récusé Abdoulaye Daouda Diallo non pas par rapport à sa personne, mais à sa position partisane. Si on devait dialoguer, on ne dialogue pas sur la gouvernance, mais sur les questions transversales que nous avons en commun, notamment sur le processus électoral». 
 
Et, rappelle-t-il, Aly Ngouille Ndiaye ne fait pas l’affaire pour conduire ce dialogue, car «il a un profil beaucoup plus rejetable que celui d’Abdoulaye Daouda Diallo, vu ses pedigrees et ses actes sur nos ressources naturelles, cela me parait être plus une provocation qu’une volonté de dialoguer». 
 
Pressafrik.com

Nouveau commentaire :




Enquêtes et révélations

DÉCÈS DE COLETTE SENGHOR (94 ANS), VEUVE DE LÉOPOLD SÉDAR SENGHOR

18/11/2019

Attendu à la Sr ce lundi : Bougazelli pose (encore) un lapin aux enquêteurs

18/11/2019

Thierno Seydou NOUROU TALL: "Le vrai sabre d'El Hadji Oumar Foutiyou TALL est à Bandiagara"

18/11/2019

Affaire des faux billets : Les complices présumés de Seydina Fall Boughazelli déférés au parquet

18/11/2019

Paix Et Sécurité En Afrique : Macky Presque Seul À Son Forum International

18/11/2019

Cissé Lo sur la mairie de Dakar: «Que Diouf Sarr, Amadou Ba se présentent, je vais tous les… »

18/11/2019

Macky Sall prévient les Sénégalais : "Ça pourrait tanguer en 2020"

18/11/2019

Thierno Seydou Nourou Tall : "Le vrai sabre d'El Hadji Oumar Foutiyou est à Bandiagara"

18/11/2019

Affaire Petro-Tim : l’ancien ministre du budget, Ibrahima Sarr et le responsable projets sénégalo-mauritaniens de Cosmos

18/11/2019

Séries de cambriolages : La brigade de recherches de la gendarmerie de Dakar met la main sur une bande de délinquants

18/11/2019