Dakarposte.com - Le site des scoops et des exclusivités

Financement direct et public des partis politiques au Sénégal

POLITIQUE

La question du financement des partis politiques continue d’alimenter les débats au sein de la classe politique. Et le député Modou Diagne Fada, leader des réformateurs démocrates «Yessal» a appelé, hier, au sortir de la clôture de la session extraordinaire de la XIIIe Législature, à un «financement direct des partis politiques». Cela, notamment, en tenant compte de leur score aux élections législatives et municipales pour avoir une bonne clé de répartition.
D’après Diagne Fada, le financement direct et public des partis politiques renforce la démocratie. En plus, dit-il, «aujourd’hui, nous parlons de millions de francs CFA distribués à des partis, à des hommes politiques sans aucune forme de transparence». Il ajoute que si les partis étaient financés, ils auraient à faire face à la Cour des comptes, à l’Inspection générale d’Etat. «Et on comprendrait bien comment ils sont financés», a proposé le leader des réformateurs démocrates «Yessal».
 
La question a aussi intéressé le député-maire de Kaffrine, Abdoulaye Wilane, non moins porte-parole du Parti socialiste (PS). Pour lui, on a tardé à régler cette question de financement des partis politiques. Alors qu’aujourd’hui, on se rend compte que c’est une question inévitable. «Si nous voulons que la pratique politique ne remette pas en cause l’unité nationale, la constance, la pérennité des options républicaines, il faut oser prendre des responsabilités», a recommandé le député-maire.
En plus, estime-t-il : «L’Etat doit prendre en compte, doit organiser le financement des partis politiques. Parce que, c’est comme dans le marché : qui paye, commande». Il est ainsi d’avis que, «tant que l’Etat ne règle pas cette question, il ne pourra pas combattre certains vices». «Je ne parle de ce qu’on a vu avec la Ligue démocratiques (LD), il y a plus grave que ça. Il y a des hommes qui, depuis 2000, sont devenus des milliardaires, ils n’ont été que des fonctionnaires ou des hommes politiques», a regretté Wilane.
 

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Urgent : Un 4x4 type L200 fait un tonneau sur la VDN

13/11/2019

Cocaïne saisie par la marine : La Douane réclame 240 milliards à l'équipage

13/11/2019

Nomination par Décret du maire de Dakar: Abdoulaye Makhtar Diop "brûle" le journaliste Cheikh Diallo

13/11/2019

Popenguine : Les populations encore dans la rue pour dire non à la spéculation foncière.

13/11/2019

Ambassade du Sénégal en Côte d'Ivoire : Fin de mission pour Abdou Lahad Sourang

13/11/2019

En Espagne, le parti socialiste et Podemos s'entendent pour former un gouvernement

13/11/2019

Abdoul MBAYE : « «L’avion Présidentiel Inquiète ? Il N’est Pourtant Pas Vieux »

13/11/2019

DIVERS SUJETS AU MENU DES QUOTIDIENS

13/11/2019

Éliminatoires CAN 2021 : Sadio Mané incertain face au Congo

13/11/2019

Touba: Un jeune «Mbacké-Mbacké» arrose de balles la maison du maire, Abou Lahad Ka

13/11/2019