Ibrahima Sall destitué – Pustch démocratique au Model

POLITIQUE

Le Model veut un autre modèle

Par acclamation, les membres du Bureau politique (Bp) du Mouvement pour la démocratie et les libertés (Model) ont dissout l’ensemble des instances de leur formation politique ainsi que la suspension de tous les postes directionnels. Une décision prise hier, à l’issue de leur réunion, destituant au passage Ibrahima Sall, président de ladite formation politique. Un comité ad hoc est mis en place pour l’animation du Model en attendant d’aller (très vite) vers la tenue d’un congrès.

Par Abdoulaye Mbow

Un fait assez rare pour ne pas inédit s’est produit au Mouvement pour la démocratie et les libertés, dirigé depuis sa création en 2008 par Ibrahima Sall, par ailleurs, directeur général de la Société immobilière du Cap-Vert (Sicap). En effet, les membre du Bureau politique de cette formation politique ont tout simplement destitué leur président et dissout l’ensemble de leurs instances. C’est ce qui est ressorti de leur réunion tenue à leur permanence nationale située au niveau de Castors. En effet, après avoir refusé la démission d’un de leurs membres qui se nomme Mamadou Thiam, les «décideurs» du Model ont pris cette décision «nourrie» depuis plusieurs mois. C’est ce qu’a soutenu Khadim Samb, président du Mouvement national des jeunes du Model. «Dans notre résolution du 3 janvier dernier, nous avons clairement indiqué que nous n’étions pas du tout d’accord de la manière dont le parti est géré. En réalité, il y a des manquements graves et une gestion solitaire du Model. On peut même affirmer qu’il existe une gestion clanique d’un parti qui a fini de s’imposer dans le landerneau politique sénégalais.» Autant de raisons pour proposer (dans sa résolution), des pistes de solutions qui se résument à dissoudre les instances du Model.

Dans la même lancée, Gnima Sonko Diédhiou, présidente nationale du mouvement des femmes, a souligné que «les femmes du Model ont formulé les mêmes propositions dans leur résolution du 10 janvier 2018.» Non sans faire savoir qu’il manque «de lumière à propos du quota des emplois donné à notre parti, les investitures lors des élections législatives et beaucoup d’autres problèmes et manquements.» Clamant qu’Ibrahima Sall «ne leur parle pas», pour elle, il est urgent de changer de démarche d’approche. À sa suite, c’est Modou Mboup, Secrétaire exécutif du Model et conseiller technique au ministère de l’agriculture qui demanda le vote des membres du Bureau politique pour entériner de telles propositions. Et, par acclamation, l’ensemble des membres de cet organe «suprême» du Model a pris la décision de dissoudre toutes les instances de leur formation politique et organes réguliers. Un comité ad hoc a été mis en place pour aller vers la tenue du congrès. Mais, la décision majeure reste la destitution d’Ibrahima Sall de son poste de président du Model, comme l’ont rappelé avec insistance Adama Diallo, membre dudit Bureau politique et président du Conseil départemental de Gossas et Mamadou Thiam, chargé du communication. Le Model qui veut un autre modèle est désormais dirigé par un «comité restreint» sans chef «suprême»


Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Vols scooters en Italie : un gang de sénégalais démantelé à Genova

24/01/2020

Aliou Sané (Coordinateur de Nõõ Lank) : "Si toutefois le président Macky Sall tente de se présenter à un troisième mandat, on ira le déloger du palais"

24/01/2020

Escroquerie portant sur 1,5 milliard : De gros bonnets de la République cités

24/01/2020

Les transporteurs sénégalais et maliens en grève

24/01/2020

ÉCHANGES DE TIRS AVEC LES GENDARMES : 3 BANDITS ARRÊTÉS À LA FRONTIÈRE MALIENNE

24/01/2020

Exclu de l'Apr : Moustapha Diakhaté en route vers…

24/01/2020

Après sa longue absence du Sénégal : Sindiély Wade is back !

24/01/2020

Macky convoque une réunion de crise aujourd'hui

24/01/2020

[VIDEO] - UN CAS D’AVORTEMENT CLANDESTIN AU CAMPUS DE L’UCAD

23/01/2020

Cour des comptes : Les anciens DG de l’Artp Daniel Goumalo Seck et Ndongo Diao condamnés à payer une amende de 52 millions francs CFA.

23/01/2020