Le discours du Président Ousmane Tanor Dieng

Mardi 13 Décembre 2016
POLITIQUE


DISCOURS DU PRESIDENT OUSMANE TANOR DIENG Mesdames, messieurs les membres du Haut Conseil des collectivités territoriales, Chers collègues, Le décret n°2016-1640 du 20 octobre 2016 portant convocation de la première session du Haut Conseil des collectivités territoriales avait arrêté, pour la première session, l’ordre du jour suivant : · installation du HCCT · examen et adoption du règlement intérieur qui a été approuvé par décret du Président de la République. · élection du bureau et constitution des Commissions Aujourd’hui, grâce à l’appui de M. le Président de la République à qui j’adresse mes remerciements, à votre contribution remarquable que je salue, nous avons pu, de façon méthodique et consensuelle, procéder à l’installation du Haut Conseil, à l’adoption du règlement intérieur qui a fait l’objet d’une approbation par le décret n° et à la constitution des commissions ainsi qu’à l’élection des bureaux de celles-ci. A présent, nous disposons des textes fondamentaux régissant l’institution. Les instances et structures de celles-ci sont mises en place. Il nous reste maintenant à prendre en charge la mission constitutionnelle qui nous a été confiée. Je dois nous en féliciter et vous dire que cette atmosphère de travail de la première session augure des lendemains meilleurs pour ce qui est attendu du Haut Conseil des collectivités territoriales, à savoir contribuer à l’approfondissement de la décentralisation en donnant un avis motivé sur les politiques de décentralisation, d’aménagement et de développement du territoire. Je voudrais, pour les prochaines sessions, évoquer les perspectives de travail de notre institution. Après la première session d’installation de l’institution qui a été convoquée par décret, l’article 10 de la loi organique relative au HCCT prévoit que le HCCT tient quatre sessions ordinaires par an. Il peut être convoqué en session extraordinaire par décret. La durée de chaque session ordinaire ne peut excéder deux mois pour les sessions ordinaires et un mois pour les sessions extraordinaires. La programmation alternée de sessions ordinaires et de sessions extraordinaires fait que nous serons pendant une bonne partie de l’année. En conjuguant les dispositions relatives à nos attributions et celles prévoyant les sessions à tenir dans l’année, nous pouvons mesurer l’ampleur de la tâche qui nous attend. Aussi, faut-il, dès à présent, dans le cadre d’une réunion du bureau élargi aux Présidents de commission que nous allons programmer courant mois de décembre, programmer et préparer la première session ordinaire. Les sessions sont les périodes statutaires du travail en plénière de l’institution, mais le travail du Haut Conseil est un travail permanent, qui continue entre les sessions. Outre l’administration qui travaille à temps plein (après la nomination du SG je vais m’atteler à son installation progressive), les bureaux, les commissions, les inter-commissions peuvent, entre les sessions, se réunir et préparer les dossiers de la prochaine session. Ainsi, dans la période qui nous sépare de la tenue de la prochaine session, je voudrais vous suggérer l’organisation d’une retraite consacrée à une mise à niveau sur le statut et les missions du Haut Conseil des collectivités territoriales. Pendant cette retraite, nous pourrons déjà nous familiariser avec les textes fondamentaux régissant notre institution : Constitution, loi organique relative au HCCT et règlement intérieur, textes précisant le périmètre des attributions des Commissions. Nous pourrons, en outre, définir notre méthode de travail pour être efficace dans nos futures délibérations et la production régulière des Avis à la très haute de Monsieur le Président de la République. Lors de ce séminaire, nous pourrons aussi nous accorder sur les modalités de réalisation de nos missions de terrain au sein des territoires. Une institution comme la nôtre, qui a vocation à être à l’écoute des territoires, de relayer leurs problèmes et de leur trouver des solutions, ne peut certainement pas faire correctement son travail en restant à Dakar et en ne descendant jamais sur le terrain. Vous serez informés de la date et des modalités de tenue de cette retraite ou séminaire de mise à niveau sur le statut et les missions du HCCT. Après cette première session d’installation, je voudrais vous remercier et vous demander de prendre un peu de repos en attendant notre séminaire et l’ouverture de la première session ordinaire.

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Queen Biz sexy dans sa ...petite tenue!

20/03/2019

Macky Sall-Khalifa Sall: Abdou Diouf a tenté une médiation

20/03/2019

Milan : Comment et pourquoi un Sénégalais a mis le feu sur un bus rempli d’enfants

20/03/2019

Nîmes : Le sénégalais Moustapha Diallo quitte le club et devrait mettre fin à sa carrière

20/03/2019

Formation du nouveau Gouvernement de Macky : Ces têtes qui doivent être coupées

20/03/2019

Italie : Un Sénégalais met le feu à un bus remplis d’enfants

20/03/2019

Tamba : Le chauffeur du Pur libre

20/03/2019

Attaque informatique contre la BDK : Sur la piste des…"magiciens"

20/03/2019

Double meurtre de Médinatoul Salam : Cheikh Béthio et Cie bientôt jugés

20/03/2019

Le cyclone Idai fait plus de 300 morts au Mozambique et au Zimbabwe

20/03/2019