Législatives 2017 - Mimi Touré au perchoir de l’Assemblée nationale ? Elle y croit !

Lundi 6 Février 2017
POLITIQUE


Ils sont vraiment rares, les Sénégalais qui s’imaginent voir Mme Aminata Touré, ancienne Premier ministre et aujourd’hui Envoyée spéciale du président de la République trôner sur le fauteuil de président de l’Assemblée nationale. Cette perspective est pourtant la plus souhaitée par cette dernière qui, selon des sources de Dakarposte ne s’active ces derniers temps que pour cet objectif : remplacer le vieux Moustapha Niasse à la tête de l’Assemblée nationale si la coalition au pouvoir remportait les élections au soir du 30 juillet 2017.

Mais ce scenario aurait pu ne pas être écarté si le Président Macky Sall n’avait connu un parcours semblable au destin qu’elle veut se tracer. Ministre, Premier ministre, le passage obligé à ses yeux pour accéder à la station présidentielle lorsqu’on  a fini de traverser le désert c’est le perchoir de l’Assemblée nationale. Cela a réussi à un certain Macky Sall, pourquoi ne pas tenter le sort ?

Les sources de Dakarposte sont formelles, Mimi Touré ne cherche rien d’autre que le fauteuil de Niasse et elle jettera toutes ses forces dans la "mère des batailles", celle qui consiste à battre largement l’opposition aux prochaines législatives.

Mais a-t-elle seulement l’onction du saint des saints, le président de la République et chef de la coalition au pouvoir ? Car Mimi n’est pas vraiment en odeur de sainteté auprès de l’entourage présidentiel. C’est d’ailleurs le motif de son limogeage comme PM car, à l’époque elle faisait l’objet de vives critiques de la part de militants activistes de l’Apr qui se disaient proches de la Première dame, de qui ils tiendraient leur influence en haut lieu… Surtout d’un certain Mambaye Niang qui a été l’un de ses plus virulents contempteurs et qui a été jusqu’à se poser de multiples questions sur la réalité de ses convictions apéristes.

Il faut se demander seulement si Mimi a l’onction de son patron, le Président Macky Sall. Ce dernier pourrait, non seulement mal apprécier (mystiquement parlant) la similitude des parcours entre lui et son ancienne n°2 mais, il pourrait avoir déjà choisi son actuel dauphin, dans les perspectives de ses victoires aux législatives de 2017 et à la présidentielle de 2019 entre deux fortes personnalités. Les plus en vue dans l’espace politique sont aujourd’hui le Premier ministre, Mahammet Boun Abdallah Dionne et le ministre de l’Economie et de finances, Amadou Ba.

Toutes choses égales à elles-mêmes, Mimi gagnerait à être plus prudente dans son activisme. Le Président Macky Sall est le seul détenteur des clefs qui ouvrent les portes, le défier pourrait être une erreur monumentale pour ses amis et alliés. Autant s’assurer de son soutien avant d’avoir des prétentions politiques.
Les faux CV peuvent être utilisés à des fins politiques. Si elle aspire au pouvoir après ses ambitions parlementaires cachées, elle pourrait faire face aux mêmes adversaires qui, au sein de l’Apr l’ont combattu vigoureusement et lui ont fait perdre son poste de PM.


1.Posté par patriote mbengue le 06/02/2017 11:40
s il y a une personne valable dans ce patri apr dont je ne suis nullement membre c est mimi toure et je prie qu elle accede a la magistrature supreme un jour pour l interet du senegal vivement qu elle se retrouve avec khalifa sall.elle est integre juste et tres patriote .je ne l ai jamais rencontre mais vivement ce jour incha allah

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Queen Biz sexy dans sa ...petite tenue!

20/03/2019

Macky Sall-Khalifa Sall: Abdou Diouf a tenté une médiation

20/03/2019

Milan : Comment et pourquoi un Sénégalais a mis le feu sur un bus rempli d’enfants

20/03/2019

Nîmes : Le sénégalais Moustapha Diallo quitte le club et devrait mettre fin à sa carrière

20/03/2019

Formation du nouveau Gouvernement de Macky : Ces têtes qui doivent être coupées

20/03/2019

Italie : Un Sénégalais met le feu à un bus remplis d’enfants

20/03/2019

Tamba : Le chauffeur du Pur libre

20/03/2019

Attaque informatique contre la BDK : Sur la piste des…"magiciens"

20/03/2019

Double meurtre de Médinatoul Salam : Cheikh Béthio et Cie bientôt jugés

20/03/2019

Le cyclone Idai fait plus de 300 morts au Mozambique et au Zimbabwe

20/03/2019