Procès Khalifa Sall – Ce qui lui est reproché, ce qu’il redoute

Jeudi 14 Décembre 2017
POLITIQUE

Procès Khalifa Sall – Ce qui lui est reproché, ce qu’il redoute
Le maire de Dakar a -t-il détourné des deniers publics ou son procès est fait à dessein pour le rendre inéligible en vue de la prochaine présidentielle de 2019? C’est demain que l’on saura si les trois (3) magistrats désignés pour juger Khalifa Sall seront à même de découvrir que le maire de Dakar a profité de ses fonctions de maire de Dakar pour détourner 1,8 milliard de francs CFA (2,7 millions d’euros). Senego revient sur les temps forts de cet épisode. 
La descente aux enfers par…
L’accusation qui lui vaut de comparaître à partir de ce jeudi 14 décembre trouve son origine dans un audit conduit en 2015 par l’Inspection générale de l’Etat (IGE) dans les finances de la municipalité qui  s’intéresse particulièrement à une « caisse d’avance », réglementée par un arrêté du 31 janvier 2003, ayant pour objet de couvrir des dépenses destinées essentiellement aux personnes dans le besoin. Chaque mois, cette caisse était approvisionnée à hauteur de 30 millions de francs CFA. Une somme qui aurait servi pendant la période visée par l’audit (2011-2015) à l’achat de mil et de riz à un groupement d’intérêt économique (GIE) dénommé Tabbar, selon les factures fournies par Mbaye Touré, directeur administratif et financier de la mairie de Dakar et gestionnaire de la caisse d’avance.

 
Mais les inspecteurs de l’IGE  ont de sérieux doutes sur les contreparties correspondant à ces factures de mil et de riz. Leur audit révélera que les 30 millions de francs CFA étaient chaque mois versés directement à Khalifa Sall, comme l’indique le réquisitoire du Parquet de Dakar aux fins de renvoi en correctionnelle. La version définitive du rapport de l’IGE n°12/2016 (qui demeure à ce jour confidentiel) est remise fin décembre 2016 au président de la République, Macky Sall. Lequel décide de le transmettre aussitôt au procureur de la République, qui diligente une enquête, début 2017, auprès de la Division des investigations criminelles (DIC). À charge pour les policiers de mettre au jour le fonctionnement de la caisse d’avance de la mairie de Dakar.
La « chasse » à l’homme démarre
Six (6) autres collaborateurs du maire sont eux aussi poursuivis pour divers délits :  Fatou Traoré (secrétaire de Mbaye Touré), Amadou Moctar Diop (coordonnateur de l’Inspection générale des services municipaux), Ibrahima Yatma Diao (chef de la Division financière et comptable de la mairie), Ibrahima Touré (receveur percepteur de la ville de Dakar), Mamadou Oumar Bocoum (prédécesseur de Ibrahima Touré avant juillet 2015) et Yaya Bodian (comptable à la mairie).

Khalifa Sall redoute une lourde condamnation
Ayant anticipé dans l’imminence d’un procès et moins de deux (2) semaines après, Khalifa Sall  est fixé sur son sort. Le maire de Dakar ne se faisait pas de doute là-dessus et il a été fixé ce 14 décembre 2017. Pire, ce dernier redoute entre autre une lourde condamnation, ce qui le ferait rater à coup sûr la présidentielle de 2019 qui se pointe à l’horizon. C’est demain.
senego.com

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Queen Biz sexy dans sa ...petite tenue!

20/03/2019

Macky Sall-Khalifa Sall: Abdou Diouf a tenté une médiation

20/03/2019

Milan : Comment et pourquoi un Sénégalais a mis le feu sur un bus rempli d’enfants

20/03/2019

Nîmes : Le sénégalais Moustapha Diallo quitte le club et devrait mettre fin à sa carrière

20/03/2019

Formation du nouveau Gouvernement de Macky : Ces têtes qui doivent être coupées

20/03/2019

Italie : Un Sénégalais met le feu à un bus remplis d’enfants

20/03/2019

Tamba : Le chauffeur du Pur libre

20/03/2019

Attaque informatique contre la BDK : Sur la piste des…"magiciens"

20/03/2019

Double meurtre de Médinatoul Salam : Cheikh Béthio et Cie bientôt jugés

20/03/2019

Le cyclone Idai fait plus de 300 morts au Mozambique et au Zimbabwe

20/03/2019