Dakarposte.com - Le site des scoops

Professeur décapité près de Paris : neuf personnes placées en garde à vue

Cinq nouvelles personnes ont été interpellées dans la nuit de vendredi à samedi après la décapitation d'un professeur d'histoire près d'un collège de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, portant à neuf le nombre total de personnes en garde à vue.

ACTUALITÉ

Après la décapitation d'un professeur d'histoire qui avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, vendredi 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, cinq nouvelles personnes ont été placées en garde à vue dans la nuit de vendredi à samedi. Neuf personnes au total ont été interpellées. 

Son agresseur présumé a été tué par la police dans la ville voisine d'Éragny, dans le Val-d'Oise, trois semaines après l'attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo.

Parmi les cinq nouvelles personnes, figurent deux parents d'élève, un homme et son épouse, du collège où travaillait la victime. Ces personnes avaient eu un différend avec l'enseignant sur les caricatures de Mahomet que l'enseignant avait montrées en classe. Trois personnes de l'entourage non familial de l'assaillant ont par ailleurs été interpellées. Quatre autres personnes, dont un mineur, issues de l'entourage familial du suspect, avaient été arrêtées auparavant à Évreux, dans l'Eure.

L'Élysée a indiqué samedi qu'un "hommage national" serait rendu à l'enseignant. Cet hommage, dont la date n'est pas encore fixée, est organisé en coordination avec la famille. "D'autres expressions et annonces sont prévues après les réunions du week-end", ont encore indiqué les services de la présidence de la République.

Professeur décapité près de Paris : neuf personnes placées en garde à vue



"Ils ne passeront pas. L'obscurantisme ne gagnera pas"


Emmanuel Macron s'était rendu dès vendredi soir sur les lieux de l'attaque. "Ils ne passeront pas. L'obscurantisme ne gagnera pas", a martelé, ému, le chef de l'État à l'adresse des islamistes radicaux, lors d'une déclaration à la sortie du collège du Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine où travaillait la victime. Le président de la République, entouré par les ministres de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a appelé "la Nation toute entière" à se ranger aux côtés des enseignants pour les "défendre".


Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a reçu samedi matin avec le Premier ministre, Jean Castex, les syndicats d'enseignants à son ministère. Dans un message vidéo "à tous les enseignants [du pays]", il leur a promis que l'État serait à leurs côtés pour les "protéger". 

"Nos enseignants continueront à éveiller l'esprit critique des citoyens de la République, à les émanciper de tous les totalitarismes et de tous les obscurantismes", a martelé Jean Castex sur Twitter.
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Migration irréguliere : Une pirogue échoue à Goxu Mbacc, la population au secours des passagers.

30/10/2020

Monsieur le président lisez-nous avant de nommer vos ministres (​Par Mamadou Mouth BANE)

30/10/2020

ATTAQUE AU COUTEAU À NICE/LES DERNIERS MOTS DE SIMONE BARRETO SILVA: "Dites à mes enfants que je les aime"

30/10/2020

Arrêt sur image- Marche contre le Pr Condé- La démonstration de force des ressortissants Guinéens à Dakar

30/10/2020

Moustapha SY: "Le khalifat de Tivaouane a été confisqué avec l'aide de Macky Sall"

30/10/2020

LE LUNDI 2 NOVEMBRE N’EST PAS JOUR FERIÉ

30/10/2020

Accident mortel à « Allou Kagne » : Le convoyeur du camion frigorifique apporte des précisions sur les circonstances et affirme avoir été victime de vol.

30/10/2020

Un séisme frappe la Turquie et la Grèce, les deux pays promettent de s'aider mutuellement

30/10/2020

Familles endeuillées par les naufrages- La réaction du Pr Macky Sall

30/10/2020

La France en état d'alerte après l'attentat de la basilique de Nice

30/10/2020