SONKO EN MODE RAILLEUR : « Le dialogue de Macky se résume à réunir l’opposition, inviter les journalistes, prendre tout le monde en photo et jeter à la poubelle les conclusions »

POLITIQUE

SONKO EN MODE RAILLEUR : « Le dialogue de Macky se résume à réunir l’opposition, inviter les journalistes, prendre tout le monde en photo et jeter à la poubelle les conclusions »

L’invité de  » Janoo-bi  »  sur Sudfm  n’a point ménagé le Chef de l’État. Pour lui, les appels incessants du Président au dialogue ne sont faits que pour amuser la galerie et faire bonne impression à l’opinion. « Il cherche, dit-il en wolof,  juste à nous réunir, à ameuter la presse. » Le député de poursuivre : « Ce qui l’intéresse c’est de faire du bruit, de prendre en photo tout le monde et de passer à autre chose. Entre Macky Sall et nous, il ne peut plus y avoir un contrat de confiance car, entre ce qu’il dit et ce qu’il fait , il y a un fossé. Nous avons eu l’opportunité de nous en rendre compte avec la question de la limitation de son mandat à 5 ans, la nomination d’Aliou Sall alors qu’il avait juré de jamais prendre de décret en sa faveur. »

Ousmane Sonko de donner son point sur ce qui pourrait, néanmoins, rendre possible ce dialogue déjà, à bien des égards, hypothétique. À l’en croire, il y a nécessité d’inventer une formule.  » Nous avons besoin de personnalités neutres autour de qui il y a un consensus. Il faut aussi que chaque partie accepte à l’autre son statut de membre au dialogue. Hélas, regrette-t-il, « les conditions du dialogue ne sont pas réunies. Il a appelé et récidivé, mais cela n’a jamais servi à quelque chose puisque les conclusions des discussions ont été jetées à la poubelle, pour l’essentiel. »
Sur ce chapitre, il conclut en préconisant une opposition pure, dure et sans fioritures. « Il faut que nous créons un rapport de force avec lui. Ce n’est pas un homme de dialogue. »

Interpellé sur le retrait très lent des cartes, le député pointe son doigt accusateur sur le Gouvernement qui se distingue, dit-il, par son  »Irresponsabilité ». Sonko ne comprend point comment 50 milliards de Cfa  ont été dégagés juste pour la confection de cartes d’identité nationales alors que dans d’autres pays aux populations plus importantes, moins de 20 milliards ont suffi. « Le Président Macky Sall mérite même d’être poursuivi pour cela. »


Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Vols scooters en Italie : un gang de sénégalais démantelé à Genova

24/01/2020

Aliou Sané (Coordinateur de Nõõ Lank) : "Si toutefois le président Macky Sall tente de se présenter à un troisième mandat, on ira le déloger du palais"

24/01/2020

Escroquerie portant sur 1,5 milliard : De gros bonnets de la République cités

24/01/2020

Les transporteurs sénégalais et maliens en grève

24/01/2020

ÉCHANGES DE TIRS AVEC LES GENDARMES : 3 BANDITS ARRÊTÉS À LA FRONTIÈRE MALIENNE

24/01/2020

Exclu de l'Apr : Moustapha Diakhaté en route vers…

24/01/2020

Après sa longue absence du Sénégal : Sindiély Wade is back !

24/01/2020

Macky convoque une réunion de crise aujourd'hui

24/01/2020

[VIDEO] - UN CAS D’AVORTEMENT CLANDESTIN AU CAMPUS DE L’UCAD

23/01/2020

Cour des comptes : Les anciens DG de l’Artp Daniel Goumalo Seck et Ndongo Diao condamnés à payer une amende de 52 millions francs CFA.

23/01/2020