Dakarposte.com - Le site des scoops

Trois morts et plusieurs blessés dans une attaque terroriste présumée contre une église

ACTUALITÉ

Trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans une attaque terroriste présumée dans la ville de Nice, dans le sud de la France, jeudi.

L'agresseur aurait attaqué des personnes avec un couteau à l'intérieur de la basilique Notre-Dame au cœur de la ville. Un suspect aurait été arrêté; une source policière a déclaré qu'il avait été blessé alors que les forces de sécurité étaient intervenues et avait été transporté à l'hôpital.

Deux personnes - un homme et une femme - ont été tuées à l'intérieur de l'église et une troisième, grièvement blessée, est décédée dans un bar voisin où elles s'étaient réfugiées, a rapporté l'AFP citant des sources policières.

L'état de plusieurs personnes blessées n'est pas clair.

Selon une allégation non confirmée d'une source policière, l'attaquant avait environ 25 ans et a crié "Allah Akbar" alors qu'il menait l'assaut, selon une allégation non confirmée d'une source policière.

Scènes de panique autour de Notre Dame
L'attaque aurait eu lieu juste avant 9 heures du matin, heure locale, dans la grande église proche de l'une des avenues les plus fréquentées de la ville de la Côte d'Azur en France.

Daniel Conilh, un employé de bar de 32 ans servant dans un café voisin, a décrit la scène telle qu'elle se déroulait.

"Tout le monde s'est enfui, il y avait des coups de feu. Une femme est sortie tout droit de l'église en nous disant: 'courez, courez, quelqu'un est descendu, il va y avoir des tirs, des gens sont morts'", a-t-il raconté, ajoutant qu'il a appelé pour le calme alors que les clients paniqués fuyaient le café.

L'attaque ramène de terribles souvenirs tant pour les Niçois qui ont subi d'autres attentats terroristes ces dernières années, que pour l'ensemble de la France. Cela constitue un nouveau choc à la veille d'un nouveau verrouillage national pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Le président Macron doit se rendre à Nice après avoir présidé une réunion spéciale de crise du gouvernement jeudi matin. La direction nationale de la lutte antiterroriste française a lancé une enquête qui sera menée par la police judiciaire et les équipes de sécurité intérieure.

Le maire accuse l'islamo-fascisme
Le maire de Nice, Christian Estrosi, a été parmi les premiers à donner des détails sur l'attaque sur les réseaux sociaux. "Je confirme que tout porte à croire qu'il s'agissait d'une attaque terroriste", a-t-il ajouté.

Il n'a pas tardé à attribuer l'attaque au radicalisme islamiste.

"Assez, c'est assez, il est maintenant temps pour la France de se soustraire aux lois sur la paix pour anéantir définitivement l'islamo-fascisme de notre territoire", a ajouté Estrosi.


D'autres membres de la droite politique ont également appelé à un durcissement du combat contre le radicalisme islamiste.

Eric Ciotti, membre de l'Assemblée nationale française représentant le département des Alpes-Maritimes, a déclaré qu'il était nécessaire de "changer le cadre pour éradiquer les islamistes", estimant que l'arsenal judiciaire actuel était insuffisant pour faire face à "cette guerre".

'Agir de manière lâche contre des innocents'
La condamnation n'a pas tardé à venir de nombreuses sources, politiciens et groupes religieux - chrétiens et musulmans - dénonçant la barbarie.

«Je ne peux que condamner fermement la lâcheté de cet acte contre des innocents», a déclaré Abdallah Zekri du Conseil français du culte musulman (CFCM) dans un communiqué.

Le Conseil des évêques français (CEF) s'est dit abasourdi par un acte "indicible", ajoutant qu'il espérait que "les chrétiens ne deviendraient pas une cible de massacre". "Cette gangrène qu'est le terrorisme doit être combattue de toute urgence, de la même manière qu'il y a urgence à installer la fraternité dans notre pays de manière concrète", a déclaré le porte-parole Hugues de Woillemont.

A l'étranger, le chef du Conseil européen, Charles Michel, a tweeté pour exprimer sa solidarité avec la France et le peuple français. "Toute l'Europe est avec vous", a-t-il déclaré.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est également adressée à Twitter pour condamner "l'attaque odieuse et brutale", ajoutant que l'Europe était unie à la France contre "la barbarie et le fanatisme".

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré qu'elle était "profondément choquée" et qu'elle pensait aux proches des victimes, a déclaré un porte-parole du gouvernement allemand sur Twitter.

Parmi les autres messages de soutien figuraient les vœux du président du Parlement européen David Sassoli et du Premier ministre italien Giuseppe Conte.


La police `` réagit rapidement ''
Plusieurs policiers et autres secouristes sont rapidement intervenus à Nice, selon les rapports. La police aurait déclaré que la situation était sous contrôle et qu'il n'y avait pas lieu de paniquer. Les gens ont été exhortés à rester à l'écart de la zone.

La réunion de crise du gouvernement a également été confirmée par le ministre de l'Intérieur, Gerald Darmanin. Il a dit qu'il avait déjà discuté de la situation avec Estrosi, le maire.

L'attaque survient moins de deux semaines après qu'un enseignant, Samuel Paty, a été décapité par un adolescent islamiste radical.

Le maire de Nice a demandé que toutes les églises et autres centres religieux de Nice soient placés sous surveillance ou fermés.

La ville côtière du sud-est a déjà été durement touchée par le terrorisme. Plus de 80 personnes sont mortes et près de 500 ont été blessées le 14 juillet 2016 lorsqu'un terroriste islamiste a sillonné un camion à travers la foule rassemblée sur la Promenade des Anglais pour regarder des feux d'artifice.
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Émigration clandestine: Modou Lô exhorte l'Etat à aider les jeunes, mais dis à ces derniers...

28/11/2020

Domaines : « En ma qualité de deputé (...), je vais écrire à l'Ofnac pour auditer la gestion de Mame Boye Diao » (Serigne Abdou Bara Dolly Mbacké)

28/11/2020

Urgent ! Encore un Incendie à Pikine Technopole (En Direct Sur LERAL TV)

27/11/2020

Nécrologie : Décès de Madieng Khary Dieng, ancien ministre de l'intérieur sous Diouf.

27/11/2020

COVID-19 : 21 NOUVEAUX CAS ET 1 DÉCÈS ENREGISTRÉ

27/11/2020

Front contre l'opposition : Le groupe des "30 guerriers" de Macky se fissure

27/11/2020

MOUNDIAYE CISSE, DIRECTEUR EXECUTIF DE L'ONG 3D «Ce report va causer de graves conséquences…»

27/11/2020

Départ de Walfadjri, déballages supposés : Les précisions de Ndèye Fatou Ndiaye

27/11/2020

Karim et Khalifa : En route vers l’amnistie

27/11/2020

TROISIEME REPORT DES LOCALES- Macky clone Me Wade

27/11/2020