Vidéo : Y en a marre déclare la guerre au régime de Macky Sall

Jeudi 17 Août 2017
POLITIQUE

Vidéo : Y en a marre déclare la guerre au régime de Macky Sall

Le mouvement citoyen Y en a marre compte déposer une plainte contre l’Etat du Sénégal auprès de la Cour de justice de la Cedeao, dans le but de permettre aux citoyens qui se sont sentis lésés, empêchés d’accomplir leur droit civique de vote, de saisir cette instance juridictionnelle pour une reconnaissance du préjudice causé par l’Etat du Sénégal et exiger une réparation.

 
Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Août 2017 à 18:41 | | [0]url:http://www.leral.net/Video-Y-en-a-marre-declare-la-guerre-au-regime-de-Macky-Sall_a208517.html?com#comments  commentaire(s)|
 
 
Les Yenamarristes sont plus que jamais déterminés à affronter l’Etat du Sénégal. En effet, après avoir qualifié le scrutin législatif de 30 juillet dernier « le plus chaotique du nouveau siècle » de par ses «manquements graves » notés dans l’organisation, « l’irrespect et l’arrogance des gouvernants », Thiate et Cie veulent traduire l’Etat du Sénégal auprès des instance juridiques de la Cedeao pour avoir privé des milliers de citoyens du droit constitutionnel que représente le vote à cause de la non-délivrance des cartes d’électeurs à date échue et l’absence de plusieurs milliers d’électeurs régulièrement inscrits sur le fichier électoral. 

Ainsi, pour se faire un pool d’avocats s’est constitué pour « porter ce contentieux citoyen » selon le mouvement qui était en conférence de presse, ce jeudi. 

Pour faciliter ce combat, le mouvement Y en a marre et des organisations de défense de droits humains telles que la Raddho, Amnesty, Forum du justiciable, ont élaboré une pétition pour que les plaignants (partie civile) puissent se faire enrôler. 

Selon Thiate, Y’en a marre va investir bientôt les rues et les places publiques comme il a toujours fait quand le besoin se fait sentir. Pour lui, l’heure est grave et les Sénégalais doivent prendre leur destin en main pour que pareille chose n’arrive pas avec l’élection présidentielle qui se profile à l’horizon. 

Ces jeunes ont également exigé la tête du ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, qui « en lieu et place d’excuses publiques à présenter au peuple sénégalais pour l’énorme préjudice qu’il a subi, l’autorité organisatrice a reçu des félicitations de la part du président de la République », regrettent-ils. 



Cheikh Makhfou Diop Leral.net
LERAL

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Gallo Tall, membre du Comité directeur du Pds : « Ces départs ne peuvent pas affaiblir le parti »

19/03/2019

Opérations financières frauduleuses sur l’axe Abidjan-Dakar : Gbagbo, le prétexte pour blanchir 7 milliards à Dakar

19/03/2019

COMMUNIQUE DES JEUNESSES DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE

19/03/2019

Mort d’Henri Diatta : La version de son frère David

19/03/2019

Nécrologie – Gendarmerie : Le Général Cheikh Sène en deuil

19/03/2019

Annoncé comme mort: Moussa Gning de Fass parle et menace de porter plainte

19/03/2019

Affaire Versus Bank : Le blanchiment de 7 milliards, la libération de Gbagbo et…

19/03/2019

Algérie : Bouteflika confirme qu'il restera président après le 28 avril

19/03/2019

Mort d'Henri Ndiaye : Trois enseignants arrêtés pour…

19/03/2019

Ziguinchor : Disparition mystérieuse de Vieux Sonko de la pharmacie Néma qui a reconnu le gendarme dans l’affaire Ousmane Sonko

19/03/2019