Dakarposte.com - Le site des scoops
Dakarposte.com

Abdou Karim Sall : "la 4G est ouverte à tout opérateur qui le souhaite "

Rédigé par Dakarposte le Vendredi 10 Février 2017 à 15:19

Abdou Karim Sall persiste et signe. Aucun opérateur n’a une licence 4G au Sénégal. Le Directeur général de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) l’a dit à Saly à l’ouverture d’un atelier de partage avec le Réseau des journalistes spécialisés en TIC (REJOTIC). Il est par ailleurs revenu sur la croissance des différents opérateurs de téléphonie où Tigo est en tête.
 
Le Directeur général de l’ARTP réfute l’idée selon laquelle un opérateur détient une licence de 4G. Il a expliqué à l’ouverture de l’atelier de partage avec le Réseau des journalistes spécialisés en TIC qu’une licence est concédée suite à un appel d’offre. Or jusqu’à l’expiration de l’appel d’offre qui a été lancé, personne n’avait soumissionné jusqu’à la clôture. Sonatel a profité du renouvellement de son contrat de concession pour pouvoir l’inclure dans ses services. Abdou Karim Sall tenu à faire savoir que la 4G est accessible à tout opérateur qui le souhaite.
Au détour d’une question sur le rachat de Tigo par Kabirou Mbodj PDG du Groupe Wari, le DG de l’ARTP a souligné que « Le secteur des télécoms se porte bien. Le mobile a fait des progrès considérables durant l’année 2016. L’opérateur Tigo a fait une croissance de 15 % tandis qu’Orange 10% et enfin Expresso 7% ». Toutefois du point de vue de part de marché il y a une nette stagnation et Sonatel est leader.
« Les opérateurs de téléphonie ne gagnent plus dans le segment « appels internationaux entrants» à cause des OTT, c’est-à-dire des applications comme Whatshapp, Viber, Imo etc… Elles concurrencent sérieusement les opérateurs » a confié Abdou Karim Sall.
Le DG de l’ARTP n’a pas, en outre, voulu se prononcer sur le rachat de Tigo par le PDG de Wari. Il a prétexté ne pas être saisi officiellement par l’opérateur.
Le président des Editeurs de la presse en ligne au Sénégal (APPEL), Ibrahima Lissa Faye, a salué le partenariat qui lie APPEL et le REJOTIC mais aussi avec l’ARTP. Il a surtout exhorté les journalistes à mieux se documenter, mettre à jour leurs connaissances car le domaine des technologies est trop mouvant, une évolution ultra rapide. « Pour éviter la désinformation, ils ont l’obligation de maitriser ce qu’ils relaient».
La 3e édition de cet atelier de partage entre l’ARTP et le REJOTIC est dédiée à Farba Alassane Sy décédé le 31 mars passé. Il fut l’une des chevilles ouvrières de cette rencontre. Son ombre à sérieusement plané à l’ouverture de l’atelier. Des larmes ont été même écrasées. Un moment de prière lui a été réservé aussi. L’émotion a été à son comble.
 



Inscription à la newsletter






Vidéos & images