Amadou Bâ, ministre de l’Economie : «Le Sénégal est bien engagé sur la trajectoire de l’émergence économique»

ECONOMIE

Amadou Bâ, ministre de l’Economie : «Le Sénégal est bien engagé sur la trajectoire de l’émergence économique»

Le ministre de l’Economie des Finances et du Plan Amadou Bâ reste convaincu que sur le macroéconomique, le Sénégal est bien lancé sur la voie de «l’émergence économique», puisque l’économie sénégalaise a enregistré «le deuxième plus fort taux de croissance économique de l’espace de l’UEMOA», sans oublier que le déficit budgétaire est dans une dynamique baissière. 
  
«A la suite de la présentation des résultats macroéconomiques, je peux vous affirmer que le Sénégal est bien engagé sur la trajectoire de l’émergence économique. En effet, notre économie a enregistré le deuxième plus fort taux de croissance économique de l’espace de l’UEMOA, avec 6,5% en 2015 et 6,6% attendue en 2016. La plupart des indicateurs sectoriels et intersectoriels le confirment éloquemment. Le déficit budgétaire poursuit sa tendance baissière, en passant de 6,7% en 2011 à 4,2% en 2016, à la faveur de l’accélération de la croissance et de la rationalisation des dépenses publiques», a déclaré Amadou Bâ ce vendredi matin lors de la rencontre d’échange et d’informations avec les Partenaires techniques et financiers (PTF), les Conseillers Techniques, les Directeurs Généraux, les Directeurs et les Chefs de service, sans oublier les Co-Présidents du Groupe des 50. 
  
«A l’horizon de convergence fixé à 2019, le déficit public devrait être contenu dans la limite des 3% du PIB. 
Au plan des réformes, les performances du Sénégal sont de plus en plus reconnues par les institutions internationales et confirmées à travers les classements de référence notamment : (i) Top 10 des meilleurs réformateurs au monde en 2015, (ii) Top 10 de l’Indice Mo Ibrahim sur la qualité de la gouvernance en Afrique en 2015, (iii) satisfecit du FMI, quant à la conduite de nos politiques publiques, etc», a ajouté le ministre des Finances. 
  
En résumé, l’objectif d’un «taux de croissance annuel moyen de 7-8%» est à la portée du Sénégal, selon Amadou Bâ, «pourvu que les projets structurants et les réformes clés continuent à enregistrer des niveaux de réalisations satisfaisants». 
Dans le même ordre d’idées, le ministre des Finances a pris l’engagement du Gouvernement de rester attentif à la «préservation et au renforcement de cette dynamique vertueuse afin que les fruits de la croissance soient redistribués de façon plus inclusive et équitable. Une croissance réalisée par tous et pour tous !» 
  
Leral.net

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Kaffrine : Un 4X4 se renverse sur la route de mabo, 3 morts enregistrés

21/08/2019

Transition au Soudan : la composition du Conseil souverain dévoilée

20/08/2019

​Irrité par l’immobilisme de ses ministres, Macky va-t'il remanier?

20/08/2019

Commissariat des Parcelles Assainies : Bara Sangharé a passé le témoin à son collègue Daouda Mbodj.

20/08/2019

En Italie, c'en est fini avec le gouvernement de coalition !

20/08/2019

Meurtre de Mafatim Mbaye : La version de El Capo

20/08/2019

Série de cambriolages à Dakar - La Sr a intercepté et livré le gendarme P.S.Sagna

20/08/2019

Didier Drogba veut devenir le Président de la Fédération ivoirienne de football

19/08/2019

​Fronde au sein du Pds : La bande à Oumar Sarr entre en action

20/08/2019

Affaire Guy Marius Sagna: le collectif pour la libération de l’activiste, veut une libération totale et sans condition

19/08/2019