Dakarposte.com - Le site des scoops et des exclusivités

Amadou Bâ, ministre de l’Economie : «Le Sénégal est bien engagé sur la trajectoire de l’émergence économique»

ECONOMIE

Amadou Bâ, ministre de l’Economie : «Le Sénégal est bien engagé sur la trajectoire de l’émergence économique»

Le ministre de l’Economie des Finances et du Plan Amadou Bâ reste convaincu que sur le macroéconomique, le Sénégal est bien lancé sur la voie de «l’émergence économique», puisque l’économie sénégalaise a enregistré «le deuxième plus fort taux de croissance économique de l’espace de l’UEMOA», sans oublier que le déficit budgétaire est dans une dynamique baissière. 
  
«A la suite de la présentation des résultats macroéconomiques, je peux vous affirmer que le Sénégal est bien engagé sur la trajectoire de l’émergence économique. En effet, notre économie a enregistré le deuxième plus fort taux de croissance économique de l’espace de l’UEMOA, avec 6,5% en 2015 et 6,6% attendue en 2016. La plupart des indicateurs sectoriels et intersectoriels le confirment éloquemment. Le déficit budgétaire poursuit sa tendance baissière, en passant de 6,7% en 2011 à 4,2% en 2016, à la faveur de l’accélération de la croissance et de la rationalisation des dépenses publiques», a déclaré Amadou Bâ ce vendredi matin lors de la rencontre d’échange et d’informations avec les Partenaires techniques et financiers (PTF), les Conseillers Techniques, les Directeurs Généraux, les Directeurs et les Chefs de service, sans oublier les Co-Présidents du Groupe des 50. 
  
«A l’horizon de convergence fixé à 2019, le déficit public devrait être contenu dans la limite des 3% du PIB. 
Au plan des réformes, les performances du Sénégal sont de plus en plus reconnues par les institutions internationales et confirmées à travers les classements de référence notamment : (i) Top 10 des meilleurs réformateurs au monde en 2015, (ii) Top 10 de l’Indice Mo Ibrahim sur la qualité de la gouvernance en Afrique en 2015, (iii) satisfecit du FMI, quant à la conduite de nos politiques publiques, etc», a ajouté le ministre des Finances. 
  
En résumé, l’objectif d’un «taux de croissance annuel moyen de 7-8%» est à la portée du Sénégal, selon Amadou Bâ, «pourvu que les projets structurants et les réformes clés continuent à enregistrer des niveaux de réalisations satisfaisants». 
Dans le même ordre d’idées, le ministre des Finances a pris l’engagement du Gouvernement de rester attentif à la «préservation et au renforcement de cette dynamique vertueuse afin que les fruits de la croissance soient redistribués de façon plus inclusive et équitable. Une croissance réalisée par tous et pour tous !» 
  
Leral.net

Nouveau commentaire :




Enquêtes et révélations

Urgent : Le Fatwa de Serigne Mountakha contre Aïda Diallo ( Vidéo )

22/10/2019

Recep Tayyip Erdogan accuse l'Occident de "s'être rangé aux côtés des terroristes"

22/10/2019

SICAP : Le personnel décerne son satisfecit à l’endroit du DG sortant Ibrahima Sall...

22/10/2019

Ousmane Ndiaye: « parler de 3e mandat, c’est manquer de respect aux martyrs du 23 juin »

22/10/2019

Graves révélations de Mansour NIANG: "Le Pr Macky Sall n' écoute pas les jeunes de son parti (...)Un cancer est entrain de décimer l'APR de l'intérieur (...)"

22/10/2019

Un tweet funèbre annonce sa mort : Abdou Diouf est bien vivant

22/10/2019

Abdoul Mbaye : « Parler du 3e mandat est désormais un délit »

22/10/2019

Présidentielle 2019 : Adama Gaye « regrette » d'avoir soutenu Idy

22/10/2019

Barthélemy Dias avertit: « Pas de troisième mandat »

22/10/2019

Financement de 150 millions : Zahra Iyane sert une sommation au Dg de la Der

22/10/2019