CAN 2019 : Comment Sadio Mané a ravi la vedette à Mo Salah, après l’élimination de l’Egypte en huitièmes de finale

Dimanche 7 Juillet 2019

Les deux hommes se savaient attendus au tournant. Ils restaient sur un triomphe en Ligue des champions de l’UEFA. Par ailleurs, le Lion comme le pharaon n'ont jamais eu l’occasion, par le passé, de remporter la Coupe d’Afrique des nations : en 2017, Sadio Mané avait terminé en quart de finale et on se souvient de l’échec de Mo Salah en finale de la 31e édition face au Cameroun. Mais, cette fois, le parcours de l’égyptien s’interrompt au stade des huitièmes de finale. L'aventure se poursuit pour le sénégalais, qualifié en quart de finale et qui a ravi la vedette à son éternel rival Salah.

PEOPLE & BUZZ


L’Egypte a mordu la poussière au terme d’un duel riche en émotions face à l’Afrique du Sud (0-1). Indirectement, l’attaquant sénégalais de Liverpool a fait des étincelles dans la presse égyptienne. Pour montrer comment Sadio Mané a ravi la vedette à Mo Salah après l’élimination de l’Egypte en huitièmes de finale, nous vous proposons encore l’article titré « Côte de popularité : Mané pharaon en Egypte », qui  est toujours d’actualité. 

Sadio Mané est une attraction au Caire, qui lui rend un énorme hommage à travers des affiches et rappellent ses exploits sur les prés européens.  Il arrive même parfois à éclipser  Momo Salah chez lui.  
  
Au Caire, Sadio Mané est au sommet de la pyramide des célébrités. Il récolte les fruits de sa brillante saison avec Liverpool, qui a remporté la League européenne des champions face à Tottenham. Les affiches du Caire lui rendent un honneur à travers des posters installés par la CAF pour vendre les stars africaines, qui donnent à cette compétition un écho international.  

Sur des kakimonos, Sadio Mané s’affiche au premier plan, les bras croisés, vêtu du maillot du Sénégal. L'enfant de Bambaly y figure en bonne place aux côtés de Momo Salah, Obi Mikel ou encore Hakim Ziyech. Dans certains hôtels, les visages des stars du football africain se détachent sur des posters. 

Rivalité Mané-Salah 

De toute part, on souhaite la bienvenue aux envoyés spéciaux sénégalais leur demandant de confirmer que «Momo Salah est meilleur que Sadio Mané ou vice-versa». Au Caire, on ne peut pas parler de l’un sans l’autre. Cette rivalité, c’est la version foot de «qui c’est le plus fort entre le Lion ou le Pharaon». Même s’ils ont un faible pour leur compatriote, les férus cairotes du ballon rond avouent toutefois leur admiration à voir jouer le Sénégalais, trimballer son génie sur les prés européens. Ils sont prompts à rappeler les exploits de Sadio Mané. Il a été d’un apport considérable lors de la finale de Ligue des Champions remportée samedi 1e juin avec Liverpool (victoire 2-0 contre Tottenham). 

À peine arrivé au Caire, mardi, l'international sénégalais a pu se rendre compte de sa popularité. Le natif de Bambaly était l'attraction du maigre mais bruyant public venu à l'accueil des Lions. «Nous sommes venus pour tenter d’apercevoir Sadio Mané. Nous l’aimons. Nous sommes des supporters de Liverpool », a fait savoir un jeune égyptien, très informé sur tout ce qui se dit sur l’international sénégalais et son éventuel transfert au Réal Madrid.  

À Ismaïlia, située à une centaine de kilomètres du Caire, l’enfant de Bambaly a pu constater que sa côte monte en flèche lorsqu'il s'est approché des barrières pour signer quelques autographes, le service d'ordre étant contraint d'intervenir pour contenir la masse humaine autour de lui. Le nom de l'attaquant de Liverpool a été scandé par le public. Sadio Mané est l'attraction la plus excitante de l’équipe nationale depuis El Hadji Diouf en 2002.  


Dakaractu
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :

LES GENS... LES GENS... LES GENS... | ACTUALITÉ | REACTIONS | ÉCHOS DE LA PRÉSIDENTIELLE | LUS SUR FACEBOOK | Les Premières Tendances | International | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | Revue de presse | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | QUI SOMMES NOUS ? | PUB | PRÉSIDENTIELLE 2019