Dakarposte.com - Le site des scoops

Cambriolage à la Sicap Liberté 5: « j’ai vu les malfrats. C’est un groupe bien organisé », (témoin)

L’insécurité est devenue une équation à multiples inconnues. En effet, c’est la banlieue qui était longtemps considérée comme le symbole du banditisme maintenant, ce fléau touche les quartiers résidentiels, en plein cœur de Dakar. La Sicap Liberté 5 a reçu hier, la visite d’un groupe armé en plein jour. A notre passage ce matin sur les lieux du cambriolage, la boutique était encore fermée. Les responsables absents depuis hier, certains riverains se souviennent encore des faits.

FAITS DIVERS

Cambriolage à la Sicap Liberté 5: « j’ai vu les malfrats. C’est un groupe bien organisé », (témoin)
«Nous sommes fréquemment victimes de vol», se confie ce vendeur qui tient son commerce sur les deux voies de Sacré-Cœur. Gardant l’anonymat, il explique: «nous sommes les plus exposés. Ici, les gens ne se fréquentent pas, ils sont toujours à la maison. Un comportement qui ne favorise pas la cohabitation. En cas d’agression, tu ne vois personne. A partir de 20 heures, je ferme mon commerce. Et pourtant l’endroit est bien placé, mais les rares bruits qui se font entendre sont ceux des voitures. On vit la peur au ventre et ce, tous les jours». 

Revenant sur les faits, il nous dira: «j’ai vu les malfrats. (Il coupe son speech, inspecte les alentours avant de continuer son témoignage). C’est un groupe bien organisé. Au niveau de cette banque, il y avait pas mal de gens. Une voiture est venue se garer devant et cinq à six personnes sont entrées. On ne pouvait pas comprendre que c’était des malfaiteurs. Il n’y avait pas de cris d’alerte ni de bousculades au niveau de la porte. Ils sont de véritables professionnels, ils maîtrisent ce qu’ils font. Après avoir subi le cambriolage, les otages sont venus nous raconter la scène». 

Nous révélant les échanges entre les victimes et lui, il nous apprend que «d’après eux, armes à la main, ils ont assommé le vigile et ont ensuite réussi à prendre plus de six millions. Ils étaient cagoulés, et ont demandé à ce que les clients leur versent leur avoir. Beaucoup d’entre eux (les clients) étaient venus pour retirer de l’argent mais aussi certains voulaient faire des envois. Ils ont tout ramassé avant de s’évaporer dans la nature. Je crois qu’ils connaissent bien le quartier, car après leur forfait, ils ont rapidement vidé les lieux». 

http://www.senenews.com/

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

En prison depuis 24 ans : Retour sur la vie de Pape Ndiaye, le Benjamin de la bande à Ino

14/07/2020

Affaire Oryx / Colonel Seydina Issa Laye Sylla, ancien DPN : « Il y a polémique parce qu’il y a des sujets morts…il n’y a pas vol, mais on est ému parce que c’est une autorité »

14/07/2020

Péage de Toglou : La gendarmerie saisit 240 kg de drogue à bord de 3 véhicules

14/07/2020

PLUS DE 510 MILLIONS DE FRANCS RÉPARTIS AUX ARTISTES EN 2019 (SODAV)

14/07/2020

Fermeture des mosquées: Les précisions du Khalife général des Tidianes

14/07/2020

MICROFINANCE : PRÈS DE 106 MILLIONS DE FRANCS REMIS À DES GROUPEMENTS DE FEMMES DU NORD DU PAYS

14/07/2020

France: un 14-Juillet marqué par l'épidémie de coronavirus

14/07/2020

Trainée en justice par la nièce de Aissatou Seydi, ce que l'on sait du "cas Abiba"

14/07/2020

LUTTE CONTRE LE TRAFIC DE DROGUE: Encore une saisie de chanvre indien

14/07/2020

Le partenariat public-privé, prioritaire pour la relance économique nationale

14/07/2020