Dakarposte.com - Le site des scoops et des exclusivités

Dakarposte.com



Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Ce qui n'a pas été dit sur Abdoul Mbaye

le Vendredi 26 Février 2016 à 13:26


C'est en 1976, qu'Abdoul Mbaye fraichement diplômé de l'École des hautes études commerciales de Paris (HEC-Paris), de la Sorbonne et de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar rejoint la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest comme économiste au département Recherche où il travaille sous la tutelle de l'actuel Président Ivoirien Alassane Wattara.Six après c'est à dire en 1982 le Président Abdou Diouf le nomme Directeur Général de la Banque de l'habitat du Sénégal et ce fut le début d'une brillante carrière dans la banque aidé en cela par la notoriété de son Juge de père feu Kéba Mbaye.Huit années plus tard,devient le Directeur Général de la Compagnie bancaire de l'Afrique occidentale (CBAO) créée sur les cendres de la Banque internationale pour l'Afrique occidentale (BIAO). Tout en étant à la tête de la CBAO, Abdoul Mbaye lance la première société de leasing au Sénégal et le premier fonds d'investissement de l'Afrique de l'Ouest. 
En 1999 il fait partie du consortium qui rachète la Banque sénégalo-tunisienne dont il devient le Directeur Général. Il parvient à redresser les résultats qui progressent considérablement les trois années suivantes. 
En 2006, Attijari Bank rachète la majorité des parts de la BST. Le consortium mené par Abdoul Mbaye réalise une belle plus-value lors de l'opération. 
C'est en 2012 qu'à la faveur de son élection à la tête du pays que le président Macky Sall le nomme comme Premier Ministre et ce fut une nouvelle facette que les Sénégalais vont découvrir de ce bonhomme jadis inaccessible du commun des mortels.Au contact de la chose politique qui fut une découverte pour le haut cadre,Abdou Mbaye fera "souffrir" l'intelligentsia par son comportement d'homme indépendant et surtout apprenant très vite.Il aura fallu de quelques mois pour voir le Premier Ministre commencer à tisser sa toile tout en faisant appel à ces hommes ( qui ont travaillé sous sa responsabilité dans le privé) pour occuper certains postes stratégiques.
Malgré la confiance du Président,il lui fut reproché de ne pas trop mouiller le maillot pour défendre son patron de président alors qu'il se faisait descendre par un Idrissa Seck.
Son premier accroc fut le fameux marché de réfection du Building administratif où le premier Ministre Abdoul Mbaye avait évoqué une procédure de consolidation restreinte d'un montant de 80 millions là où des membres du gouvernement estiment que si un appel d'offres en bonne et due forme avait été lancé, les travaux de réaménagement du building administratif, le siège du gouvernement, pourraient revenir à beaucoup moins que cela et que cette "consultation" cachait un désir de vouloir satisfaire certains de ces amis en leur octroyant le marché.
Ce fut ensuite le dossier de la capitalisation de la Banque nationale de Développement Economique où il fit appel à un de ces anciens collaborateurs Thierno Seydou Nourou SY exerçant à la Corus bank du Burkina Faso,pour prendre les rênes de cette stratégique banque au moment où le président avait l'intention d'y mettre son homme.Constatant une tentative d'accaparement des leviers de la BNDE,le président mit les verrous nécessaires pour limiter les dégâts.
Finalement le dossier Hissen Habré perdit l'ancien Premier Ministre quand les avocats de la partie civile agitèrent son nom comme celui aui avait aidé l'ancien Président Tchadien à blanchir les milliards ramenés au Sénégal lors de sa fuite de Ndjaména.Et en fin politicien le président Macky Sall en profitera pour se séparer d'un Premier Ministre qui lui faisait beaucoup d'ombrages surtout avec le cas de l'élection des membres du C.I.O. où le Sénégal avait déjà désigné et soutenu un candidat.
17 mois après sa nomination Abdoul Mbaye fut défenestré par Macky Sall qui venait également d'agrandir le cercle de ces pourfendeurs car pour ceux qui le connaissent,l'ancien P.M a la rancune tenace.Après quelques mois de silence,Abdoul Mbaye lance son Club de réflexion mais c'était juste pour préparer son entrée dans la sphère politique en créant son propre parti.
Mais pour plusieurs de ces proches,la création de son parti est à chercher dans la dernière audience que lui a accordé le Président Macky Sall.
Selon des indiscrétions, le président Macky Sall n'aurait pas accédé aux demandes d'Abdoul Mbaye de céder une licence téléphonique comme 4e opérateur à son frère Cheikh Tidiane Mbaye ancien Directeur Général de SONATEL comme cela lui aurait été promis au temps où il dirigeait la Primature.
Selon toujours ces indiscrétions Cheikh Tidiane Mbaye aurait démissionné de son poste de PCA de la SENELEC en Aout 2012 quand il a compris que le Président n'allait pas accéder  sa demande de faire de SENELEC le 4e opérateur de téléphonie.
En tous les cas, la guerre semble déclarée entre le Président et son ancien PM.
C'est dire...
Notez

Nouveau commentaire :

LES GENS... LES GENS... LES GENS... | ACTUALITÉ | REACTIONS | ÉCHOS DE LA PRÉSIDENTIELLE | Les Premières Tendances | International | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | Revue de presse | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | QUI SOMMES NOUS ? | PUB | Lu Ailleurs | PRÉSIDENTIELLE 2019



















Vidéos & images