Dakarposte.com - Le site des scoops

Détention d'héroïne : Le lutteur “Saloum-Saloum” arrêté par la SU

FAITS DIVERS

Détention d'héroïne : Le lutteur “Saloum-Saloum” arrêté par la SU

Le lutteur Saliou Samb alias “Saloum-Saloum” et un nommé Yéri Gabriel Lam, ont été déférés au parquet ce jeudi pour “association de malfaiteurs et détention d'héroïne au fins de trafic”. Ils ont été arrêtés par la Brigade de lutte contre la criminalité (Blc) une entité de la Sûreté Urbaine, logée au Commissariat central de Dakar. En effet, selon des sources de Seneweb, le 23 Octobre 2017 vers 17 heures, les “éléments de la Brigade de Lutte contre la criminalité (Blc) ont reçu une informations émanant d’un de leurs agents infiltrés dans le milieu interlope, dénonçant un vaste trafic de drogue dure.

Les investigations menées ont permis de pister le nommé Yéri Gabriel Lam jusqu'au domicile du lutteur “Saloum-Saloum”, au quartier Ben Tally. Yéri a été ensuite pris par les éléments de la Brigade de recherches et d'interpellation en possession de douze képas d’héroïne alors qu'il se trouvait sur la terrasse du domicile du lutteur “Saloum-Saloum”. Un lutteur qui prépare son combat avec “Tonnerre”.

Conduit au commissariat central et interrogé, Yéri Gabriel Lam a déclaré que les képas d’héroïne trouvés par devers-lui lui ont été confiés par le lutteur “Saloum-Saloum” quelque minutes avant l'arrivée des policiers. Il ajoute que “Saloum Saloum” est un consommateur d'héroïne et la plupart du temps il s’approvisionnait auprès d’un fournisseur qui habitait à Grand Dakar au quartier Taïba, mais que ce dernier a déménagé de ce quartier.

Interrogé sur les différents appels reçus sur son téléphone portable de personnes qui désiraient acheter de la drogue, Yéri déclare qu'en réalité il était un trafiquant de drogue dure, mais qu'il avait cessé cette activité pour se limiter à la consommation. “Saloum-Saloum”, interrogé, a nié les faits qui lui sont reprochés. Il dit n'être mêlé ni de prés, ni de loin à cette drogue saisie sur le nommé Yéri à son domicile. Il ajoute que Yéri fréquente très souvent sa maison car il le suit de près dans ses entraînements en vue de ses combats de lutte.

Selon lui, bien qu'il a un passé de trafiquant de drogue, il a cessé cette activité pour se consacrer à la lutte. Malgré ses dénégations, il a été gardé dans la chambre de sûreté du commissariat central de Dakar avec Yéri. Au terme de leur garde à vue, ils ont été mis à la disposition du Procureur de la République du tribunal de grande instance de Dakar, Serigne Bassirou Guèye.
 

Auteur: Daouda Mine - Seneweb.com


Nouveau commentaire :




Enquêtes et révélations

Marche de protestation d'opposants contre la hausse des prix de l'électricité

05/12/2019

Ibrahima Fall, Apr : «Des mises à jour s’imposent à Cissé Lô»

05/12/2019

« Les propos de Cissé Lô sont plus dangereux que les actes de Bougha »

05/12/2019

Manifestation anti-Condé devant l'ambassade de la Guinée au Sénégal

05/12/2019

Vision de Macky : Déthié Fall lui demande de « voir plus loin » que Diamniadio

05/12/2019

Grève de la faim : Babacar Diop «admis à l'infirmerie de Rebeuss» (avocat)

05/12/2019

CESE-Des jeunes apéristes de Grand-Yoff crient au népotisme de Mimi…

05/12/2019

Contrat d'affermage de l'eau: l'Armp révèle les gros manquement de la Sde et de la Sones

05/12/2019

Arreté Devant Le Palais : Ce Vice De Procédure Qui Peut Sauver Guy Marius SAGNA

05/12/2019

Ousmane SONKO : « Pour Un Ouvrage De 354 Milliards, Eiffage Investit 65 Milliards Et Exploite Pour 30 Ans »

05/12/2019