GROUPE PARLEMENTAIRE DE BENNO : Qui pour croiser le fer avec une opposition radicale ?

POLITIQUE

 
Chargé de défendre le pouvoir et de riposter aux attaques des députés de l’opposition, le président du groupe parlementaire de la majorité prend la parole en dernière position pour démonter un à un les arguments et les attaques de l’opposition. C’est dire que le successeur de Moustapha Diakhaté à la tête du groupe parlementaire de la coalition Benno Bokk Yaakaar a du pain sur la planche. Un nom circule avec insistance pour remplacer Moustapha Diakhaté qui n’a pas voulu briguer un second mandat parlementaire. Il s’agit de Pape Birahim Touré, tête de liste départementale de la coalition Benno bokk Yaakaar à Fatick. Originaire de Diakhaw au cœur du Sine, celui qui fut le vice-président du groupe parlementaire de la majorité est un homme du sérail.
Un homme politique qui maitrise les rouages de l’Assemblée nationale. Discret, mais très déterminé et d’une sérénité à toute épreuve, ce compagnon de la première heure de Macky Sall devrait être à la hauteur. Il devrait sans peine croiser le verbe avec les députés les plus hostiles au pouvoir, la frange la plus hostile de l’opposition parlementaire.
La douzième législature finissante a connu de fortes têtes et de «grandes gueules» Barthélémy Dias et El Hadj Diouf, deux députés qui n’ont pas été réélus mais qui ont fait voir de toutes les couleurs à Moustapha Niasse, le président sortant de l’Assemblée nationale. Durant cinq ans, ils lui ont mené la vie dure. A plusieurs reprises ils l’ont fait sortir de ses gonds.
La treizième législature qui va certainement siéger après la Tabaski sera la plus critique envers le pouvoir, eu égard au rejet des résultats du scrutin par toutes les coalitions de l’opposition et au climat politique tendu.
En outre, cette législature va compter dans ses rangs des hommes et des femmes expérimentés, comme Pape Diop, ancien président de l’Assemblée nationale et ancien président du Sénat. Le fondateur de Bokk Gis Gis a reçu en effet l’aval de sa formation politique pour siéger à l’Assemblée nationale. Khalifa Sall, le maire de Dakar en prison devrait lui aussi siéger si et seulement si, il n’est pas empêché par la justice.
La prochaine Assemblée nationale compte également des parlementaires «frustrés» par Macky Sall mais réhabilités par le peuple à l’issue des élections législatives du 30 juillet dernier. C’est le cas par exemple d’Ousmane Sonko exclu de la Fonction publique pour ces critiques acerbes envers le pouvoir, de Nando Seck policier radié par Abdou Diouf et élu député sous la bannière de la coalition Wattu Sénégal et enfin Ibrahima Abou Ngueth limogé de son poste de directeur de la Construction au ministère de l’Habitat pour avoir présenté une liste parallèle, mais élu député avec son mouvement dénommé Initiative pour une politique de développement (Ipd)
Avec leur mandat parlementaire, ces «bannis» de la République ont désormais une tribune pour dire tout haut et en toute légalité ce qu’ils pensent de Macky Sall et de sa gouvernance sans être inquiétés le moins du monde.​
Walfnet.com

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Tentative de viol aux Baux Maraichers : BB voulait abuser d’une dame qui dormait dans un bus

15/11/2019

Cocaïne saisie au large de Dakar: deux nouvelles arrestations, Alpha Kâ Cissé activement recherché

15/11/2019

Meurtre d’Aminata Ka à Malika : Les confidences de sa mère

15/11/2019

Arrêté en flagrant délit, Bougazelli livrait des faux billets devant l'Assemblée

15/11/2019

Les "Lions" bien arrivés à Mbabane

15/11/2019

Faux billets saisis chez Bougazelli : Le montant estimé à 32 milliards Fcfa

15/11/2019

Revue de Presse (Wolof) Rfm du Vendredi 15 Novembre 2019

15/11/2019

Libéré et reconvoqué pour trafic de faux billets- Quid de l'immunité parlementaire du député Bougazelli ?

14/11/2019

Section de recherches : Arrêté pour trafic de faux billets, Bougazelli pourrait être libéré incessamment.

14/11/2019

LE MATCH SÉNÉGAL-CONGO A GÉNÉRÉ UN BÉNÉFICE DE 20.810.150 FRANCS CFA

15/11/2019