Dakarposte.com - Le site des scoops

Ifeany Christopher Obiekme encourt 20 ans de travaux forcés. Il prétend que les boulettes expulsées contenaient 4000 dollars et non de la cocaïne

FAITS DIVERS

Jugé devant la chambre criminelle, en ce jour du 14 novembre 2016, Ifeany Christopher Obiekme persiste qu'il n'a jamais transporté des boulettes de cocaïne dans son abdomen, mais plutôt des billets de dollars. Rappel des faits : " le jeudi 31 janvier 2013 aux environs de 07 h du matin, les éléments de l'office de la lutte contre les stupéfiants exploitant une information leur provenant de leur contact dans le milieu interlope nigérian ont intercepté et arrêté aux abords des maristes un individu ressortissant nigérian répondant au nom de Ifeany Chrisropher Obiekme qu'ils soupçonnaient de transporter de la cocaïne. La fouille de ses bagages sur place n'ayant rien donné, ils lui ont fait passer le test d'urine qui s'est révélé positif à la présence de la cocaïne. C'est ainsi qu'ils l'ont conduit au poste pour identification complète puis à l'hôpital principal de Dakar où la radiographie de son abdomen a laissé apparaître des corps étrangers ressemblant à des boulettes; Assisté médicalement pour l'évacuation des dits corps étrangers Ifeany Christopher Obiekme a expulsé le même jour par voie anale quatre boulettes de cocaïne pour un poids total de 100 g. Interpellé sur ces faits, il a déclaré avoir avalé ces boulettes de cocaïne le samedi 26 janvier 2013 dans un hotel à Lagos et a voyagé par bus jusqu'à Dakar où il devait passer la nuit avant de se rendre au Mali où il devait remettre la drogue à un contact non sans préciser que cette drogue lui a été remise par un certain Nna sans autre précision et que c'est cette même personne qui devait avertir le destinataire de la drogue une fois arrivé à Bamako. Entendu à l'instrucrion Ifeany Christopher Obiekme est revenu radicalement sur ses déclarations d'enquête préliminaire soutenant qu'il n'a jamais transporté de la cocaïne et que ces boulettes contenaient de l'argent qu'il devait remettre à quelqu'un à Conakry; précisant que cet argent au montant de quatre mille (4000) dollars lui a été remis par ce prétendu NNA précité et qu'il était destiné à l'achat de pièces détachées. Pour le procureur, les faits sont établis en dépit des contestations de l'accusé à la barre. Il a requis que l'accusé soit reconnu des faits à lui reprochés, de l'en déclarer coupable, de le maintenir dans les liens de la prévention et de le condamner à 20 ans de travaux forcés. Le conseil de l'accusé a plaidé l'acquittement pur et simple de son client à l'absence d'éléments objectifs scientifiques attestant que les boulettes expulsées étaient de la cocaïne.

Nouveau commentaire :




Enquêtes et révélations

PRÈS DE 49 MILLIARDS DE FRANCS CFA POUR LE BUDGET 2020 DU MINISTÈRE DE LA PÊCHE

08/12/2019

Une soixantaine de migrants Gambiens meurent après le naufrage de leur embarcation

08/12/2019

En Inde, l'incendie d'une usine fait au moins 43 morts à New Delhi

08/12/2019

Deuxième tour de la présidentielle bissau-guinéenne : Le président sortant, José Mario Vaz, rejoint Umaro Sissoco Embalo.

08/12/2019

Le fameux député qui regardait la série Pod et Marichou finalement démasqué

08/12/2019

Voici l'élément du GIGN, Oumar Ndour décédé lors d'une formation organisée par les USA

08/12/2019

Aliou Cissé : " Ce que je pense des entraîneurs locaux"

08/12/2019

Mauritanie: 2 Sénégalais conduisaient la pirogue, chavirée à Nouadhibou

07/12/2019

Activités politiques: la demande forte du Khalife des Mourides à Me Madické Niang (VIDEO)

07/12/2019

742 hectares de lotissements irréguliers à Diamniadio: un collectif porte plaine à l’Ofnac et demande l’audit général de l’immobilier

07/12/2019