Joni Joni réclame 350 000 000 f à ses bourreaux Nigérians

FAITS DIVERS

Joni Joni réclame 350 000 000 f à ses bourreaux Nigérians

De nos radars, qui ont lu domicile du parquet de Dakar, nous tenons que  la procédure en l'espèce a fait l'objet de multiples renvois pour un problème de constitutionet de citation.
Même l'agent judiciaire de l'Etat a été appelé dans la cause mais il n'a pas finalement pris part aux débats.

La Poste, ainsi que la société Boss qui représente Joni Joni se sont constituées partie civile et réclament à titre de réparation pour toutes causes de préjudices confondues 50 000 000 Cfa pour la poste et 350 000 000 f pour Boss.
Les conseils des deux sociétés précitées considèrent que les faits à reprochés aux prévenus sont constants.
Le conseil de Boss déclare que la Poste devait comparaitre aux côtés des prévenus et être tenue civilement responsable.
Toujours selon le conseil de Boss, la poste n'a subi aucun préjudice. Les 265 000 000 f retirés par les malfrats appartiennent exclusivement à Joni Joni.
En fait, tous les prévenus ont été peints comme des ressortissants nigérians. Mais en réalité, il n'y avait que deux Nigérians, le troisième est un ressortissant sierra leonais et la seule prévenue du groupe est de nationalité malienne.
Tous les quatre sont poursuivis pour les chefs d'association de malfaiteurs, de faux et usage de faux dans un document administratif, d'escroquerie, d'accès frauduleux dans un système informatique et de séjour irrégulier.
Il leur est reproché d'avoir accédé de manière frauduleuse au réseau de transfert d'argent de Joni Joni en générant de faux codes et d'y avoir frauduleusement soustrait le montant global de 265 000 000 f. Les prevenus ont partiellement reconnu les faits.
Ils ont déclaré avoir retiré que la somme de 2 000 000 f à l'exception de la prévenue malienne, Marietou Touré. Elle affirme qu'elle n'a rien à se reprocher.
Selon elle, le seul délit qu'elle a commis, c'est d'avoir connu et fréquenté le sieur Victor Emeka son co-prévenu. Ce derniet n'est pas de cet avis. Il soutient que la dame Marietou Touré est sa petite amie.
Il ajoute que tout est parti d'elle. En effet, Victor Emeka affirme qu'il a été contacté par Marietou Touré afin de l'aider a retirer des sommes dargent via Joni Joni.
Il révèle que Marietou Touré lui avait déclaré qu'elle ne pouvait pas retirer elle même les envois provenant d'un de ses amis vivant en Côte d'Ivoire parce qu' elle avait perdu son passeport. Victor Emeka ayant aussi perdu le sien, demande à deux de ses amis, notamment Chris Johnson, un compatriote nigérian et Hassan Fred, un sierra leonais de l'aider a effectuer les retraits. Ils répondent favorablement à la requête de Victor.
D'après eux, ils n'ont réussi qu'à effectuer un retrait. C'est lors du deuxième, ils ont été tous appréhendés sauf Marietou Touré. Elle a été appréhendée et mise dans la cause sur dénonciation de victor Emeka son prétendu petit ami.
Le parquet a requis contre Victor Emeka qu'il considère comme étant l'auteur principal la peine de 5 ans de prison ferme. La même peine a été requise contre le sieur Matar Doucoure qui n'a été appréhendé etvqui en cavale. Le parquet a aussi sollicité du tribunal qu'un mandat d'arrêt soit décerné contre lui.
Quant à Marietou Touré, Paul Johnson et Hassan Fred, le parquet a requis 4 ans de prison ferme pour les chefs à leur reprochés. La defense a rejeté en bloc le réquisitoire du parquet. Ils ont déclaré que leurs clients n'ont reconnu que le retrait de 2 000 000. Ils ont tous plaidé la relaxe à titre principal ou la relaxe au bénéfice du doute à titre subsidiaire. Ils ont sollicité du tribunal de déclarer irrecevable la constitution de partie civile de la poste et de Joni Joni et de les débouter de toutes leurs demandes.
Les conseils de la défense se sont offusqués du fait que la poste n'ait pas été installée dans la procédure parce que c'est le compte d'utilisateur et mot de passe d'un agent d'une agence de la poste basée à Thies qui ont été pirates. Permettant ainsi aux prévenus de générer des codes et d'effectuer des retraits.
Le constat unanime dans cette procédure, est que les systèmes de transert d'argent ne sont pas fiables 100 % au Sénégal et ne présentent aucune garantie. Cette procédure a suscité des débats et plaidoiries passionnants mais dans la sérénité.
Les prévenus seront édifiés sur leur sort le 2 mars 2017

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Macky Sall à New York: l’opposition malmenée et insultée…par des militants de l’Apr

23/09/2019

Marché Sandaga : Les commerçants sont en grève…

23/09/2019

Affaire Joel Saudron alias Jamal Kane- Comment l’argent de la drogue a été blanchi à Dakar

23/09/2019

GRÈVE DE COMMERÇANTS CONTRE LES NOUVELLES MESURES DE DÉDOUANEMENT, À PARTIR DE CE LUNDI

23/09/2019

Foot européen : Neymar sauve encore le PSG, le Barça prend l'eau

23/09/2019

Vers l’interdiction d’importer des véhicules âgés de 8 ans au Sénégal

23/09/2019

Dalifort : le Pipeline de la SAR prend feu

23/09/2019

Paris Fashion Week 2019 : la mode fait-elle sa révolution écologique ?

23/09/2019

WEEK-END DES LIONS- KREPIN S’OFFRE UN DOUBLE, SADIO MANE SORT SUR BLESSURE

23/09/2019

Chavirement d’une pirogue à Joal : les familles des victimes reçoivent 4 millions Fcfa

23/09/2019