"Le Cas Aminata Tall" ébruitée en exclusivité par Libération !

Dans le mille! Nos perspicaces confrères du journal Libération ont vu juste. En effet, ce canard dirigé par le très informé Cheikh Mbacké Guissé (qui avait écrit l'article concernant sur Aminata Tall) ont annoncé il y'a de cela plusieurs semaines le départ de la désormais ex patronne du Conseil économique, social et environnemental (Cese). La nouvelle est finalement tombée ce mardi 14 mai 2019 : Mme Tall ne tient plus les manettes du CESE. Chapeau bas, cher confrère!

Ci dessous dakarposte publie in extenso l'article signée Libé

ACTUALITÉ

 "Le Cas Aminata Tall" ébruitée en exclusivité par Libération !

Libération évoquait hier une rumeur tenace tendant à faire croire que la présidente du Conseil économique, social et environnemental(Cese) serait sur siège éjectable. Des sources autorisées nous ont précisé qu'il ne s'agit point d'une rumeur mais d'une perspective qui prendra forme dans les prochains jours ou...heures. En clair, Aminata Tall, qui avait été nommée à ce poste par décret présidentiel en date du 11janvier 2013 et reconduite dans ses fonctions 
en août 2018, va céder son fauteuil pour, sauf refus de sa part, retourner à la Présidence comme ministre d'Etat. D'ailleurs les hautes sphères, le nom de la 
personne qui va la remplacer est connu. Il s'agit, sauf revirement, d'un responsable de la première heure qui s'est investi corps et âme avant et pendant la campagne électorale pour la Présidentielle du 24 février dernier. 
Même si le mandat de la présidente du Cese est de 5 ans, l'article 9 relatif à son organisation est claire : " Le Conseil économique et social est présidé par une personnalité nommée par décret. (Son) Président représente le Conseil économique et social dans toutes les manifestations de la vie publique. Il est mis 
fin à ses fonctions par décret". C'est dire… 

Pour rappel, le Cese a été créé parla loin°2012-16du 28 septembre 2012 portant révision de la Constitution tandis que la loi organique n°2012-28 du 28 décembre 2012 a fixé son organisation et son fonctionnement. Le Cese est la deuxième assemblée constitutionnelle du Sénégal et constitue, auprès des pouvoirs publics, une assemblée consultative et peut être saisi, par le Président de la République, l’Assemblée nationale ou le Premier ministre au nom du Gouvernement, de demandes d’avis ou d’études. Il peut aussi, de sa propre initiative, attirer l’attention du Gouvernement et de l’Assemblée nationale sur les réformes qui lui paraissent nécessaires, tout comme il contribue à l’évaluation des politiques publiques à caractère économique, social ou environnemental. Dans la loi de finance 2019, le budget de la Cese était arrêté à 6 227 590 000 
milliards de Fcfa 

Cheikh Amidou Kane

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Macky Sall : «Je suis profondément bouleversé par la mort de Tanor Dieng »

17/07/2019

Décès de l’ex président de la Commission de la CEDEAO à Paris

17/07/2019

NGUÉNIÈNE : Malentendus entre le protocole de Macky et les parents de Tanor

17/07/2019

Report des élections locales :Le PDS dit niet

17/07/2019

Can-2019 : En cas de victoire finale, chaque Lion empochera…

17/07/2019

Convoqué à la DIC sur l'affaire PETROTIM, Thierno Alassane Sall lâche tout de go: "Je n'ai rien à dire !"

17/07/2019

🔴LIVE - Hommage à Ousmane Tanor Dieng ] Suivez notre édition spéciale

17/07/2019

NGUÉNIÈNE fait déjà le plein...

17/07/2019

(Entretien ) Finale CAN 2019-Mayacine Mar : « Aliou Cissé ne dort plus »

17/07/2019

Rabat d’arrêt : La Cour Suprême a débouté Luc Nicolaï

17/07/2019