Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Les citoyens Sénégalais imperturbables à l'appel à l'insurrection de..."REWMI"

le Lundi 25 Février 2019 à 13:42


Au lendemain de la Présidentielle au Sénégal, l’atmosphère à Dakar est paisible.  Un tour dans divers points de la capitale Sénégalaise le prouve.
Dans les cafés, dans les rues, les gens sont fiers de la participation au scrutin, et de la mobilisation de la jeunesse, bref des masses.  

C'est dire que l'appel à la sédition de la coalition IDY 2019, lancé tard dans la soirée du 24 au 25 février 2019 par le Dr Abdourahmane Diouf du parti "Rewmi", n'a pas, du tout alors eu d'échos chez les citoyens Sénégalais et étrangers qui vivent parmi nous.

Une situation, qui déroute à n'en point douter, les leaders de l'opposition, particulièrement le camp d'Idrissa Seck. Qui, contestant encore la victoire du candidat sortant, continue d'appeler les populations à l'insurrection.

Certes, des Sénégalais, notamment des partisans de l'opposition précisément de "Rewmi" ne sont pas contents de la tournure des évènements mais  ils ne voient pas un leader à même de les mener au combat. Parce qu’un leader politique doit être prêt à faire des sacrifices et même aller en prison s’il le faut comme nous l’a démontré Me Wade du temps où il s’opposait au péril de sa vie à l'ex Président Abdou Samba Toroo Diouf (à l'état civil).
Malheureusement, dans cette opposition, aucun leader ne sort du lot. "Ce sont des opposants de salon, ils nous pompent l'air avec leurs déclarations et communiqués à n'en plus finir. Les Sénégalais ont d'autres préoccupations que de risquer leurs vies pour ses poltrons" peste le vieux Sadaga Thiam rencontré dans une célèbre bijouterie du centre-ville.

Quoi qu'il en soit,  il a été noté que les  militants opposants au régime marron, les Sénégalais ont préféré se terrer chez eux ou vaquer tranquillement à leurs occupations au lieu d’aller à l’assaut des forces de l’ordre.

Pis encore, chez les partisans de Karim Wade, c’est la démobilisation totale avec le sentiment d’une trahison.  A preuve, des Karimistes à l'image d'un Alynard Ndiaye ont tout simplement craché sur l'appel au boycott de Wade père et fils pour aller voter. "Ils sont certainement découragés. Car, depuis son exil, leur leader ne cesse de dire qu’il va retourner au bercail" glisse  Thiam . 
 

Notez

Nouveau commentaire :

LES GENS... LES GENS... LES GENS... | ACTUALITÉ | REACTIONS | ÉCHOS DE LA PRÉSIDENTIELLE | Les Premières Tendances | International | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | Revue de presse | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | QUI SOMMES NOUS ? | PUB | Lu Ailleurs | PRÉSIDENTIELLE 2019





















Vidéos & images