Dakarposte.com - Le site des scoops

Violence à Bakel: des graves accusations contre l'armée nationale

SOCIETE

Violence à Bakel: des graves accusations contre l'armée nationale
Quand le député maire de Bakel, Ibrahima Sall sort de sa réserve pour déplorer les relations exécrables entre les militaires et les populations civiles, cela donne une idée de la tension dans cette localité. M Sall a attiré notre attention sur un article publié dans le site bakelinfo.com en guise d’exemple pour renseigner sur le niveau de « persécution » des populations civiles par les hommes en tenue dans la zone.  

Sans ajouter de commentaires, il partage toutes les informations parues dans ce texte et dans lequel il est indiqué clairement que : « les militaires à Bakel n’ont aucun respect et aucune crainte car ils se croient au-dessus de la loi et sont totalement impunis à ce jour. Tous les actes de barbarie commis par les militaires à Bakel ont été impunis malgré les plaintes et les manifestations de la populations ». Pis, on déploré dans l’article le fait que « la préfecture, la gendarmerie et les tribunaux ne se soucient guère de la sécurité de la population à Bakel, zone où l’impunité totale des hommes en tenue ne cesse de flamber ». 

Non sans ajouter que ce n’est ni la première ni la deuxième fois que les militaires se comportent que les militaires se comportent ainsi à Bakel.  
Comportement violent des soldats qui a motivé leur interdiction de participer aux Navétanes, précise-t-on dans le texte, avant de revenir sur ce qu’on pourrait appeler une « bavure militaire » et qui s’est produit mercredi dernier. Il est accusé aux soldats du camp Sada Ciré Timéra de Bakel d’avoir injurié et roué de coups une femme et son fils, suite à une altercation, « juste parce que ces derniers leur ont reproché d’avoir déversé des ordures dans leur parcelle ». 

Les populations parlent même de violation de domicile suivie de coups et blessures volontaires sur des gens sans défense. Tout compte fait, un certificat médical a été produit et l’affaire est actuellement entre les mains de la justice. Les populations de Bakel attendent « désespérément » une décision de justice qui viendrait punir les soldats accusés d’être à l’origine de ces « violences » sur cette famille. 
 

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Émigration clandestine: Modou Lô exhorte l'Etat à aider les jeunes, mais dis à ces derniers...

28/11/2020

Domaines : « En ma qualité de deputé (...), je vais écrire à l'Ofnac pour auditer la gestion de Mame Boye Diao » (Serigne Abdou Bara Dolly Mbacké)

28/11/2020

Urgent ! Encore un Incendie à Pikine Technopole (En Direct Sur LERAL TV)

27/11/2020

Nécrologie : Décès de Madieng Khary Dieng, ancien ministre de l'intérieur sous Diouf.

27/11/2020

COVID-19 : 21 NOUVEAUX CAS ET 1 DÉCÈS ENREGISTRÉ

27/11/2020

Front contre l'opposition : Le groupe des "30 guerriers" de Macky se fissure

27/11/2020

MOUNDIAYE CISSE, DIRECTEUR EXECUTIF DE L'ONG 3D «Ce report va causer de graves conséquences…»

27/11/2020

Départ de Walfadjri, déballages supposés : Les précisions de Ndèye Fatou Ndiaye

27/11/2020

Karim et Khalifa : En route vers l’amnistie

27/11/2020

TROISIEME REPORT DES LOCALES- Macky clone Me Wade

27/11/2020