Vol de voiture aux Maristes : Les deux filles et leurs acolytes arrêtés

avec Lessentiel.sn

FAITS DIVERS

Vol de voiture aux Maristes : Les deux filles et leurs acolytes arrêtés

 
B. Mbow, A. E. Camara et les deux filles S. Mbaye et F. K. Camara ont joué avec le feu et s’y sont brûlés. Ils viennent de décrocher un séjour peut-être prolongé en prison pour vol en réunion et association de malfaiteurs.
 
Ce n’est plus un secret que les fils et filles à papa sont des cibles pour les personnes véreuses. L’une d’elles, en l’occurrence F. Sène, tout juste âgée de 18 ans, est victime d’un ‘’spectaculaire’’ vol de voiture à la cité Maristes. Selon nos informations, au début du mois de mai, la demoiselle Sène est allée acheter un greffage auprès de F. K. Camara. Quelques jours après, cette même vendeuse a appelé la jeune fille pour lui dire que le greffage qu’elle lui avait vendu n’était pas de bonne qualité. Qu’elle souhaitait la rencontrer pour l’échanger, vu que les propriétaires sont au Sénégal pour cela. En réalité, elle et sa copine S. Mbaye avaient une autre idée derrière la tête. Elles avaient échafaudé un plan pour mettre la main sur la belle voiture de marque Ford Edge de leur cliente.
 
Ainsi rendez-vous a été donné à F. Sène dans un appartement meublé de la Cité des eaux. Au jour et à l’heure fixée, la jeune fille a garé sa voiture devant l’immeuble et est montée à l’étage où se trouvait l’appartement indiqué par F. K. Camara. Elle a été installée au salon. Après les salamalecs, l’une des filles a demandé à l’autre d’aller chercher de l’eau à leur cliente. Quelques instants après, prétextant que son amie mettait du temps à apporter l’eau, celle qui était restée avec F. Sène au salon a proposé d’aller voir ce que faisait l’autre. Elle a ainsi pris congé.
 
Lorsque lasse d’attendre que ses hôtes arrivent avec l’eau promise, la demoiselle F. Sène entreprit de fouiller l’appartement, elle se rendit compte qu’elle était seule. Sortant de l’immeuble, on lui apprit que les deux jeunes filles après qui elle demandait venaient de quitter les lieux à bord de sa voiture. Désemparée et déboussolée, l’étudiante alla avertir ses parents qui ont porté l’affaire devant la brigade de la gendarmerie de Hann, à travers une plainte. En sus de cela, elle lança un avis de recherche sur les réseaux sociaux.
 
Comment la gendarmerie de Hann a démantelé la bande
 
C’est à ce moment que B. Mbow et A. E. Camara sont entrés en jeu. Après avoir vu l’avis de perte publié sur les réseaux sociaux, ils ont appelé F. Sène pour lui dire qu’ils savaient où se trouve sa voiture, et lui ont demandé la somme de 250 000 F CFA en échange de l’information qu’ils détenaient. Le père de la fille a catégoriquement refusé et a saisi les hommes du commandant de la brigade de la gendarmerie de Hann, l’Adjudant Moussa Ndiaye. Les enquêteurs ont pris contact avec les maîtres-chanteurs en se faisant passer pour des proches de la victime, et leur ont fixé rendez-vous à la SICAP Mbao. Interpellés, les deux amis se sont rapidement mis à table, balançant tout ce qu’ils savaient.
 
En effet, il est ressorti de leur audition que l’un des apprentis maîtres-chanteurs a entretenu une relation amoureuse avec l’une des voleuses. Ainsi, Mbow et Camara ont conduit les enquêteurs au domicile des deux jeunes filles, à la Zone de captage. Dans un premier temps, les enquêteurs sont entrés en civil dans la maison. Leur maman leur a dit qu’elles n’étaient pas là. Suivant leur flair d’enquêteurs, les pandores ont décidé de changer de stratégie. Ils sont sortis, puis sont revenus, cette fois-ci en tenue. A la grande surprise des occupants des lieux, ils ont commencé à fouiller les différentes chambres. Ils les ont trouvées cachées. Les deux filles avaient mis des draps sur elles pour ne pas être vues. Les gendarmes ont également retrouvé la clef de la voiture volée.
 
Entendues dans les locaux de la gendarmerie, elles ont tenté de se dédouaner, en rejetant la faute sur leurs copains Camara et Mbow. Elles ont également déclaré que deux autres personnes, en fuite, ont pris part au vol. Il s’agit des nommés Ousmane et Thié qui les ont aidées à conduire la voiture, le jour du vol. Elles ont ajouté que la voiture était garée dans une impasse à Sacré-Cœur, car elles ont eu peur avec les recherches dont elles faisaient l’objet. Les enquêteurs l’ont retrouvée à l’endroit indiqué et remise à sa propriétaire.
 
Le quatuor a été déféré au parquet pour les délits d’association de malfaiteurs et vol en réunion. Aux dernières nouvelles, ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Libéré, le prêcheur Taïb Socé a, bizarrement, perdu du poids

23/09/2019

Macky Sall à New York: l’opposition malmenée et insultée…par des militants de l’Apr

23/09/2019

Marché Sandaga : Les commerçants sont en grève…

23/09/2019

Affaire Joel Saudron alias Jamal Kane- Comment l’argent de la drogue a été blanchi à Dakar

23/09/2019

GRÈVE DE COMMERÇANTS CONTRE LES NOUVELLES MESURES DE DÉDOUANEMENT, À PARTIR DE CE LUNDI

23/09/2019

Foot européen : Neymar sauve encore le PSG, le Barça prend l'eau

23/09/2019

Vers l’interdiction d’importer des véhicules âgés de 8 ans au Sénégal

23/09/2019

Dalifort : le Pipeline de la SAR prend feu

23/09/2019

Paris Fashion Week 2019 : la mode fait-elle sa révolution écologique ?

23/09/2019

WEEK-END DES LIONS- KREPIN S’OFFRE UN DOUBLE, SADIO MANE SORT SUR BLESSURE

23/09/2019