Dakarposte.com - Le site des scoops

Vote du Budget : Sonko dénonce les pratiques fiscales du régime

Samedi 25 Novembre 2017 - 13:20
ECONOMIE

Vote du Budget : Sonko dénonce les pratiques fiscales du régime

Ousmane Sonko, le leader de Pasteef, n'a encore pas fait de cadeau au gouvernement. En effet, devant le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, qui était à l'hémicycle pour le vote du budget 2018 du Sénégal, il a fustigé les options fiscales du régime actuel.

 
 

Le spécialiste de la fiscalité explique que pour le budget 2018 du Sénégal, 86.8% des recettes seront supportées par les travailleurs et les ménages. "Les entreprises au Sénégal ne payent pas suffisamment l'impôt", dénonce Ousmane Sonko, qui décrie les exonérations, remises gracieusement, et autres amnisties fiscales.

"L'État renonce à des milliards alors que le boutiquier du coin, quand il ne paye pas la patente, on lui ferme sa boutique. Ayez de la compassion pour les sénégalais. A chaque fois que vous voulez atteindre vos objectifs, vous créer une nouvelle taxe pour les sénégalais d'en bas. Mais ceux qui doivent vraiment payer l'impôt ne le payent pas. Pour preuve, vous venez de créer une taxe sur le ciment et ceux qui le supporteront, ce sont les sénégalais qui veulent construire leur maison", indique Ousmane Sonko.

Et une fois ces taxes collectées, l'État, dans ses dépenses, offre la plupart des marchés aux étrangers, dénonce Sonko : "Quand il s'agit de faire des dépenses, vous donnez les marchés aux étrangers. Ce pays est offert aux étrangers aujourd'hui. Le pétrole vendu, le Zircon vendu", dénonce Sonko.

Quant aux félicitations à l'endroit du régime actuel pour l'augmentation du budget 2018, le leader de Pasteef estime que cela relève de l'ignorance : "Ceux qui pensent qu'un budget qui croit est une performance se trompent. Le budget a toujours augmenté. Le budget n'a cessé de croitre que lors de la crise de 1979 et à l'année de la dévaluation. Arrêtons donc de se féliciter parce que le budget a augmenté. Ce qu'il faut scruter, c'est plutôt la proportion avec laquelle le budget a augmenté. Et sur cela, le Professeur Sall vient de dire que nous sommes dans une logique de baisse", regrette-t-il.
 

Auteur: Youssouf SANE - Seneweb.com


Nouveau commentaire :


A lire absolument......
< >


Publicité

Enquêtes et révélations

LES COMMERÇANTS REGRETTENT LA SUSPENSION DES AUTORISATIONS DE DÉPLACEMENT

25/05/2020

DÉCRET N°2020-976 : THIERNO ALASSANE SALL ET COMPAGNIE ANNONCENT UNE PLAINTE

25/05/2020

SERIGNE FALLOU DIENG (CIS) : « TOUBA EST LE VENTRE MOU DE LA PRÉCAUTION NATIONALE »

25/05/2020

Covid-19 : le Japon lève l'état d'urgence mais appelle à la prudence

25/05/2020

THIÈS : UN MALADE SUCCOMBE DEVANT LE DOMICILE DU GUÉRISSEUR

25/05/2020

Coronavirus - 83 personnes testées positives

25/05/2020

CIS - 18 millions de salaire mensuel pour Abdourahmane Diouf, son cabinet logé au siège même du club; Bilan mitigé : les nœuds du problème ?

25/05/2020

L'émouvant message du responsable politique de l'APR, Elhaj Dia, aux populations Bambeyoises (VIDEO)

25/05/2020

NIORO : LA NON TENUE DE LA PRIÈRE DE KORITÉ LIÉE À L’IMPOSSIBILITÉ DE PROTÉGER LES FIDÈLES (IMAM)

25/05/2020

THIÈS : L’IMAM NDIOUR VEUT UN ’’NOUVEL ORDRE NATIONAL’’

25/05/2020