Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com


​Mahammed Boun Abdalllah Dionne monte en régime avec ses railleries et attaques frontales !

Rédigé par Dakarposte le Mardi 11 Juillet 2017 à 10:25

 Tres politique au Ndiambour et à Saint-Louis, le Premier ministre, tête de liste de la coalition Bennoo Bokk Yakaar (Bby), a engagé la partie offensive de sa campagne,  et est apparu aux yeux de nombres d’observateurs, comme plus politique qu’il n’y paraît. 
  
Hier lundi 10 juillet 2017, à Coki. Très en verve face à une foule acquise à sa cause, le chef du gouvernement a voulu réserver un «accueil particulier» à Me Abdoulaye Wade, à qui il promet une défaite encore plus cuisante que celle essuyée en 2012. 
  
«L’homme dont les symboles du parti sont matérialisés par un épi de mais sur fond bleu, décide d’entrer en campagne électorale. Je voulais lui rappeler, que le cheval qui constitue l’emblème de notre coalition, va encore manger son épi». 
  
Une image très forte, aux allures de pique qui ne laisse pas insensible l’assistance. Cette dernière, comme si elle en redemandait, acquiesce et applaudit fortement. Au préalable, le Premier ministre a rendu visite aux dignitaires religieux, visité le daara de Coki avant de sillonner les rues de la cité, baignée par des militants en liesse. 
  
Comme à Thiamène ou il s’était arrêté pour parler aux populations massées le long de la route, Mahammed Dionne a insisté sur l’importance de ces élections législatives du 30 juillet prochain et a, par conséquent, invité les électeurs à aller retirer leurs cartes nationales d’identité et d’électeur auprès des commissions administratives chargées de les délivrer. 

Dans la capitale du Ndiambour où l’attendait une forte mobilisation, Mahammed Boun Abdallah Dionne a évoqué le chapitre des réalisations du gouvernement sous le magistère de Macky Sall, non sans taquiner une nouvelle fois, l’opposition. 

Il annonce aux militants et leaders venus l’accompagner  que le président Macky Sall va gérer dans la paix, la transparence et la bonne gouvernance, le pétrole et le gaz découvert au large de nos côtes maritimes. 
  
La brèche est ainsi ouverte pour déclarer que la floraison  de listes pour ces joutes électorales,  est due au fait que toute l’opposition sénégalaise lorgne le pétrole et le gaz, dont l’exploitation va commencer en 2021. 
  
Mais, ajoute-t-il, «les jeux sont déjà faits. Sur le terrain politique aucune résistance ne pourra être apportée à Bby». Par ailleurs, Dionne salue les fortes mobilisations du camp présidentiel constatées depuis l’ouverture de la campagne et appelle à l’unité pour assurer une victoire écrasante de plus de 90% à l’issue du scrutin. 
  
Un triomphe bâti autour des réalisations des réalisations du président Macky Sall, qui d’ailleurs, a fait une discrimination positive pour la région de Louga, dans le cadre du PUDC, où 59 forages ont été édifiés. 

Il a en outre loué les prouesses réalisées dans le cadre de la politique de Couverture maladie universelle (CMU) qui, a selon lui, a permis de prendre en charge les couches vulnérables non sans évoquer la gratuité de la dialyse. 

Toujours dans le domaine de la santé, M. Dionne s’est félicité de l’érection d’un centre d’hémodialyse à Louga, allégeant ainsi la souffrance des patients obligés dans un passé récent, d’aller jusqu’à Dakar pour se soigner. 
  
Saint Louis, l’ancienne capitale du Sénégal, aura été ce lundi 10 juillet 2017, la dernière étape du périple électoral du Premier ministre. Ici, la place Faidherbe, rebaptisée Abdoulaye Wade par le régime sortant, a refusé du monde. Dopé par les arrivées massives d’anciens libéraux, mais surtout par celle de Dior Diallo, tête de file de la coalition dirigée par Modou Diagne Fada, le porte-étendard de Bby, s’exclame : «la victoire est acquise ici à Saint-Louis». 
  
Il rappelle les réalisations du régime pour le compte de cinq mille pêcheurs de Guet Ndar qui, après une première subvention de 5 milliards FCFA pour l’achat de moteurs hors-bord, ont tout récemment obtenu un nouvel accompagnement du gouvernement, à hauteur de 20 milliards FCFA destiné aux 20 000 pêcheurs que compte le pays. 

Le Pm, avant de prendre congé de ses militants Ndar-Ndar, annonce que 15 milliards ont été inscrits sur le budget de cette année, pour régler définitivement la problématique question de la brèche sur le fleuve Sénégal. 
Notez










Inscription à la newsletter











Vidéos & images