A Boffa, la bande armée a attaqué « des éléments commandités », selon Robert Sagna

ACTUALITÉ



Pour expliquer le carnage de Boffa, le coordonnateur du Groupe de recherche pour la paix en Casamance (Grpc), Robert Sagna, soutien mordicus que la bande armée a agit pour protéger la forêt de la basse Casamance contre la coupe de bois. « Il s’agit d’un fait isolé qui est lié à l’exploitation sauvage du bois dans la forêt de la Basse Casamance », dit-il savoir. Il explique-là les raisons du carnage du soir du 6 janvier 2018, qui a entraîné 13 morts et 9 blessés.

«  Un comité de villageois avait été institué, chargé de veiller sur l’exploitation dans cette forêt de la Basse Casamance. Des coupeurs clandestins ont été pris, bastonnés, matériels confisqués. Les Forces de sécurités ont réagi et ont pris un certains nombre de ces membres du comité de vigilance. Des gens ont été condamnés et emprisonnés.

Et la réaction du Mfdc (Mouvement des forces démocratique de la Casamance) était de dire : « Ecoutez, vous protégez les coupeurs de bois par cet acte contre les villageois qui, au contraire, protègent la forêt. Nous par contre, nous allons réagir et nous nous ferons désormais les sentinelles contre la coupe de bois. Voilà l’explication des faits.

Et il s’est trouvé, cette fois là (le 6 janvier), que des éléments, une vingtaine, d’après ce que nous avons appris, ce sont rendus dans cette forêt, commandités par je ne sais qui… Ils ont rencontré une bande armée, qui ont sévit comme vous le savez, avec les conséquences.

C’est un événement malheureux, mais qu’il ne faut pas intégrer de manière direct, comme un moyen de lutte pour l’indépendance de la Casamance. C’est différent (…) », dira-t-il ensuite pour démontrer qu’il n’y a pas de rupture sur le processus de négociation pour la paix.

Actunet.net

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Djibouti : accusé de meurtre, l’ingénieur Mor Diarra Ndiaye finalement libéré

21/09/2019

Gilets jaunes, climat, retraites : journée de manifestations tendue à Paris

21/09/2019

Inauguration de la Mosquée Massalikoul Jinane : Mohamed Ndiaye Rahma met des bus à la disposition des talibés mourides de Kaolack pour rallier Dakar

21/09/2019

Inauguration Massalikoul Jinaane : Wade et Macky seront bien présents

21/09/2019

«J’ai été pris manu militari en otage, capturé comme un criminel»

21/09/2019

Saisies Récurrentes De Drogue Au Sénégal : Vers Un Gros Scandale Qui Va Éclabousser Du Beau Monde

21/09/2019

Gilets jaunes, Journées du patrimoine, climat, retraites : un samedi sous haute surveillance

21/09/2019

Affaire des lesbiennes de Thiaroye : Le mari de Coumba Dramé parle

21/09/2019

Arrestations au Caire après des manifestations inédites contre le président Sissi

21/09/2019

Adama Gaye après sa libération: « je maintiens mes écrits et je suis disposé à aller plus loin si besoin»

21/09/2019