Dakarposte.com - Le site des scoops

Affaire Elimane Touré: Plainte pour menace de mort contre l’épouse d’Idrissa Sarr, Big Boss

kewoulo.info

ACTUALITÉ

 

Rebondissement dans l’affaire « Elimane Touré. » Au commissariat de police de Yeumbeul, dans la banlieue dakaroise, la mère de l’intermédiaire en transit, Elimane Touré, retrouvé mort en garde à vue au commissariat de police du Port de Dakar, a porté plainte contre l’épouse de Big Boss, l’homme par qui le malheur est arrivé dans la famille Touré…

Après avoir été le lieu de transit du drame qui a frappé les Touré, le commissariat de police de Yeumbeul va, encore, accueillir la famille d’Elimane Touré. Pour rappel, ce commis en transit avait été interpellé, illégalement, l’année dernière par le policier Lo de Yeumbeul. Et remis à un policier du commissent spécial du port où il allait trouver la mort. A l’origine de son interpellation se trouve une plainte déposée par le sieur Idrissa Sarr, Big Boss, son patron commis en transit. Et ce dernier, frustré, d’avoir été insulté par Elimane Touré, avait décidé de laver l’affront « en soudoyant des policiers pour corriger le gosse. » Et la correction a fini par un drame.

Un an après les événements et alors que le dossier se trouve en instruction pour savoir si les policiers avaient torturé à mort -ou non-, Elimane Touré, la mère du défunt vient de raviver le dossier. Dans une plainte adressée au commissaire de police de Yeumbeul, la mère du défunt Elimane Touré a déclaré qu’elle fait l’objet de menaces de mort de la part de l’épouse d’Idrissa Sarr. Informée de cette situation, la police a entendu la mise en cause. « Mais, à en croire des sources proches du dossier, l’épouse incriminée a joué à la folle, feignant ne rien comprendre à ce qu’on lui disait. »

Après leur premier passage devant les enquêteurs, les policiers ont laissé tout le monde repartir chez lui. « Elles sont convoquées à revenir, ce lundi matin, au commissariat pour continuer les auditions des témoins et procéder à des confrontations« , ont laissé entendre ces mêmes sources. Résidentes dans le même quartier, les deux familles qui étaient unies avant le drame se regardent, désormais, en chiens de faïences. Et cette procédure ouverte contré l’épouse de l’homme par qui le malheur est arrivé risque d’envenimer la tension. A Yeumbeul, de nombreuses personnes qui se disent témoins des menaces de mort ont décidé d’aller faire leur déposition ce lundi.


Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Macron fait "évoluer" son cabinet- Sibeth Ndiaye se retrouve....

02/04/2020

COVID- 19 - Le ministre israélien de la Santé testé positif

02/04/2020

Coronavirus : l'Afrique subsaharienne se rue sur la chloroquine

02/04/2020

En Guinée, le président Alpha Condé obtient une très large majorité parlementaire

02/04/2020

Covid-19 / Abdoul Mbaye : « Le confinement ne peut être possible que si les foyers les moins nantis disposent d’une aide alimentaire »

02/04/2020

Coronavirus : plus de 5 000 morts aux États-Unis, dont un bébé de six semaines

02/04/2020

Ce que l'on sait sur le dépistage massif des Français

02/04/2020

Le maire de Nice raconte le coronavirus: " J'étais en mille morceaux "

02/04/2020

Décédé du Covid-19 : Pape Diouf a été inhumé à Yoff

02/04/2020

OM : une banderole en hommage à Pape Diouf à Marseille

02/04/2020