Dakarposte.com - Le site des scoops
Dakarposte.com

Bilan des sept ans d’Aly Ngouille Ndiaye à la Mairie de Linguère : volonté de transparence ou populisme ?

Rédigé par Dakarposte le Lundi 5 Juillet 2021 à 17:48

S’il faut se féliciter de la volonté d’un élu de s’acquitter de l’obligation de rendre compte, il est tout à fait normal de s’offusquer d’un machiavélisme qui consiste juste à faire du voyez-moi, et à jeter de la poudre aux yeux des administrés. Le spectacle servi aux populations de la ville de Linguère, ce 03 juillet 2021 dans l’esplanade de la Mairie, est tout sauf un bilan politique.

Un bilan permet d’identifier le niveau de réalisation des actions ; on y trouve une appréciation globale des interventions réalisées en lien avec la Politique de développement social définie. Or, à Linguère, Aly Ngouille Ndiaye n’a pu proposer un Plan local de Développement (PLD) qu’à partir de 2018 et ce couvrant la période 2018-2022. Quid de l’intervalle 2014-2018 ?

Un tel bilan est une hérésie

Dans le Plan Local de Développement (2018-2022), Monsieur le Maire A2N, comme l’appellent ses affidés, s’est engagé à faire des conseillers municipaux de fidèles et dignes représentants des populations parce qu’attentifs aux intérêts de la commune et de ses citoyens et de promouvoir la transparence dans la démarche de résolution des difficultés socio-économiques de Linguère.

Il a, par ailleurs, assuré que sous sa direction, le conseil municipal fera tout ce qui est en son pouvoir pour une exécution judicieuse de ce plan au bénéfice de toutes les linguèroises et linguèrois.

C’est donc sur l’évaluation de ce PLD qu’on attendait le Maire de la Commune de Linguère et non sur une opération de charme pour retrouver l’élan perdu. Sous ce rapport, il est donc légitime de s’interroger sur un certain nombre de points relatifs au Plan local de Développement (PLD) de la ville et qui n’ont pas trouvé de réponses après ce face à face.

  1. Où en est-on avec la vision qui consistait à «Faire de la commune de Linguère un pôle de développement durable porté par des citoyens imbus de valeurs républicaines d’ici 2022» ?
  • Qu’en est-il de la stratégie pour la période 2018-2022 qui était articulée autour des 03 axes ? 
  • AXE 1 : Promotion du développement économique local ;
  • AXE 2 : Amélioration du cadre de vie et de l’accès aux Services Sociaux de Base ;
  • AXE 3 : Promotion de la gouvernance locale.
  • Quel est le degré d’atteinte des objectifs respectivement adossés à ces axes ?
  • Promouvoir les secteurs porteurs de croissance économique et de création d’emplois ;
  • Améliorer le cadre de vie aux populations ;
  • Assurer un accès qualitatif et quantitatif aux services sociaux de base ;
  • Améliorer le pilotage du développement communal.

Ce bilan, pour être crédible, devrait être élaboré au moyen d’entrevues auprès des populations, des intervenants de la municipalité et de partenaires ainsi que par une revue documentaire. Rappelons que la Politique de développement social est une politique globale qui intègre de nombreuses politiques et plans d’action. Bien qu’elle soit portée par la Commune, la réalisation des actions relève de plusieurs services et partenaires. En effet, comme le dit l’homme d’état romain, Sénéque : celui qui désire réaliser de grande choses ne devrait pas les entreprendre seul.

Un bilan ne devrait donc pas se limiter à un « one man show » après un mandat de sept-ans dont deux années exercées sans l’aval des administrés qui avaient donné leur cachet juste pour cinq ans.

Défi et enjeux de la gouvernance à Linguère

Aujourd’hui, en dépit du tintamarre et du tape à l’œil, force est de constater que malgré les efforts déployés, les performances restent modestes, les progrès accomplis insuffisants et les obstacles à surmonter considérables.

Le défi pour Linguère est de penser le développement non comme un traumatisme nécessaire, mais comme une opportunité à saisir et qui est à portée de main. Il faudrait en donner les moyens à ceux qui en ont le plus besoin car dans cette marche vers l’émergence (mot le plus utilisé sous ce magistère), tous les linguèrois ne combattent pas à armes égales.

Face aux multiples difficultés imposées par la mondialisation, la jeunesse linguèroise doute de son avenir, moins d’ailleurs de son devenir personnel que du destin collectif, ce qui montre à quel point la responsabilité du politique est engagée dans cette affaire. Les jeunes de cette ville ne savent plus vraiment ce qui les unit. Ils s’interrogent sur ce qu’ils peuvent faire ensemble. Pis encore, ils craignent que le monde du XXIe siècle ne soit sur le point de s’inventer ailleurs et sans eux.

Peut-on raisonnablement faire de la commune de Linguère un pôle de développement durable porté par des citoyens imbus de valeurs républicaines d’ici 2022 avec une jeunesse quelque peu frustrée et démotivée par une gestion partisane et clanique des affaires de la citée, confrontée à la pauvreté, au chômage, à l’absence de perspective professionnelle et tentée par l’émigration ?

La politique n’est pas seulement un concours de popularité et l’art du leadership est d’agir comme représentant de tous plutôt que seulement de ceux qui ont voté pour vous, pis encore, de ceux qui appartiennent au cercle familial. Sentiment le plus partagé à Linguère, aujourd’hui ! Or, l’adage wolof dit que « Ndéyou niep dafay mougn té yaa, wayé Kilifeu ndiaakhaanaay lay teudé.»

Quelles perspectives pour la ville de Linguère ?

La Politique de développement social, politique globale et transversale devrait proposer essentiellement de faire de  Linguère un milieu de vie encore plus favorable au développement des personnes et des communautés en rappelant que le développement ne prend son sens que s’il est au service des personnes. Son but devrait être de développer la qualité de vie et les possibilités d’épanouissement pour les citoyens.

Six principes devraient s’inscrire au cœur de cette politique :

  • L’équité et l’accessibilité en vue de permettre aux citoyens confrontés à des limites dans leur capacité de participer à la vie collective de profiter des outils leur permettant d’accéder le plus possible aux occasions offertes à tous et à toutes, dont la proximité des services et l’adaptation de l’information. L’équité signifie que les quartiers défavorisés peuvent profiter d’efforts accrus et soutenus en vue de réduire les écarts socioéconomiques avec les quartiers favorisés;
  • La participation citoyenne au sens où tous les citoyens sont conviés à jouer un rôle actif dans la vie collective selon leurs capacités ou intérêts dans leurs réseaux d’appartenance, leur quartier,…. La participation à la vie démocratique doit être valorisée et soutenue;
  • La lutte contre la pauvreté constitue une préoccupation constante en vue de réduire les impacts des inégalités de revenus. Plus largement, en intervenant sur la promotion, la prévention, l’accessibilité aux services, le développement d’environnements favorables à l’inclusion sociale et à la solidarité, la Ville contribue à la réduction des écarts socioéconomiques par ses propres actions et par l’action conjointe avec les autres partenaires;
  • L’adhésion au concept de développement durable en vue de faire de la ville et des milieux de vie des environnements sociaux, économiques et écologiques favorables à la santé et à l’épanouissement des personnes;
  • L’innovation sociale en vue d’assurer des réponses appropriées et de fournir des outils, adaptés et diversifiés, selon les situations des milieux de vie et les besoins en évolution constante des citoyens et des communautés;
  • Le partenariat comme mode nécessaire d’intervention afin de faire converger vers un but commun et de rendre complémentaire les uns aux autres les efforts des diverses organisations intervenant sur le territoire linguèrois.

Notre ville a une position historique exceptionnelle malgré l’offensive économique et le boom démographique de Dahra. L’attractivité de son territoire est indéniable. La qualité, l’inventivité et la créativité de ses filles et fils sont considérables et impressionnantes. Il lui manque seulement un Mozart qui sache faire une combinaison de l’ensemble de ces facteurs pour une Linguère de tous et pour tous.

Papa Aly LO,

Citoyen Linguèrois

Notez


Inscription à la newsletter











Vidéos & images