Dakarposte.com - Le site des scoops

COP25 de Madrid : accord a minima sur le climat, les divergences persistent

Les chefs d'État des pays du G5 Sahel se retrouvent dimanche pour un sommet extraordinaire à Niamey, afin de se concerter après le massacre d'Inates. Le Niger est endeuillé par la mort de 71 soldats tués mardi dans l'attaque d'un camp militaire revendiquée par l’organisation État islamique.

ACTUALITÉ

"Hier, notre voisin le Niger enterrait 71 de ses soldats tombés sous les balles de ceux qui veulent installer le chaos. Notre solidarité ne fera pas défaut au Niger, demain avec mes frères du G5 Sahel, nous irons à Niamey et nous allons nous concerter", a déclaré le président malien Ibrahim Boubacar Keïta en ouverture, samedi 14 décembre, d'un forum de dialogue politique à Bamako.

"Une réunion des chefs d’État du G5 Sahel se tiendra dimanche à Niamey pour discuter des problèmes de sécurité dans l'espace" du G5 (Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie et Tchad), a confirmé samedi à l'AFP la présidence nigérienne.

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, participera également à la réunion, a dit à l'AFP un porte-parole de la présidence tchadienne.

Le Burkina Faso, qui assure la présidence tournante du G5 Sahel, n'a pas encore communiqué au sujet de cette réunion.

"Geste très symbolique pour ce sommet improvisé : les chefs d’État vont se recueillir sur la tombe des 71 soldats tombés au champ d’honneur", précise l’envoyé spécial de France 24 Cyril Payen. "Niamey est ville morte. Au-delà même de l’émotion, il y a un appareil sécuritaire très important, les rues sont désertées pour l’arrivée des chefs d’État", poursuit-il.

Assauts répétés dans tout le Sahel

De vendredi à dimanche, le Niger observe un deuil national de trois jours pour rendre hommage à ses soldats tués mardi dans l'attaque du camp militaire d'Inates, dans l'ouest du pays.

Cette attaque, la pire de l'histoire de ce pays sahélien pauvre, a été revendiquée par l’organisation État islamique.

Tout le Sahel – en particulier le Mali, le Niger et le Burkina Faso – est désormais visé par les assauts de plus en plus réguliers, ciblés et meurtriers de groupes islamistes, en dépit du renforcement des armées locales, de la constitution d'une force militaire internationale du G5 Sahel, et de la présence de 4 500 militaires français de la force antiterroriste Barkhane ainsi que de militaires américains.

Le président français Emmanuel Macron souhaite "reclarifier le cadre et les conditions politiques" de l'intervention militaire française dans la région. Il souhaite davantage de "clarté" de la part de ses homologues sahéliens au sujet de la présence française, qui suscite une contestation grandissante parmi les populations du Burkina Faso, du Mali et du Niger.
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

COVID-19 : 172 NOUVEAUX CAS DONT 113 ISSUS DE LA TRANSMISSION COMMUNAUTAIRE

09/08/2020

JOURNÉE DE REBOISEMENT : MACKY SALL MONTRE L’EXEMPLE À SON MINISTRE ET ANNONCE UNE RÉFORME

09/08/2020

Ligue des champions : le Bayern Munich écrase Chelsea, Barcelone s'impose face à Naples

08/08/2020

​Kaolack – Les jeunes demandent à Macky Sall d’investir dans les infrastructures dans leur ville

08/08/2020

​“Al Khaïry VIP” – Nora, la fille du ministre Amadou Ba se marie finalement avec le fils de ...

08/08/2020

COVID-19/APRÈS LA SORTIE DU MINISTRE DE L'INTÉRIEUR: Le gouverneur de Dakar hausse le ton

08/08/2020

​Covid 19: L’appel fort du leader de NGSM à l’endroit de la jeunesse et du G8

08/08/2020

Macky Sall : 'Un grand drapeau de l'islam flotte à Médina Baye'

08/08/2020

Ce que l'on sait sur le défunt époux d'Innocence Ntap Ndiaye

08/08/2020

DÉLÉGUÉE GENERALE DU QUÉBEC À DAKAR: Fatima Houda-Pépin relevée de ses fonctions

08/08/2020