Dakarposte.com - Le site des scoops

« Ceci n’est pas un coup d’État » : petit lexique des renversements de pouvoir

International

Dans la nuit de mardi à mercredi, des militaires zimbabwéens ont indiqué à la télévision publique que leur intervention en cours ne visait que les « criminels » de l'entourage du président Robert Mugabe et qu'il ne s'agissait pas d'un « coup d'État militaire ». Une formule qui rappelle bien d'autres prises de pouvoir sur le continent.

« Les forces de défense du Zimbabwe sont en train de pacifier la situation politique, sociale et économique du pays. » Lorsqu’il apparaît vers 4 heures du matin à la télévision publique ZBC, ce mercredi 15 novembre, le général Sibusio Moyo pèse chaque mot de sa déclaration. « Nous voulons être très clairs sur le fait que nous ne faisons pas un coup d’État », insiste cet officier qui se présente comme le porte-parole de l’armée.

À l’aube, des chars militaires déjà déployés dans la journée du 14 novembre dans les rues de Harare  se sont positionnés près du Parlement, y établissant des barrages. Des blindés contrôlent désormais les accès au siège du Zanu-PF, parti au pouvoir, où le président Robert Mugabe réunit habituellement son gouvernement.

La situation dans le pays demeure certes confuse mais se dessinent peu à peu les contours d’une prise de pouvoir par la force qui ne dit pas son nom. Ce qui n’est pas sans rappeler la « révolution pacifique » de Mobutu en septembre 1960  lorsqu’il neutralisa le président congolais Kasa Vubu et son Premier ministre Évariste Kimba, le « devoir national » qui poussa Zine el-Abinine Ben Ali à mettre à l’écart le président tunisien Habib Bourguiba en 1987, ou encore – plus proche de nous – la « seconde révolution populaire » qui porta, une année plus tard, Abdel Fattah al-Sissi au pouvoir en 2014 en Égypte.

Sur le continent, « ceci n’est pas un coup d’État » reste ainsi un classique des renversements des institutions en place dans bien de pays. Souvenez-vous.

Jeune Afrique

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Coronavirus / Rebondissements dans l'affaire du cinquième cas mauritanien : Il avait un chauffeur sénégalais...

31/03/2020

Covid-19 : Cse, Teyliom et Free Sénégal font un don de 450 millions fcfa au ministère de la santé

31/03/2020

Affaire "docteur" Samba : Le principal complice tombe, des infirmiers face à la SU aujourd'hui

31/03/2020

Abdoul Mbaye : «Pourquoi je ne suis pas allé au Palais»

31/03/2020

Couvre-feu : Talla Sylla "déchire" les autorisations de circuler

31/03/2020

Covid-19 au Sénégal : 13 nouveaux cas positifs

31/03/2020

Médina : Un immeuble mis en quarantaine après la détection d'un cas positif au coronavirus, le maire Bamba Fall sur place

30/03/2020

Coronavirus- L'hôtel Pullman finalement fermé va t'il accueillir des cas contact?

30/03/2020

Coronavirus : IAM Sénégal a déployé un dispositif digital permettant à ses étudiants d’accéder aux cours en ligne ainsi qu’aux évaluations.

30/03/2020

Un proche du Pape contaminé par le coronavirus

30/03/2020