Dakarposte.com - le site des scoops et des exclusivités

Côte d’ivoire, le « fantôme » de Gbagbo hante Ouattara

le Vendredi 8 Septembre 2017 à 09:03

Le gouvernement ivoirien a accusé jeudi des proches de l’ancien président Laurent Gbagbo de tenter de déstabiliser le pays à travers une série d’attaques contre des postes de police et de gendarmerie perpétrées ces derniers mois.

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a qualifié d’instigateurs d’un « projet de déstabilisation » Stéphane Kipré, gendre de l’ex-président, et Pickas Damana, un ex-responsable des « Jeunes Patriotes », un mouvement pro-Gbagbo accusé de nombreuses violences pendant la période de crise en Côte d’Ivoire entre 2002 et 2011.

Les enquêtes en cours après les sept attaques contre des institution « ont conduit à l’arrestation de 35 personnes et à l’identification de plusieurs autres », a déclaré le Ministre, lisant un communiqué à l’issue d’un Conseil national de sécurité extraordinaire tenu au palais présidentiel d’Abidjan.

Ces personnes instrumentalisent et arment certains démobilisés et militaires déloyaux ». Six militaires et sept personnes présentées comme des « miliciens » figurent parmi les 35 personnes arrêtées, a-t-il précisé.

La question de la sécurité est brûlante en Côte d’Ivoire depuis le début de l’année, après des mutineries dans l’armée, les attaques contre les postes de police et de gendarmerie, et une série d’évasions de prisonniers survenue depuis un mois.

 
Notez

Nouveau commentaire :

PRÉSIDENTIELLE 2019 - Au Cœur de la Campagne Électorale | LE JOURNAL DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE | FAITS DIVERS DE LA CAMPAGNE | ECHOS DE LA CAMPAGNE | ACTUALITÉ | International | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | Revue de presse | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | QUI SOMMES NOUS ? | PUB