Dakarposte.com - le site des scoops et des exclusivités

El Malick Seck : Pourquoi Macky Sall sera réélu dès le premier tour (Partie 1)

Lundi 5 Mars 2018
ACTUALITÉ


Malgré l’ambiance de pré-campagne qui prévaut et qui prédit, à tort,  le pire au Président Macky Sall, la réélection de ce dernier passera comme lettre à la poste et ses adversaires le savent raison pour laquelle ils ont commencé à préparer leur défaite en criant d’ores et déjà au vol électoral alors que la campagne n’a même pas démarré. Le Président Sall a un bon bilan et les lignes suivantes vont le démontrer aisément dans cette première partie. 


En avril 2012, à l’arrivée de Sall au pouvoir, l’électricité était une denrée rare. Il y avait selon les statistiques officielles plus de 500 heures de coupure par an, soit près d’un mois sans électricité dans le pays. Il y avait des émeutes, des marches et de la violence même physique contre les agents de Senelec et les agences de la compagnie nationale. Les sénégalais payaient cher mais n’avaient jamais de courant chez eux. Macky Sall a réglé cette question en quelques mois. Plus de longues coupures, plus d’émeutes, plus de manifestations pour avoir quelques heures d’énergie. La moyenne des coupures ayant baissé de 95 %, les quelques rares incidents, sont justement de simples accidents de réseau. Mais la Senelec a du cash et paie ses fournisseurs en fuel. La situation de la boîte a été assainie et dégage des bénéfices. Mieux, il y a un an, le prix de l’électricité a baissé de 10 % et c’est la première d’une longue série. Mieux encore, la puissance de Senelec a été augmentée. Il est passé de moins de 500 mégawatts à 800 mégawatts, soit une hausse de 60%. Un score historique qu’aucun président n’a réalisé dans ce pays. Pour montrer que le Sénégal est désormais autonome en énergie, Senelec est prêt à exporter de l’électricité vers la Gambie voisine et a signé un accord avec le Mali. Qui dit mieux ? Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, le Chef de l’Etat a inauguré l’ère des centrales solaires. Pas moins de quatre centrales solaires sont en activité et aujourd’hui plus de 20% de l’électricité produite au Sénégal est verte. Pour encore montrer qu’il a mieux fait que quiconque dans ce domaine, Macky Sall a électrifié près de 2000 villages depuis son arrivée, soit plus que Senghor, Diouf et Wade réunis. Même son épouse, Marème Sall se préoccupe du sort du monde rural pour l’accès à l’énergie. En moins de deux mois, la Fondation Servir le Sénégal a électrifié en mode solaire 12V près de 100 villages des départements de Thiès, Tivaouane, Saint-Louis, Mbacké, Fatick ou encore Nioro. Quelle première dame peut en dire autant ? Aucune dans le monde. Pour clore sur ce chapitre, il n’y a plus de pénurie de gaz butane, ni de carburant. La Société africaine de raffinage (Sar) est correctement approvisionnée et dans ce domaine, le secteur a connu parfois des baisses de plus de 100%, comme dans le gaz par exemple.  

Dans le domaine des autoroutes, alors qu’Abdoulaye Wade peinait à terminer Dakar-Diamniadio, malgré plus de 300 milliards dépensés, Macky Sall a non seulement ouvert ce tronçon qui a pris près de dix ans de travaux, pour seulement une trentaine de kilomètres, mais, il a lancé et terminé le tronçon Diamniadio-AIBD-Sindia, longue de plus de 60 kilomètres qu’il a commencé, terminé et ouvert en moins de trois ans pour deux à trois fois moins d’investissement. Mieux, il est en train de finaliser le tronçon, Sindia-Mbour et AIBD-Thies, ces deux tronçon seront ouverts dans le courant 2018 après seulement un an et demi de travaux. Et cerise sur le gâteau, Ila Touba est en mode finition après seulement un an et demi de travaux. Abdoulaye Wade et ses hommes ont crié partout qu’ils allaient le faire, mais il y avait même pas un début d’études.  

Dans le domaine des routes, près de 2000 kilomètres ont été réalisés depuis six ans. Pour ne pas être long, il y a le dernier tronçon Fatick-Kaolack qui a été inauguré il y a quelques jours et qui était un calvaire pour les populations du Sine-Saloum. Quelques autres exemples : la réhabilitation et l’élargissement de la route, Richard Toll-Ndioum sur 120 kilomètres, la route Tivaouane-Touba Toul-Khombole sur près de 40 kilomètres, la réhabilitation et l’élargissement de route Ziguinchor-Velingara sur 287 kilomètres. Récemment également, Macky Sall a inauguré la route Dinguiraye-Nioro-Keur Ayip  (40 km) et la route Passy-Sokone distante de 25,5 km). Viendra s’ajouter à ce lot la boucle du Nord qui va faire plus de 300 km. Deux mille kilomètres de routes réalisées, c’est déjà mieux que Senghor et Abdou Diouf réunis et le Président Sall a déjà dépassé Wade en nombre de kilomètres bitumés. Dans le monde rural, le Pudc a déjà réalisé plus de 1500 kilomètres de pistes rurales quand Abdoulaye Wade avait oublié les villages et hameaux dans ses programmes d’infrastructures. 

Pour laisser aux lecteurs le temps de digérer ses immenses réalisations de Macky Sall, je reviendrais dans quelques jours s’il plait à Dieu, démontrer les grandes réalisations de Macky Sall car des chapitres et livres entiers ne suffiront pas à parler des grandes oeuvres de l’homme. L’opposition qui l’attaque n’a ni projet alternatif, ni propositions concrètes et est incapable de critiquer son bilan car il est bon. Le reste on peut taper de la poitrine, crier et hurler avec les loups, mais c’est indéniable, nul ne peut contester les arguments avancés ici. Aux sénégalais de se demander quel est le bilan de Khalifa Sall à la mairie de Dakar, de Idrissa Seck à la mairie et dans le département de Thiès, à Cheikh Bamba Dièye à la mairie de Saint Louis ? Les autres, c’est une bande de charlots qui se prennent pour des démiurges intéressés par la jouissance du pouvoir et leur confort personnel. Macky Sall est un homme qui travaille pour son peuple et pour les masses populaires. 

El Malick Seck (Journaliste, homme politique et conseiller municipal à Thiès)
Dakarposte.com

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

L'armée neutralise un assaillant à Ziguinchor

18/12/2018

Une fille du député Diopsy arrêtée !

18/12/2018

« UNE ALLIANCE KARIM - KHALIFA, DANS UN ESPRIT DE MUTUALISER NOTRE COMBAT... »

18/12/2018

Un « malfaiteur » tué par l’armée

18/12/2018

AHMED KHALIFA NIASS ÉVOQUE LA MORT DE SON FRÈRE ET ANNONCE UNE PLAINTE

18/12/2018

Emouvant ce témoignage de Moustapha Niass pour sa maman!

18/12/2018

Discours du Président du Sénégal, Macky Sall, à Paris, le 17 Décembre

17/12/2018

Décès de la mère de Moustapha Niasse à l’âge de 105 ans

17/12/2018

Omar Sarr : "Le casier judiciaire et la carte nationale d'identité de Karim Wade ne peuvent être les causes d'invalidation de sa candidature"

17/12/2018

Conseil constitutionnel : Le récépissé de déclaration de candidature de Khalifa Sall

17/12/2018