Gabon: inquiétude et tension à Libreville dans l'attente du verdict de la Cour

International

Gabon: inquiétude et tension à Libreville dans l'attente du verdict de la Cour
C’est en principe bientôt la fin du suspense au Gabon après la présidentielle du 27 août, et la réélection annoncée mais contestée d’Ali Bongo, suivie du recours de l’opposition. La Cour constitutionnelle est censée trancher et annoncer les résultats définitifs ce vendredi 23 septembre. Dans la capitale, il règne une ambiance de faux calme.
A Libreville, les guichets automatiques sont pris d’assaut. C’est jour de paie ce vendredi pour les fonctionnaires. Le dispositif sécuritaire reste discret, sauf devant la Cour constitutionnelle.
L’ambiance est moins tendue qu’elle ne l’était hier, jeudi, en fin de journée. Beaucoup de rumeurs avaient circulé selon lesquelles les résultats définitifs tomberaient dans la nuit. Le fait que la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, ait annoncé que ces résultats seraient publiés en principe ce vendredi 23 septembre ou un peu plus tard a eu pour effet de calmer un peu les esprits.
L’opposition a envoyé ce matin une note à la Cour pour lui demander deux choses : si elle décide un recomptage sur l’ensemble du pays, comme l’a demandé hier le ministère public, alors qu’il y ait confrontation des procès-verbaux, car selon elle, ces PV de l’administration comportent des faux ; deuxième chose : quand la Cour annoncera sa décision, que tous les résultats de tous les bureaux de vote soient publiés pour que chacun puisse vérifier.
Du côté du parti au pouvoir, on se dit serein. Le président du groupe parlementaire Parti démocratique gabonais (PDG), André-Dieudonné Berre, affirme qu’il fait confiance à la Cour : « Le Gabon est notre pays, rien ne sert de le casser, car il faudra reconstruire ».
La crainte de nouvelles violences
Beaucoup de Gabonais ont fait des stocks de provisions pour ce week-end par crainte de violences, des émeutes, des pillages comme cela a été le cas à l'annonce de la réélection d'Ali Bongo. A Libreville, les boulangeries et les supérettes ont été prises d'assaut. On vient faire des stocks juste au cas où.
L'ambassade de France recommande d'ailleurs a ses ressortissants d'éviter tout déplacement dès la proclamation des résultats. Dans un communiqué, le secrétaire général de l'ONU lance un appel à la retenue durant cette période « difficile » au Gabon et à s'abstenir de toute forme de violence. « Toute perte supplémentaire en vie humaine serait inacceptable », a-t-il dit.

Auteur: RFI.FR

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

UN CLUB CHINOIS PRÊT À "D’IMPORTANTS EFFORTS FINANCIERS’’ POUR MBAYE NIANG

27/06/2019

CHAMBOULEMENT SUSPECT À LA DOUANE / Le DG et son Directeur des Opérations Douanières soupçonnés d'avoir cherché à ' effacer ' les supposés proches d'Amadou Bâ et à placer leurs hommes aux postes stratégiques.

27/06/2019

​Macky se pose à Istanbul avant de rallier Osaka

27/06/2019

Marche : La Coalition des travailleurs va descendre dans la rue vendredi prochain

26/06/2019

Marième Badiane : " Le Pr Macky Sall remettait à leur place tous ceux qui tentaient de me faire ombrage"

26/06/2019

​Macky à Abuja les 26 et 27 juillet

26/06/2019

Climat délétère dans une stratégique direction du ministère des finances

26/06/2019

Convocation à la Dic : Mamadou Thiam fait la leçon à Ousmane Sonko et ...

26/06/2019

UNE ANCIENNE MISS ACCUSE JAMMEH DE VIOL : « JE SUIS LITTÉRALEMENT SORTIE EN TITUBANT »

26/06/2019

Mauritanie: une centaine d’étrangers dont des Sénégalais arrêtés, Internet coupé

26/06/2019