Grève à Royal Air Maroc : Les travailleurs RAM à contre-courant de la direction

International

Grève à Royal Air Maroc : Les travailleurs RAM à contre-courant de la direction

Le Personnel naviguant commercial (PNC) d’Atlas multiservices, filiale de Royal Air Maroc (RAM), a observé deux jours de grève, avant-hier, mardi 18 octobre, et hier, mercredi 19. Ce mouvement d’humeur a provoqué d’importantes perturbations dans la prise en charge des clients de la compagnie marocaine, notamment à l’aéroport Mouhamed V de Casablanca. Il a surtout suscité la colère des responsables de la RAM, qui jettent la responsabilité de cette situation sur les travailleurs.
 
Dans un communiqué consulté par SeneWeb, la direction de la compagnie, qui se dit « surprise » par cette « grève sauvage de 48 heures (observée) en dehors de tout cadre légal », accuse les grévistes de chercher « à prendre en otage sans préavis les passagers » de la RAM. La compagnie promet de mettre « tout en œuvre pour assurer la plus grande partie de ses vols ».
 
La direction de la RAM laisse entendre que cette grève n’avait pas sa raison d’être. Car, soutient-elle, la réunion tenue lundi dernier avec des membres du PNC « s’est déroulée dans un climat responsable et les deux parties se sont mises d’accord pour la reprise du dialogue ».
 
« Faux ! » rétorque un des grévistes qui s’est confié à SeneWeb. À en croire ce dernier, au sortir de cette réunion le bureau syndical représentant le PNC d’Atlas multiservices a décidé d’aller en grève. Ce qui, martèle notre interlocuteur, signifie que l’ambiance de la réunion n’a pas été telle que décrite par la direction de la RAM et que celle-ci était au courant du mouvement.
 
Pour étayer ses propos notre source renvoie au communiqué annonçant la grève et publié lundi 17 octobre. « Le bureau UMT AMS appelle les hôtesses et stewards AMS, à un arrêt de travail de 2 jours reconductible, les 18 et 19 octobre 2016 », annonce le bureau syndical du PNC Atlas multiservices. Qui « dénonce les conditions d’exploitation des PNC opérant à bord des avions Royal Air Maroc », notamment.
 
Les grévistes n’ont pas manqué de souligner que la direction de la RAM n’a jamais accepté d’instaurer le dialogue. Dans leur communiqué, ils soutiennent : « Le bureau syndical n’a eu de cesse de dénoncer ces conditions et de réclamer à la direction de pouvoir entrer en négociation, afin de trouver un accord propice à l’évolution des deux parties. Durant 5 années cette main tendue n’eut aucune réponse concrète avec un refus de dialogue. »

Auteur: Seneweb.com

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

MATAM : UN ENFANT MEURT ÉLECTROCUTÉ EN TOUCHANT L’ANTENNE D’UN POSTE DE RADIO

16/09/2019

Justice : Les victimes de Joni-Joni réclament 20 millions de FCfa à Bougane

16/09/2019

HCCT Et Ministères : Les Socialistes S’accrochent À Leurs Privilèges

16/09/2019

Dakar Dem Dikk, parfum de scandale autour des salaires

16/09/2019

Réponse à Monsieur Bamba NDIAYE,

16/09/2019

​Révélations sur l'accueil réservé au Pr Macky Sall au Burkina..Ce que l'on sait sur le rôle joué par Harouna Moussa Dia

16/09/2019

La procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo

16/09/2019

Moïse Sarr: "L'Etat du Sénégal prend en charge les frais de rapatriement au Sénégal de feu Mohamed Thiam "

16/09/2019

Tunisie : décès de l'épouse de l'ex-président Béji Caïd Essebsi

15/09/2019

(VIDÉO) STADE DE MBACKÉ/ Serigne Mountakha effectue une descente sur les lieux, recueilli les complaintes de la famille de Mame Mor Diarra, débarque chez le maire et exige la délocalisation du stade et sa réaffectation à Serigne Touba.

15/09/2019